Pimido

"De l'Esprit des Lois", Montesquieu (1748) - livre I, chapitres II et III, les lois de la nature et les lois positives

De l'Esprit des Lois, Montesquieu (1748) - livre I, chapitres II et III, les lois de la nature et les lois positives
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

  1. L'homme à l'état de nature : des lois universellement partagées
    1. Un état de nature dominé par la crainte
    2. De l'existence de lois de la nature indépendantes des sociétés
  2. La société : un état de guerre nécessitant des lois positives propres
    1. De la diversité des lois positives au sein d'une société
    2. Des lois positives propres à chaque société mais où demeurent des invariants

« Les lois sont les rapports nécessaires qui dérivent de la nature des choses. » C’est sur cette phrase assez énigmatique que s’ouvre "De L’esprit des Lois", œuvre de Montesquieu parue en 1748 à Genève et ayant nécessité plus de vingt années de travail fastidieux, de voyages et d’observations à travers toute l’Europe. Montesquieu, aristocrate libéral et philosophe des Lumières s’inscrit dans la lignée de Locke, dans une période de contestation de l’absolutisme. Conseiller du Parlement de Bordeaux, puis Président à mortier et enfin membre de l’Académie française, il se fit d’abord connaître avec son œuvre épistolaire critique à l’égard de l’absolutisme, "Les Lettres persanes ". Le passage étudié correspond aux chapitres II et III du Livre I. Il s’agit donc d’une sorte d’introduction à l’ensemble de son œuvre. Montesquieu y distingue deux types de lois : les lois de la nature et les lois dites positives, comme on a coutume aujourd’hui de distinguer le droit naturel (inhérent à l’homme) du droit positif (créé par l’homme pour rendre la vie en société possible). Puis il définit ce qu’il entend par « esprit des lois » et la manière dont il étudiera cet « esprit des lois » dans la suite de son œuvre. Dans quelle mesure est-il possible de définir un « esprit des lois » compte tenu de la multitude de lois existantes ?

Les plus consultés

  • Machiavel est né en 1469. Comme tout le monde dans le contexte intellectuel et politique de sa période. Cependant, il arrive à garder une certaine intention critique vis-à-vis de ses contemporains, principalement à travers Le Prince. À partir de 1498, après la chute de Savonarolle, qui avait instauré une tyrannie inspirée par Dieu, il enchaîne...

    Antoine

    vendredi 25 mars 2011

    Fiche de lecture de 10 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Commentaire du chapitre XVII du Léviathan de Hobbes et critique du texte, avec description de la théorie hobbesienne sur la genèse de l'Etat et les conditions de son apparition, critique de la vision aristotélicienne et naturaliste de la sociabilité de l'homme, caractéristiques du Léviathan, et critique de Rousseau et Léo Strauss sur la théorie...

    Diane

    mardi 13 septembre 2011

    Commentaire de texte de 7 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Au cours de l'été 2008, lorsque le conflit d'Ossétie du Sud éclate, la réaction internationale est immédiate : une condamnation unanime de la guerre est faite dans les journaux, on explique que c'est un conflit d'une autre époque, qui date de la guerre froide et qui n'a plus lieu d'être. De la même manière, lorsqu'un soldat meurt en Afghanistan,...

    amicie

    jeudi 11 février 2010

    Commentaire de texte de 7 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Cet irlandais va être à l'origine du courant des auteurs contre-révolutionnaires. C'est un homme politique engagé. Sa pensée est mise en valeur dans son ouvrage « Réflexions sur la Révolution en France » (1790) qui est en fait une synthèse de lettres adressées à un député de l'Assemblée nationale française.

    Marion

    mardi 16 février 2010

    Fiche de 2 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • "Qu'est-ce que l'autorité ?" est le troisième des "huit exercices de pensée politique" (sous-titre) qui forment le recueil "La Crise de la culture". L'essai (65 pages) est composé de six sections. Sur les rapports entre religion et politique chez Machiavel, v. p. 180. L'essai peut permettre de traiter les notions suivantes : "l'autorité"...

    Mathis

    vendredi 23 août 2019

    Fiche de lecture de 9 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • On peut d'abord s'intéresser au chapitre 8 : De ceux qui sont devenus princes par scélératesse. On peut accéder au rang de prince par une voie scélérate et mauvaise ou bien par la faveur des citoyens. Agathocle le Sicilien était fils de potier. Il mena une vie scélérate et accéda par la violence au poste d'Empereur, en réunissant tous les...

    Mathias

    lundi 29 juillet 2019

    Étude de cas de 3 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'objectif est de fixer des éléments sur la philosophie politique. Qu'est-ce que la philosophie politique ? Qu'est-ce qu'une bonne société ? Qu'est-ce qu'une société juste, etc. ? Avant, la philosophie politique était relativisée (avant les années 70) : elle était enterrée par la sociologie, le marxisme et la science politique.

    Chloé

    mercredi 19 juin 2019

    Cours de 9 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • État-providence : conception de l'intervention de l'État, qui s'est imposée avec la Seconde Guerre mondiale, selon laquelle l'État doit jouer un rôle actif dans la recherche du progrès économique et social. Dans une approche plus restrictive, l'État-providence désigne le système de protection sociale.

    Baptiste

    lundi 13 mai 2019

    Cours de 5 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok