Les mutations culturelles 1870-1945

Les mutations culturelles 1870-1945

Résumé du document

La Seconde moitié du XIXème siècle est marquée par la forte croissance démographique. Les sociétés entrent dans une transition démographique. L'amélioration des mesures sanitaires, une meilleure alimentation, le développement des rendements agricoles, le développement des transports et les marchés réduisent le risque de disette. Il y a un accroissement naturel fort. La hausse de la population dans la campagne provoque l'exode rural. C'est également le temps de la migration extérieure. Au tournant du XIXème et XXème siècle, l'immigration représente un million de personnes par an en Europe pour les Etats-Unis. On distingue 3 périodes : - Le temps des certitudes (1850-1890) - Le temps du doute (1890-1939) - Naissance d'une culture de masse (1939-1945)

Sommaire

I. L'Eglise, une institution en déclin
A. Recul et mutation des pratiques
B. Riposte des Eglises
C. La religion face à la science

II. La science, la foi dans les progrès
A. La recherche scientifique
B. Ere du doute
C. La science au banc des accusés

III. L'art suit les mutations de son temps
A. Les artistes inventent des formes nouvelles pour un monde en mutation
B. L'artiste dans la société

IV. Culture et loisirs de masse
A. La naissance d'une culture accessible aux masses
B. Vers des loisirs de masse

V. Le rôle de l'école

Informations sur le cours

Jeanne
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 17/04/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 17/04/2012
  • Consulté : 2 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] - Le sport se démocratise avec notamment la relance de l'olympisme en 1896 par Pierre de Coubertin. - Le sport-spectacle et les loisirs sont un moyen d'embrigader la jeunesse et soulever les foules pour les régimes totalitaristes (ex lors des JO de Berlin en 1936). Le rôle de l'école Vers 1870, le taux d'alphabétisation en Europe de l'Ouest avoisine les 80% de la population. De nombreuses réformes tendent à démocratiser l'accès à l'éducation que ce soit pour les classes les moins aisés ou les filles. [...]


[...] - Début XXème, nouveau langage artistique rejette les lois de perspective. Le cubisme de Picasso consiste à la décomposition d'un sujet pour le recomposer à partir de plusieurs angles. Matisse s'appuie sur des couleurs violentes et expressives. - L'abstraction est un art qui libère totalement la représentation des apparences. Grands peintres abstraits : Kandinsky en Allemagne, Mandrian en Russie. Les codes de la musiques se libèrent également avec Debussy, Stravinsky. James Joyce et Céline brisent les formes du langage littéraire. [...]


[...] Les statistiques, les enquêtes permettent une analyse des comportements humains. La science est perçue comme un instrument du progrès. Ere du doute - Mais, à partir de 1880, la science est remise en cause par des philosophes comme Nietzsche et Bergson. Les nouvelles disciplines ébranlent les certitudes rationalistes du XIXème. De même, la rationalité de l'homme en contestée par Freud (cf fissure narcissique de l'Homme avec l'inconscient)qui crée la psychanalyse.L'anthropologie montre l'existence d'autres systèmes de valeurs autres qu'occidentaux. - Début XXème, les avancées scientifiques bouleversent les fondements des connaissances. [...]


[...] Les mutations culturelles 1870-1945 ! La Seconde moitié du XIXème siècle est marquée par la forte croissance démographique. Les sociétés entrent dans une transition démographique. L'amélioration des mesures sanitaires, une meilleure alimentation, le développement des rendements agricoles, le développement des transports et les marchés réduisent le risque de disette Accroissement naturel fort. ! La hausse de la population dans la campagne provoque l'exode rural. C'est également le temps de la migration extérieure. Au tournant du XIXème et XXème siècle, l'immigration représente un million de personnes par an en Europe pour les Etats-Unis. [...]


[...] Auguste Comte) et la rationalisme. Selon Comte, la société, détachée de la religion, peut s'organiser selon des principes scientifiques = Menace vis à vis de l'influence de la religion sur le comportement des individus. - Après 1880, les philosophes, théoriciens, historiens et écrivains catholiques combattent le positivisme et tentent d'harmoniser foi et science. Mais, début XXème, la papauté rejette le modernisme intellectuel. Il faudra attendre 1936 pour voir apparaître l'académie pontificale des sciences. Les protestants semblent plus ouverts au monde moderne (ex des calvinistes pour Max Weber qui annoncent image du capitaliste à la recherche de profits) II - La science, la foi dans les progrès. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok