La mondialisation de l'économie et les échanges internationaux

La mondialisation de l'économie et les échanges internationaux

Résumé du document

L'internationalisation de l'échange affiche un caractère nouveau depuis 1989. Globalisation : le monde n'est plus cloisonné (marché planétaire), le commerce mondial s'adresse à toutes les nations qui le veulent sauf la Corée du Nord, le Mexique, la Palestine. Le rythme de croissance du commerce mondial est totalement différent du précédent. 1999 ==> 2008 : le commerce mondial a augmenté plus que le PIB mondial, le commerce mondial tire la croissance vers le haut. 2011 : baisse possible du commerce mondial

Sommaire

I. Le commerce mondial II. La Globalisation financière

Informations sur le cours

Bacquet
  • Nombre de pages : 14 pages
  • Publié le : 30/04/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 30/04/2012
  • Consulté : 7 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Des fonds de fonds ont été crées pour le placement des ménages. L'acteur institutionnel public Les fonds souverains : ils appartiennent à l'état. Ils gèrent les capitaux, les réserves issues de la réussite du pays. Exemple : la chine est le premier fond souverain du monde. La chine récupère les fonds tirés par l'exportation et va les placer dans des fonds souverains. Les fonds souverains ont investi dans EADS et Airbus, dans la bourse de Londres, dans le Nasdaq, ce sont les fonds souverains arabes issus des pays pétroliers. [...]


[...] Stratégies des FMN : fondé sur la recherche de la réduction des coûts de production mais avant tout sur le marché, volonté d'optimisation fiscale et de financement. Recherche de réduction des coûts, délocalisation dans les pays à coûts fiscaux réduits. Les 2 stratégies des états Stratégies d'attractivité : Elle est récente (80's et 90's) Les états ont été retissant après la 2nde GM vers les firmes multinationales.les pays développés voulaient maintenir leur indépendance nationales. (Réflexe de défense). Beaucoup de pays en voie de développement ont nationalisé leurs économies, les ressources(Algérie). Avant 1989, le monde est coupé en les pays socialistes ne connaissent pas les multinationales. [...]


[...] Cela est du à certains facteurs : - Les moyens financiers (niveau de profit, niveau de rentabilité, capacité de financement) Cela provient du cout de la main d'œuvre qui est faible voire très faible, en s'appuyant sur un marché intérieur (développement d'une classe moyenne). Au contrôle croissant des matières premières, industrielles et agricoles en échange de progrès technique, la chine achète les terres africaines, fertiles, elle prend le contrôle des productions énergétiques. La situation de faiblesse de ces pays d'Afrique - Le soutien des états Passe aussi par la dévaluation de la monnaie (champion du monde les chinois ! [...]


[...] Ils sont opaques, des lieux de transition des capitaux illégaux et légaux. Ils ne s'intéressent pas à l'origine des capitaux = blanchiment des capitaux illégaux (montant difficile à déterminer) pour ensuite les réinjecter sur le marché. C'est le premier facteur de la globalisation financière. L'explosion de l'offre et de la demande de capitaux (la logique de marché) Second facteur explicatif de la globalisation financière L'explosion de l'offre de capitaux L'offre de capitaux a nourrit les marchés financiers à cause du crédit. [...]


[...] Le cadre institutionnel : les trois D Décloisonnement : Banques de dépôt et banque d'affaire puis en 1999 on les réunies 2012 on s'interroge pour les séparer (USA le fons) Dérèglementation de l'activité bancaire et financière : abolition de l'encadrement du crédit et libéralisation de la circulation des capitaux Désintermédiation Entreprises et états font de plus en plus appel aux marchés financiers et ont délaissé l'intermédiaire bancaire. Financement classique intermédié : les particuliers, entreprises placent l'argent et prennent dépôt. Ensuite, ils distribuent les différentes capacités de financement et besoin de financement. Financement désintermédié : on ne passe plus par la banque : l'entreprise fait appel directement aux traders. Incertitudes, instabilités, spéculations Inconnu Pertes : pertes totales ou gains totaux au niveau des placements : on peut limiter les risques. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok