Pimido

Exemple de commentaire composé - Ma morte vivante de Paul Eluard

Ma morte vivante est un poème de Paul Eluard du recueil Le temps déborde publié en 1947. Il s'agit d'un poème écrit en vers libre qui traite, principalement, de la mort prématurée de l'épouse d'Eluard.

Ma morte vivante

Credit Photo : Stocksnap Jessica Ruscello

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Contexte historique
Résumé du poème
La forme du poème
Exemples de plans de commentaire composé

Contexte historique

Pour mieux comprendre toute l'essence de ce poème, il faut d'abord le situer. Le recueil fait partie des poèmes écrits pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Paul Eluard s'est engagé dans la Résistance et fait partie des écrivains du courant surréaliste, il en est même un des principaux piliers.

Le poème « Ma morte vivante » est, en quelque sorte, un compte-rendu de la vie de l'auteur, un rapport centré sur la mort de sa deuxième épouse : Nusch, muse des surréalistes.

Résumé du poème

Ici, le sujet dominant est la séparation des époux, la douleur de la mort. Au fil des vers, Eluard dresse un résumé de tout ce qu'il a vécu avec sa femme tant aimée. Grâce à ce grand amour, ils vivaient dans un monde en équilibre. Ainsi dans le poème, l'on voit en parallèle l'amour et le monde, comme si le fait que l'amour disparaisse a provoqué une disparition du monde.

Ce poème montre comment la mort de Nusch provoque une cassure, aussi bien dans la vie de Paul Eluard, que dans la composition même du poème. Un passage du bonheur au silence se produit, à l'image d'une vie joyeuse et d'une mort qui favorise la négation de l'existence.

Il convient également de souligner l'utilisation presque permanente de la première personne de l'adjectif possessif pour mettre en avant la solitude du poète.

La forme du poème

Il s'agit d'un poème en vers libre avec une importance particulière des mots. En effet, dès les premières lignes, il y a un pathétisme apparent qui est véhiculé au travers de l'utilisation de la première personne. Même la longueur des vers, par moments assez courts, transmet cette impression de chute et de décadence, de rompre avec le monde qui n'est plus depuis la mort de Nusch. De même, l'utilisation assez fréquente des formes négatives montre le pessimisme de l'auteur et cette absence de vie qu'il ressent.

Exemples de plans de commentaire composé

1er exemple

Introduction

I) Une vie passée heureuse
A. L'amour et le bonheur
B. Une vie vécue au pluriel

II) La rupture provoquée par la mort
A. Le temps qui passe et le silence
B. La souffrance du poète

III) La perte de tout repère
A. Le silence qui s'installe
B. La rupture avec la vie

Conclusion


2ème exemple

Introduction

I) La douleur vue au travers de la séparation
A. L'utilisation de la négation
B. Des images très parlantes
C. L'importance de l'écriture pour l'expression des sentiments

II) L'amour passé : l'amour fou
A. Un amour synonyme de bonheur
B. L'amour et leur monde
C. L'amour et la passion

Conclusion


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Méthodologie de la lecture analytique
Présentation du poème « Rêve parisien » de Charles Baudelaire
Les thèmes dans « Le mort joyeux » de Baudelaire - Analyse
« Le Poison de Charles Baudelaire » - Analyse et exemple d'axe d'étude
Analyse du poème Les foules de Charles Baudelaire

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com, tu en acceptes l'utilisation. Privacy PolicyOK