Le rôle de l'Eglise en Occident (Xe-XIIIe siècles)

Le rôle de l'Eglise en Occident (Xe-XIIIe siècles)

Résumé du document

L'Église romaine, dans l'Occident latin, est une institution qui rassemble les clercs et les fidèles. Elle a une importance au Moyen-âge qui est une période "théocentrée". Elle oriente la vie spirituelle des fidèles, mais aussi leur instruction, les soins, jusqu'au conseil des princes qui sont entourés de clercs savants qui les conseillent. Il y a une distinction du spirituel et du temporel. L'objet de l'Église reste le salut des hommes, il n'est pas le gouvernement sur Terre. "Mon royaume n'est pas de ce monde", a dit le Christ. Mais on croit que la vie terrestre doit être une préparation à la vie céleste. La société au Moyen-âge est organisée selon un ordre par la dignité et la fonction. Elle est inégalitaire, hiérarchisée, mais dont tous les éléments sont complémentaires. Le premier ordre est les oratores, ceux qui prient. Le deuxième ordre est les belatores, ceux qui combattent. Le troisième ordre est enfin les laboratores, ceux qui travaillent pour tous. Le premier ordre domine le second, etc. Même s'il y a cette hiérarchie et inégalité, on considère que les trois ordres sont complémentaires.

Sommaire

I. L'Église et la société féodale
A. L'influence de l'Eglise sur la société
B. Nouveaux ordres monastiques, trêve de dieu et paix de dieu

II. La réforme grégorienne
A. L'action de Grégoire VII : réforme monastique et réforme pontificale
B. La querelle des Investitures

III. Les hérésies et les nouveaux ordres (mendiants)
A. Les hérésies
B. Naissance des ordres mendiants au XIIIe siècle

Informations sur le cours

coralie
  • Nombre de pages : 6 pages
  • Publié le : 25/04/2018
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 25/04/2018
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Le premier mouvement hérétique s'est développe autour de Pierre Valdès, l'hérésie Vaudoise, Un riche marchand, vers 1170, décide d'abandonner ses biens et de prêcher la pénitence et la pauvreté. Et de faire traduire en langue française les écritures considérant que l'Eglise a une langue, le latin , qui n'est pas comprise par l'ensemble de la population. L'Eglise le met en garde, parce que c'est un laïc. Lui considère que les clercs sont indignes d'administrer les sacrements, qu'il ne reconnait plus la validité. Valdès est excommunié par l'Eglise ce qui donne naissance au mouvement vaudois. [...]


[...] Cathares* Les Dominicains, de saint Dominique de Guzman (v. 1170/5-1221). Ordre des frères prêcheurs A la mort de Dominique en 1221, l'ordre compte 25 couvents ; en ; en ; en op en 1256 ; en 1337. Les Franciscains, de saint François d'Assise (v. 1191/2-1226). [...]


[...] La Paix et la Trêve sont les moyens trouvés par l'Eglise pour limiter la violence pendant cette époque. Pour les faire appliquer, l'excommunication, l'exclusion de la communauté chrétienne (ne peut recevoir de sacrément, pas être confessé, pas recevoir l'extrême onction) 2. La réforme grégorienne L'action de Grégoire VII : réforme monastique et réforme pontificale Pape reconnaissable par sa myrte et sa cross. Un oiseau semble parler au Pape, représentation du St Esprit. Le Pape Grégoire VII est probablement le pape le plus important de tout le Moyen-âge ; Pape réformateur qui va complètement changer la situation de l'Eglise dans le monde Pour lutter contres les abus de certains prélats et abbés trop riches qui ont oublié l'idéal de pauvreté du Christ. [...]


[...] Les moines clunisiens sont issus d'une réforme. La première maison a été fondée par le duc d'Aquitaine, il appartenait en toute propriété à Rome, on le soustrait à l'influence des laïcs. On est dans un contexte où les seigneurs ont tendance à outrepasser leurs pouvoirs. Les seigneurs laïcs en profitent pour diriger le monde ecclésiastique. L'abbé Bernon. Très vite Cluny a un très grand succès, au XII siècle, il y a plus de mille maisons clunysiennes dans toute la papauté à 1150, grande influence. [...]


[...] IV l 'idéal de la devise de la dynastie Carolingienne : Pax et ordo. C'est bien ce que signifie la tripartition de la société. C'est un prélat qui l'a défini Nouveaux ordres monastiques, Trêve de Dieu* et Paix de Dieu* Le monastère de Cluny, dans la vallée de la Saône, et dans un autre monastère, à Cîteaux, les monastères Bénédictins qui vont être réformés avec un accent mis sur la pauvreté, la vie communautaire et la chasteté. Déjà dans l'esprit bénédictins, mais face aux déviations, sinomie, des trafics des faits religieuses (les clercs faisaient payer leurs services) ou qui ne respectaient pas le vœu de chasteté, le nicolaide. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok