Libertés et censures aux Etats-Unis et en Europe occidentale (1945-1991)

Libertés et censures aux Etats-Unis et en Europe occidentale (1945-1991)

Résumé du document

Entre 1945 et 1950 se pose la question de la liberté d'expression, et on augmente le contrôle des masses via les médias. Cette question prend de front la question du pouvoir, la liberté est un souci politique avec des fonctions politiques, une condition de l'exercice du pouvoir et aussi une limite. Elle engage la censure, au sens de capacité de faire taire ou dire. Les médias sont à la fois selon les contextes sujet, instrument et pouvoir. Il y a un pouvoir des médias, sur les médias et au sein du média. La censure s'étend sur une période très longue, plus on se rapproche de la période contemporaine, plus c'est compliqué de cerner l'objet de la censure. Il existe de multiples formes de contraintes moins visibles, mais plus subtiles. Elle est fuyante dans un imaginaire très puissant depuis le XIXe siècle.

Sommaire

I. Une liberté organisée : héritages et prolongement
A. Liberté cardinale
B. Les limites
C. Protection des concitoyens

II. La liberté en contradiction
A. Une liberté universelle
B. Des espaces publics sous tensions
C. La parole en guerres

Informations sur le cours

Yohan
  • Nombre de pages : 6 pages
  • Publié le : 03/01/2019
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 03/01/2019
  • Consulté : 1 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] La 1er GM, ce modèle sert de modèles de système de censure pour les régimes démocratique qui sont en guerre. La 2nd GM pour les EU- et GB ils ont menés la guerre avec une censure démocratique, une censure volontaire, la presse ont collaborés avec l'état. Idée de mener une guerre démocratique où on ne contraint pas. III- La liberté en contradiction Une liberté universelle Chartre de l'Atlantique dès 1941, fait partie des droits fondamentaux avec l'ONU, promouvoir et défendre, déclaration des droits, création d'une commission des droits humains en janvier 1947, qui comprend la défense de la liberté d'expression, cela devient une affaire de droit internationale et de droit individuel et sans engagement c'est pour ça l'URSS a accepté. [...]


[...] Dans beaucoup de pays ont choisis l'autogérassions que le contrôle de l'état, en GB, en RDA et E-U pareil, un code est mis en place, le code ase, la Comics compgny of amirica qui opère la censure à l'intérieur de la BD sauf en France, car on aime l'état, c'est l'Etat qui gère. Il faut un visa d'exploitation pour diffuser le film, on peut interdire la violence, la sexualité, les questions sociétales cela engendre de l'autocensure, cela fait naitre des stratégies de contournement, des épreuves d'acceptabilité projection des films en preview. Protection des concitoyens Depuis les années 1920 il y a la diffamation. [...]


[...] Deux modèles, un privé pas de liens entre pouvoir et radio de diffusion comme c'est le cas aux EU où s'est privé. Le symétrique, en France on a l'ORTF monopole de la diffusion, c'est instrument du pouvoir. En Italie même modèle la RAIL, la RFA c'est les Landers qui vont être responsables, avec des conseils et le troisième modèle mixte, la GB, BBC. En GB beaucoup de critique entre le rapport des politiques et journaux car des députés possède des journaux. En France, ambiguïté idéologique, grande bourgeoisie, idéologique de la droite. [...]


[...] La parole en guerres Les guerres coloniales La Guerre d'Algérie c'est une bataille de l'écrit avec la censure 3 avril 1955 état d'urgence en Algérie qui donne au préfet le contrôle de tout le domaine d'expression, elles s'appuient sur les limites de la liberté d'expression de la loi de 1881. Il y a une commission de la censure de la presse, l'Humanité est censurée, le Canard enchainé pareil. La censure vise les communistes retour de Guerre Froide, L'Humanité est saisie 27 fois, c'est un cout énorme pour les journaux, ils sont poursuivis 150 fois. Le conflit malaysien en 1948, censure les militaires les chinois = communistes. [...]


[...] II- Une liberté organisée : héritages et prolongement Liberté cardinale Cette liberté est consacrée politique par référence à des textes fondateur, bill of right aux la déclaration des droits de l'Homme en France. La mémoire révolutionnaire est réactivée par le PC. Aux il y a un fort patriotisme. On entretient une vision progressiste après-guerre, progrès de la liberté d'expression, la guerre était un accident. La liberté de parole comme un critère distinctive moderne, elle surtout perçu désormais ce que devrait être la société internationale moderne. On hérite donc d'un principe, et aussi du professionnel de cette expression, individus qui défend l'usage de liberté d'expression, les journalistes, dans une moindre mesure les intellectuels. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok