Cours sur les médicaments et autres produits de santé PACES (première année de médecine)

Cours sur les médicaments et autres produits de santé PACES (première année de médecine)

Résumé du document

- Les médicaments sont présentés sous forme de spécialités = fabriqués à l'avance, à l'échelle industrielle, font l'objet d'une dénomination spéciale. - Composition médicament = forme galénique (principe actif, excipients) + conditionnement Iaire (contenant forme galénique et parfois système prélèvement ou administration forme galénique, stabilité) + IIaire (emballage).

Sommaire

I. De sa conception jusqu'à son administration

II. Devenir du médicament dans l'organisme

III. Voies d'administration

IV. Conservation des médicaments

V. Produits cosmétiques

VI. Dispositifs médicaux

Informations sur le cours

Jacques
  • Nombre de pages : 9 pages
  • Publié le : 25/07/2013
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 25/07/2013
  • Consulté : 9 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] médecin Biodisponibilité = concentration max en PA pr voie IV, PA met plus de tps à atteindre circulation sanguine pr intra-musculaire, et encore moins rapide pr voie sous-cutanée Véhicules = eau, huile, pas d'alcool Formes galéniques administrées = préparations pr usage parentéral (solutions, suspensions, implants) Liquides Petits volumes = ampoules bouteille (1ères ampoules en verre Limousin 1886, ampoules bouteillle remplacent ampoules 2 pointes) + carpules ou cartouches (piston, porte-cartouche, cartouche, aiguille) + flacons type pénicilline contenant solution ou suspension (flacon en verre + bouchon en élastomère + sertissage ac capsule en aluminum) Grands volumes = flacons en verre ou plastique multidose (flacons type penicilline de plus gd volume + perfusion (flacons en verre ou poches en plastique pour rétablir volume plasmatique, véhicule PA, nutrition parentérale) Solides Flacon type pénicilline contenant poudre à restituer au moment de emploi = lyophilisat ou cryodessiccaton, technique de dessiccation par sublimation de glace en diminuant la pression à 611Pa de solutions de tissus animaux ou végétaux préalablemt congelés (passage ds chambre de sublimation, condenseur puis vide) Lyophilisat = masse compacte ou pulvérulente lyophile de structure poreuse conservée en récipients étanches, permet d'assurer stabilité PA et faciliter reconstitution de solution ou suspension pr emploi Présentation = flacon pénicilline et solvant, ou seringue préremplie (zone pr solvant, zone pr poudre, zone de mélange) Implants = seule forme administrée sous forme solide, formes solides de faible dimension implantées sous peau après incision ou à l'aide d'un syst approprié, ds but de prolonger durée action PA (formation de pores et érosion, libération progressive PA, ex du zoladex anticancéreux cylindre diamètre 1,5mm ds seringue pré-remplie) Principale caractéristique = stérilité médicamt et matériel injection = absence microorganismes revivifiables, stérilisation par vapeur d'eau ss pression (134 C pdt 18min), radiations ionisantes, contact ac oxyde d'éthylène Avantages et inconvénients Avantages = action locale ou générale rapide (voie urgence), qté PA ds sang égale qté administrée, administration PA qui seraient dégradés par autre voie Inconvénients = mal acceptée, appareillage approprié, personnel compétent, contraintes dues à stérilité Voie cutanée La peau = voie indirecte, action locale et générale 3 couches (épiderme + derme + hypoderme), annexes (glandes pilosébacées et sudoripares) Epiderme = stratum corneum (kératinocytes) important car assure résistance peau Derme = armature peau car contient colla et élastine (tonus), nutrition (vaisseaux et anastomoses artérioveineuses) Hypoderme = aqueux, base kératinisation croissante jusqu'au stratum corneum Rôles = protection vis-à-vis radiations lumineuses (kératine, mélanine), agressions mécaniques, microorganismes (flore résidente) et agressions chim Niveaux pénétration des PA = action superf (antiseptiques) + pénétration ds couches cutanées profondes (antifongiques) + voie transdermique (action systémique) Mécanismes de pénétration = ds majorité cas, PA traversent stratum corneum, seules grosses molec lipidiques pénètrent via glandes pilosébacées Formes galéniques Solutions ou lotions = action superf et fugace, aqueuses ou alcooliques Gels aqueux = solutions ou suspensions, aqueuses ou alcooliques contenant substance épaississante (gomme arabique), action superf mais prolongée Pommades = préparations épaisses présentées en tube ou pot, PA dissous ou mis en suspension ds excipient, PA peut pénétrer ds couches cutanées plus profondes Pommades grasses = uniquemt excipients gras (huiles végétales, lanoline, vaseline, AG, cires) Pommades hydrophiles = uniquemt excipients hydrophiles comme polyéthylènes glycols OH-CH2-(CH2-O-CH2)n-CH2-OH Emulsions = crèmes si épaisses, laits si fluides = dispersion d'un liquide ss forme de gouttelettes ds autre liquide nn miscible, diffraction lumière sur globules dispersés leur donne couleur blanche émulsions eau ds huile ou huile ds eau stabilisées grâce à adjuvants tensio-actifs (amphiphiles, stéarate de sodium) empêchant crémage (surface) ou sédimentation (fond) globules en se déposant aux interfaces pr former film interfacial ou en diminuant tension superf des solutions (angle de contact diminue, gouttelette s'étale) Syst adhésifs cutanés ou dispositifs transdermiques = réservoirs de PA maintenus sur peau grâce à mb adhésive permettant diffusion PA et action systémique 2 types = dispositifs matriciels (support, matrice ac PA, excipients présents modulent vitesse diffusion, adhésif) + dispositifs réservoirs ac mb microporeuse régulant libération (excipients sans action sur libération) Utilisation = changer site administration, ne pas appliquer peau lésée (tte forme dermique) Avantages = suppression effets de 1er passage hépatique, évite incompatibilités gastro-intestinales, diffusion cste et continue PA (pas de sous- ou sur-dosage), intéressant pr PA à courte, meilleur observance du traitemt Inconvénients = perméabilité limitée peau vis-à-vis des PA, irritation ou hypersensibilisation Voie orale Voie indirecte, mise en contact médicamt ac une muqueuse action locale + générale Muqueuses = mb séparant organisme du milieu extérieur, très fines et vascularisées pr absorption voie orale concerne muqueuses gastriques et intestinales voies perlinguale et rectale) Modalités = libération PA à partir forme, dissolution PA, contact PA ac muqueuse, passage au travers muqueuse absorption (passage ds circulation) + distribution (transport au site d'action) Estomac = peu absorption (sf aspirine), tps de séjour à vide 10mn, réplétion jusqu'à 4h dc prendre médicamt avant repas Intestin = absorption importante au niveau intestin grêle (villosités, vascularisation importante, lgue durée séjour 10 mn duodénum, 24h jéjunum-iléon, diversité pH permet solubilisation nbreux bcp moins au niveau colon Biodisponibilité = absorption, élimination Avantages et inconvénients = Avantages = pratique, bien acceptée mais rapide, dégradation certains PA par acidité gastrique et enzymes, effet de 1er passage hépatique Formes galéniques Liquides Solutés simples = obtenus par dissolution, se caractérisent par limpidité et biodisponibilité accélérée, récipients unitaires (ampoules buvables) ou multidoses en verre ou plastique (prélèvemt ac cuillère à soupe 15mL, à dessert 10mL ou à café 5mL, une mesurette fournie ou un compte gouttes, pompes, seringues pr administration orale ou pipettes) Sirops = préparations aqueuses saveur sucrée, consistance visqueuse (svt ac saccharose) A base de saccharose (sucre ordinaire de canne ou de betterave C12H22O11, calorigène dc ne peut pas être utilisé par diabétiques) = concentration minimale 45% m/m (consistance visqueuse) à 65% m/m (protection antimicrobienne) A base d'édulcorants (produits autres que sucres ayant pouvoir sucrant élevé) = aspartam (200 fois), saccharine (350 fois) + épaississants (hydroxyéthylcellulose) Granulés pr sirop à reconstituer au moment de l'emploi Solutés extractifs = mise en contact liquide ac matière 1ère extraction à froid (macération) ou plus élevées ac eau ou alcool (solutés alcooliques) élimination résidu et filtration pr obtenir solution limpide utilisés tels quels ou entrent ds composition autres médicamts Suspensions = dispersions particules de PA ds liquide non solvant, homogénéité obligatoire du prélèvemt de dose, particules ayant tendance à sédimenter on assure stabilité en ajoutant agents épaississants ou on laisse sédimenter et remise en suspension se fait par agitation au moment de emploi, présentation essentiellemt en flacons multidoses Solides Poudres simples = obtenues par précipitation ou cristallisation, ou par pulvérisation, forme amorphe (talc, charbon pulvérisé) ou cristallisée (insuline cubique, lactose parallélépipédique, caféine en aiguilles), caractérisés par leur granulométrie càd taille particules qui la composent (poudres fines 100µm, grossières 1000µm) Poudres composées = mélange de plusieurs poudres, homogénéité, présentation en sachets thermosoudés ou pots en plastique Cachets = 2 cupules de pain azyme s'emboîtant l'une ds l'autre, dénominat impropre pr autres formes galéniques comme comprimés, plus utilisés aujourd'hui car difficulté libération PA ds estomac, remplacé par gélules Gélules = 2 cupules de gélatine (coiffe/corps) s'emboîtant l'une ds l'autre et contenant le plus svt des poudres, existent en plusieurs dimensions, ne doivent pas être ouvertes ou dissoutes avt administration, lorsqu'elles st avalées de préférence ac verre d'eau, enveloppe se dissout ds estomac et contenu est libéré, fabrication gélules vides = par fabricants spécialisés, mise à profit propriétés particulières de gélatine (obtenue par hydrolyse collagène des os ou peau de porcs ou bovins, absorbe 10x son pds en eau, donne solution colloïdale ds eau chaude, se solidifie par simple refroidissemt) Fabrication = procédé trempé sur machines automatiques en continu = trempage broches ds bain gélatine fondue refroidissemt et séchage démoulage Remplissage gélules = par pharmaciens d'offine ou ds labo pharmaceutiques = séparation 2 parties gélule remplissage corps gélule fermeture par pose coiffe Conditionnement gélules = pot en plastique ou plaquettes Capsules molles = capsules gélatine constituées d'une enveloppe continue et souple (souplesse due à petite qté eau), fabrication et remplissage en une seule et même opération, contenu est tjrs liquide Intérêts = précision dosage pr PA agissant en faible qté + présentation ss forme solide de PA liquides + amélioration biodisponibilité PA faiblemt solubles ds eau Inconvénient = difficulté formulation à cause incompatibilité gélatine ac certains excipients liquides Comprimés = préparations solides contenant unité de prise d'un ou plusieurs PA, généralemt obtenus en agglomérant par compression un volume constant de particules prise par voie orale (avalés, croqués, sucés, dissous ou désagrégés ds eau), sublinguale, gynécologique ou usage externe (comprimés destinés à préparer solutions) Avantages = précision du dosage, facilité conservation (forme sèche, conditionnemt unitaire), facilité administration, prix peu élevé Inconvénients = mise au point délicate, compromis entre impératifs technologiques et biopharmaceutiques Technique de compression = remplissage trémie d'alimentation arasage (trémie d'alimentation recule et arase surface de poudre) compression (poinçon sup descend et applique force sur la poudre) éjection (poinçon inf remonte et comprimé éjecté) . [...]


[...] MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE De sa conception jusqu'à son administration Les médicaments st présenté sous forme de spécialités = fabriqués à l'avance, à l'échelle industrielle, font l'objet d'une dénomination spéciale Composition médicament = forme galénique (principe actif, excipients) + conditionnement Iaire (contenant forme galénique et parfois système prélèvement ou administration forme galénique, stabilité) + IIaire (emballage) Principes actifs Obtenus à partir de matière ères d'origine végétale, animale ou minérale Utilisés tels quels Utilisés après opération de pulvérisation ou dessication (poudre sèche) permettant conservation, transport et division pour établir posologie (pancréas porc poudre pancréas granulés, gélules) Utilisés sous forme de soluté extractif dissolution active (permet séparation composants actifs) Utilisés sous forme d'extraits obtenus par évaporation du solvant du soluté extractif (permet concentration et isolement) efficacité, toxicité éventuelle Obtenus par synthèse Hémisynthèse = greffer sur produit naturel autres radicaux plus performants (augmenter spécificité, améliorer efficacité, diminuer toxicité, changer posologie) Synthèse totale = copies de molec naturelles (difficiles à extraire, pureté) + copies améliorées + inventions Obtenus par biotechnologie Excipients = substances inactives Rôles = faciliter administration (sirop), mise en forme (suppositoire), action principe actif dans organisme (désagrégation comprimés) Exemples Véhicules = poudres (amidon, saccharose, lactose), liquides (eau, huiles, sirop simple, éthanol), produits pâteux (lanoline, vaseline) Adjuvants = aromatisants, colorants, conservateurs Objectifs = obtenir médicament présentable, efficace, pratique à administrer, agréable à absorber Qualités essentielles = innocuité (pas action physio), inertie (pas incompatibilité), stabilité Choix forme galénique = présenter PA en forme directement administrable au malade, trouver pour chaque PA présentation médicamenteuse mieux adaptée au traitement d'une maladie déterminée efficacité, stabilité Qualités requises d'un médicament Critères d'efficacité et de non toxicité = doit contenir qté de PA exerçant effectivement action thérapeutique souhaitée et ce ds chaque dose, doit être exempt de substances étrangères Critères de stabilité = maintenir son dosage jusqu'à utilisation, conservé dans conditions assurant stabilité Critères d'acceptabilité = goût acceptable, éviter douleurs à injection, éviter irritations cutanées Critères de faisabilité à gde échelle II] Devenir du médicament dans l'organisme Différents modes d'action Act locale = antiseptique sur plaies, anti-inflammatoire pr angine, suppositoire antihémorroïdaire Action générale = organes internes ou activité systémique (syst nerveux, cardiovasculaire) = absorption ou résorption, passage PA ds circulation sanguine et transport jusqu'au lieu d'action Phases du devenir du médicament dans l'organisme Phase métabolique = administration médicament libération PA dissolution absorption Phase pharmacocinétique = distribution, métabolisme, élimination PA ds circulation liaison réversible aux prot, accumulation réversible sur certains tissus, transformation irréversible ds foie PA restant libre ds plasma Phase pharmacologique = mode action médicaments au niveau sites récepteurs diffusion et pénétration ds cellules réceptrices, activité et élimination Voies d'élimination des PA = urinaire (PA hydrosolubles ou insolubles métabolites hydrosolubles) + biliaire (cycle entérohépatique, élimination ds les selles) + fécale (PA éliminés par la bile ou non absorbés) + pulmonaire (PA volatiles) + sudorale + glandes mammaires La pharmacocinétique conditionne le biodisponibilité d'un PA = fraction de dose administrée exerçant une activité et vitesse à laquelle cette activité se manifeste vitesse et durée d'action, posologie Vitesse et durée d'action comportement médicament administré par voie IV (concentration ds sg en fonction du tps) ou par voie indirecte (phase d'absorption + phase élimination avec pentes caractéristiques du médicament) Caractéristiques du médicament = Cmax, Tmax, vie d'élimination (tps nécessaire à un PA pr que sa concentration sanguine diminue de moitié) Choix thérapeutique selon action rapide et brève (absorption et élimination rapides) ou lente mais durable (absorption et élimination lentes) détermination posologie (étude doses auxquelles doivent être administrés les médicaments pour obtenir effet thérapeutique souhaité) Dose par unité de prise = comprise entre dose minimale curative et seuil de toxicité Fréquence (nbre prises par 24h) fonction de vie d'élimination (ex : 8h 3 prises/24h) si doses trop espacées vide thérapeutique, si trop rapprochées risque dépassement seuil toxicité Index thérapeutique = dose minimale curative / dose toxique Facteurs influençant la posologie = nature du PA + nature de la maladie + âge du malade (syst enzymatique immature et élimination rénale faible chez nourrisson période néonatale 15 1ers jours, nourrisson 15j-30 mois, infantile 30 mois 15 ans, adulte, vieillesse) + état de grossesse (insuffisance hépatique dc risque accumulation PA et risques pr foetus) III] Voies d'administration Voie parentérale Seule voie directe, injection au travers de la peau seringue par médecin lyonnais Pravaz ampoule injectable par pharmacien Stanislas Limousin Différentes modalités d'administration Voies majeures = intra-musculaire, souscutanée, intra-dermique, intra-veineuse personnel infirmier Autres = intra-artérielle, intra-rachidienne, intra-péritonéale, intra-articulaire . [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok