Albert Camus, "La Peste", Excipit

Albert Camus, La Peste, Excipit

Résumé du document

Le dénouement heureux s'est produit puisque l'épidémie de peste a disparu durant le mois de janvier bien qu'il y ait eu des victimes (Castel...). Rieux est en deuil alors que la ville est festive.
Comment cet épilogue permet-il de tirer la leçon du roman ?
Nous verrons dans une première partie la méditation de Rieux, puis dans une seconde partie nous verrons la morale humaniste qu'il nous transmet, et enfin dans une troisième partie nous verrons la dimension symbolique de la peste (...)

Sommaire

Introduction

I) La méditation de Rieux

A. Le docteur Rieux : une figure de penseur
B. Une méditation aux accents lyriques

II) La morale du livre

A. Le registre didactique
B. Une morale humaniste
1. Il exprime sa foi en l'homme et en toute lucidité
2. Une morale de l'action

III) La valeur symbolique de la peste

A. La maladie symbolise toute forme de mal
B. Du symbole au mythe

Conclusion

Informations sur la fiche

Pierre
  • Nombre de pages : 2 pages
  • Publié le : 19/05/2009
  • Langue : français
  • Consulté : 76 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Une morale humaniste : Rieux est le porte-parole de Camus. Il exprime sa foi en l'homme et en toute lucidité - Les hommes sont coupable - Comparatifs de supériorités : qu'il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de chose à mépriser qualités humaines valorisées Une morale de l'action : - Un but : agir contre le mal - Répétition du verbe accomplir associé à devoir (falloir; devoir) - Action pour Rieux : une tâche humble et quotidienne son métier, être médecin) Sens de la révolte pour Camus (agir contre le mal). [...]


[...] Ce qui est opposé à la vision de Tarrou : être un saint (illusion, donc échec Tarrou meurt). III- La valeur symbolique de la peste : La maladie symbolise toute forme de mal : - Contexte de Camus : le nazisme (festivité de la libération et référence aux Collaborateurs au régime de Vichy.) - Plus largement, c'est un symbole de tout type de mal fait à l'homme. Gradation généralisant des termes : pestiférés (maladie précise) fléaux (ensemble de maux) la terreur (mal physique, morale, psychologique, sur l'oppression en générale) Du symbole au mythe : Appel à la vigilance des hommes : - Fin du texte : la peste devient un mythe, une fatalité (qui pèse sur l'homme). [...]


[...] Il souligne l'importance de témoigner afin de mettre en garde les hommes contre la fragilité de la paix et du bonheur. Il insiste sur la nécessité de se révolter contre toute forme de mal, comme Camus le soulignera par la suite dans son essai L'homme révolté en 1951 : qu'est ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit : non En définitive la morale de Rieux comme celle de Camus consiste en un humanisme humble qui affirme sa confiance en l'homme tout en ayant conscience de ses limites. [...]


[...] La Peste Fin du roman : L'Excipit 5ème partie, dernière section p309 : Du part obscur . à la fin Introduction : Le dénouement heureux s'est produit puisque l'épidémie de peste a disparu durant le mois de janvier bien qu'il y ait eu des victimes (Castel Rieux est en deuil alors que la ville est festive. Comment cet épilogue permet-il de tirer la leçon du roman ? Nous verrons dans une première partie la méditation de Rieux, puis dans une seconde partie nous verrons la morale humaniste qu'il nous transmet, et enfin dans une troisième partie nous verrons la dimension symbolique de la peste. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok