Pimido

Habiter avec ses parents, avec un pote ou avec une personne âgée ?

Il vous reste quelques semaines de vacances avant le début de la rentrée : savez-vous où vous allez loger ? Vous hésitez entre plusieurs formules ? Loger chez vos parents ? Colocation ? Habiter seul ? Prendre une chambre en cité U ? Une chambre de bonne ? Nous allons étudier les plus et moins de chaque solution.

Quel logement étudiant pour l'année 2015/2016 ?

Credit Photo : HSE Rhône

Il est tout d'abord important de souligner que la proximité avec votre lieu d'études est un argument tout aussi convaincant que la surface, la propreté de votre logement. Il est bien beau d'habiter un palace, si le trajet quotidien pour vous rendre en cours dure 3 h, le palace perdra tout son avantage.

Loger chez ses parents

L'une des solutions les plus économiques est de rester chez ses parents, certains ne demandent pas de loyers, mais une participation aux tâches ménagères, l'accès à la machine à laver et au frigo est illimité, le repas du soir est généralement prêt... En revanche, l'on n'est pas tout à fait chez soi lorsque l'on habite chez ses parents, pas de fêtes tardives, pas d'invitations, les parents sur le dos, etc.

La colocation

La colocation peut être une solution satisfaisante entre liberté, intimité et partage des frais. Cela nécessite également de l'entente, le partage des tâches ménagères équitables, le partage des courses alimentaires, des frais d'électricité, etc. Il faut également être un minimum sociable ; vous pouvez inviter vos amis certes, mais votre colocataire ou vos colocataires peuvent en faire de même. Vous n'aurez peut-être pas les mêmes périodes d'examen, les mêmes périodes de fiestas... Le choix du bon ou des bons colocataires est primordial et déterminera le bon déroulement de la colocation. Choisir un ami pour colocataire semble une bonne idée au premier abord, mais méfiez-vous ! Vivre avec un ami au quotidien peut révéler de très mauvaises surprises ! Notre conseil : établir une charte et les règles de vie commune dès le départ ; jours de ménage, dépenses courantes et communes, jours de linge, jours de fête...

La chambre en logement universitaire

Habiter en logement universitaire vous permet d'avoir votre propre intimité tout en restant baigné dans l'ambiance étudiante. Les sanitaires, le coin-cuisine, la buanderie sont des parties communes de manière générale. Vous aurez l'avantage d'être à proximité de l'université ; un plus non négligeable pour éviter la cohue et les heures de pointe dans les transports en commun. Mais, attention, les places sont limitées et les demandes sont nombreuses. Il faut déposer une demande de Dossier Social Etudiant auprès du Crous et il faut le faire assez tôt, entre janvier et avril, soit avant les résultats des examens.

Le logement intergénérationnel

Habiter avec des personnes âgées peut être une solution très économique : cela consiste à être logé gratuitement ou moyennant un petit loyer en échange de services tels que faire le ménage, les courses, la cuisine, mais aussi tenir compagnie, faire la conversation, etc. Cela demande en revanche du temps et la volonté de donner de soi, deux critères à ne pas négliger. Il va de soi que si vous êtes de nature fêtarde, adepte de grasses matinées, et très peu présent, ce n'est pas une solution pour vous. Si cela vous intéresse, vous pouvez vous adresser à des associations qui vous feront passer un entretien et signer une charte.

Un studio

Vous rêvez d'indépendance et ne souhaitez rendre de comptes à personne ! Optez pour le studio, vous vivrez à votre rythme. Les courses, le ménage, le loyer : vous gérez tout à vous seul ! Attention aux prix qui peuvent être excessifs selon la région et la surface. En général les propriétaires n'hésitent pas à louer aux étudiants, car la caution est assurée par les parents le plus souvent. Les offres sont nombreuses, mais les demandes aussi : munissez-vous d'un bon dossier, vous pouvez regarder les offres entre particuliers ou passer par une agence, en revanche des honoraires seront à régler, équivalent à un mois de loyer en moyenne.

Au pair

Être logé et nourri en échange de votre présence auprès des enfants de vos hôtes : voici le principe de la solution au pair. Généralement pratiqué à l'étranger, cela demande une grande responsabilité et du temps. L'on vous demandera d'emmener les enfants à l'école, d'aller les chercher, les nourrir, de les aider à faire leurs devoirs, etc. Voyez si cela ne vous empêchera pas d'étudier ou d'avoir un peu de temps pour vous. N'hésitez pas à définir clairement vos disponibilités, vos tâches, votre espace avec les parents. Une rémunération peut également être accordée.

Notez qu'un départ à l'étranger se prépare à l'avance (Visa, recherche de la famille, etc.), vous pouvez faire appel à une agence spécialisée ou scruter les petites annonces.

Les aides logement

En tant qu'étudiant, vous avez droit à certaines aides en fonction de votre situation, des revenus de vos parents, etc. Visitez les sites du Crous (bourse) et la CAF (pour les APL et ALS). Connaissez-vous le LOCA-PASS ? Ce système offre la possibilité de vous avancer la caution du loyer, sous réserve de remboursement, et vous avance votre loyer en cas de difficultés financières, sous réserve de remboursement également.

Quelle que soit la solution pour laquelle vous optez, pesez les pour et les contre et mesurez votre capacité de financement, votre emploi du temps, etc. Fixez des règles dès le départ et n'hésitez pas à lister vos questions sur papier.

devient