Consulte tous nos documents en ligne !

ABONNE-TOI

à partir de
9.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres

Balzac, Eugénie Grandet - Fiche de lecture (auteur, résumé, personnages, thèmes)

Datée de 1834, Eugénie Grandet est un roman écrit par Honoré de Balzac et publié, dès les années suivantes, par l'ensemble de la presse française. Ce texte paraît ainsi pour la toute première fois en 1834, dans les salons de Madame Bréchet.

Balzac, Eugénie Grandet - Fiche de lecture (auteur, résumé, personnages, thèmes)

Credit Photo : Penguin books

Le manuscrit original, constitué de près de 120 pages est aujourd’hui conservé à la Pierpont Morgan Library, à New York. L’ouvrage y raconte la vie d’une jeune femme, Eugénie Grandet qui tombe éperdument amoureuse de son cousin, Charles Grandet. Dans ce roman issu du courant réaliste, Honoré de Balzac, romancier prolifique (plus de 90 romans) et fondateur de la Comédie Humaine, dépeint sans détours, les passions et émotions de ces personnages, réaffirmant une nouvelle fois, son intérêt pour l’étude des mœurs.


Face à ce constat littéraire, il convient dès lors, se demander : Dans quelle mesure Honoré de Balzac propose-t-il, avec son roman Eugénie Grandet, une représentation des passions animant les différents personnages ?
I - Félix Grandet ou l’existence d’un environnement vide et cupide
II - Charles Grandet ou la naissance d’une passion amoureuse
III - Eugénie Grandet ou la déception amoureuse et ses funestes conséquences


Résumé du roman

Le roman s’ouvre sur le personnage de Félix Grandet, maire de Saumur et dont la fille Eugénie est en âge de se marier. En raison de la fortune familiale, les habitants de Saumur voient en Eugénie Grandet le plus beau parti de la ville. Deux notables issus des grandes familles de la ville, Les Grassins et les Cruchots, tentent alors de décrocher les faveurs de la jeune fille. D’une naïveté prononcée, cette dernière ne se doute de rien, jusqu’au jour où arrive son cousin Charles Grandet, envoyé à Saumur par son père. Elle tombe alors éperdument amoureuse du jeune homme.
Cependant, Charles apprend ensuite dans une lettre écrite par son père que celui-ci s’est suicidé après avoir fait faillite. De fils de riches négociants, Charles devient alors un pariât au sein de sa propre famille, son oncle, Félix Grandet le rejetant de la maison. Face au malheur que traverse son bien-aimé, Eugénie Grandet ne reste pas insensible et décide de financer son départ aux Indes.  Alors que Eugénie et Charles s’étaient promis un amour éternel, le cœur du jeune homme s’endurcit à mesure qu’il fait fortune aux Indes. Il décide alors d’épouser une comtesse qu’il n’aime pas pour obtenir les titres.
De son côté, Eugénie est confrontée à la fureur de son père qui a découvert qu’elle avait cédé une partie de sa fortune à Charles. Tandis qu’Eugénie est enfermée dans la demeure familiale, sa mère tombe malade. Au décès de cette dernière, Félix Grandet parvient à se réconcilier avec sa fille qui choisit alors de renoncer à l’héritage de sa mère en sa faveur. Quand Félix Grandet décède à son tour, Eugénie règle les dettes de son oncle, le père de Charles et épouse finalement Bonfons Cruchot.


Personnages du roman


Donnant son nom à ce roman réaliste, Eugenie Grandet est le personnage féminin principal. Au début du roman, le lecteur la découvre enfermée dans la demeure paternelle. La jeune femme y vit alors une vie frugale et simple, ne connaissant aucun des plaisirs de la vie. A l’arrivée de son cousin Charles, elle en tombe rapidement amoureuse. Victime de la trahison de ce dernier, elle devient peu à peu une femme insensible. Eugenie Grandet finit progressivement sa vie, toute seule, vivant dans une grande simplicité.

Le second personnage principal de ce roman est le père Grandet, plus connu sous le nom de Félix Grandet. Ce personnage se caractérise par son avarice. En vieil harpagon tyrannique, il fait de la vie de sa fille une véritable prison et ce, au fil des années. En effet, pour lui, la faillite serait une honte suprême, raison pour laquelle il garde son argent avec le plus grand soin, même pour satisfaire les besoins de sa propre famille. En dépit de sa fortune, le vieillard vit très chichement et se refuse tout confort matériel. Par exemple, lorsque sa femme tombe malade, il la laisse peu à peu dépérir, refusant systématiquement de faire appel à un médecin ou encore d’allumer un feu, face au froid de la demeure familiale. Enfin, force est de constater qu'Honoré de Balzac fait aller de pair l’attitude cynique du vieil homme et sa description physique. Il soumet physiquement et mentalement l’ensemble de sa famille en véritable tyran.

Charles Grandet est le troisième personnage principal du roman. Il s’agit du cousin d’Eugénie, étant le fils du frère de Félix Grandet, Simon Grandet. Lorsque Charles s’installe à Saumur au début du roman, le jeune homme ne s’intéresse pas à l’argent. Il tombe, à ce moment-là, éperdument amoureux de sa cousine Eugénie. Cependant, après avoir appris sa ruine dans une lettre écrite par son défunt père, Charles se transforme et part aux Indes, grâce à l’aide de sa bien-aimée. En dépit de l’aide de cette dernière, son cœur s’endurcit et il décide de renier son amour pour Eugénie. Tandis que Charles fait désormais fortune aux Indes, il choisit de contracter un mariage pour obtenir les titres de sa future épouse, une comtesse. Cette trahison amoureuse mine par la suite le personnage féminin principal, à savoir Eugénie Grandet.

Thèmes évoqués


Les thèmes évoqués sont ceux de l’amour et de l’argent ainsi que des relations que peuvent entretenir les différents personnages vis-à-vis de ces thématiques. Eugénie Grandet est, par exemple, une personne initialement désintéressée par l’argent à l’inverse de son père dont la cupidité ne cesse d’augmenter, au fil des années.

Sources :
•    BALZAC,H. Eugénie Grandet. 1834.
•    Etude des œuvres de la Comédie Humaine.