François Jarrige, Isabelle Avila, Benoît Agnès : Le monde britannique (1815-1931)

François Jarrige, Isabelle Avila, Benoît Agnès : Le monde britannique (1815-1931)

Résumé du document

Sur la période, la Grande-Bretagne demeure la 1ère puissance mondial sur les plans économique, naval, colonial et diplomatique. A la fi du XIXème siècle, elle est au cœur d'un processus de mondialisation qui se poursuit jusqu'à la crise de 1931. Au cours de la période étudiée, le monde britannique évolue : ce n'est pas un monde figé ! 1887 = un atlas mentionne que l'Empire recouvre 1/6ème du globe et représente 1/5ème de la population mondiale ! Un manuel de géo de 1920 indique que l'Empire représente ¼ de la surface terrestre ! Etudier le monde britannique revient à réfléchir à la construction d'un immense ensemble qui avait pour but d'unir des régions très diverses et éloignées les unes des autres, à s'intéresser aux hiérarchies et aux liens qui existaient entre ces espaces, à appréhender l'extension territoriale des grandes puissances, à s'interroger sur le monde dans lequel chaque puissance diffusait une vision nationale du monde. Pour les autres puissances, le monde britannique fait figure de modèle à imiter, à comprendre et avec lequel rivaliser !

Sommaire

1ère partie : comprendre les enjeux historiographiques du thème
A) Comment aborder la question ?
B) Comment aborder la question ? Les thématiques centrales

2ème partie : Rechercher
A) Un monde en construction (1815-1848)
B) L'âge d'or du monde britannique (1848-1880)
C) L'âge de l'impérialisme (1880-1914)
D) Le monde britannique à l'épreuve des crises (1914-1931)

3ème parie : s'entraîner

Informations sur le commentaire de texte

Thierry
  • Nombre de pages : 29 pages
  • Publié le : 06/01/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 06/01/2012
  • Consulté : 10 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] l'Afrique noire anglaise : Les autorités britanniques hésitent à intervenir dans le reste du continent africain : territoires jugés peu intéressants sur le plan commercial ! L'influence anglaise en Afrique occidentale et Orientale s'étend après 1880 par le fait de compagnies privées soutenues diplomatiquement par Londres. La conférence de Berlin (15 novembre 1884 au 20 février 1885) assure le liberté du commerce et établit des règles pour pour la prise de possession de nvx territoires. Des compagnies commerciales se mettent à administrer des territoires à la suite du Congrès de Berlin ; Exs : la Royal Niger Company , la British South Compny de C. [...]


[...] David Cannadine dans un ouvrage de 1983 sur la monarchie britannique remet celle-ci à l'honneur ; sous le règne de Victoria, émerge une forme moderne de monarchie non plus fondée sur l'exercice du pouvoir exécutif mais sur 2 éléments : un cérémonial prenant pour cadre la reconstruction du centre de Londres selon un programme architectural précis accompagné des jubilés de 1887 et 1897 ; la représentation de la famille royale comme une famille idéale réussissant à gouverner l'Empire. (2ème fondement : le parlementarisme. Système parlementaire bicaméral ; l'historiographie pour la Chambre des Lords s'est longtemps résumée à un parallélisme d'évolution avec la monarchie : perte progressive d'influence politique tendances aujourd'hui = -déclin du pvr aristo dans tous les domaines y compris la chambre haute ; -influence aristo en polit jusqu'à la veille de 14-18. L'historiographie Chambre élective = hist constitutionnelle classique. Réforme de 1832. (3ème fondement : autonomie du gvt local. [...]


[...] LE MONDE BRITANNIQUE (1815-1931) Fiche de lecture d'un manuel universitaire : François Jarrige, Isabelle Avila, Benoît Agnès : Le monde britannique (1815- 1931) , coll Amphi Histoire Contemporaine Bréal pages Manuel destiné à la préparation des concours divisé en 3 parties = 1ère partie : comprendre les enjeux historiographiques du thème Comment aborder la question ? le thème le monde britannique (1815-1931) : qqus éléments de présentation Sur la période, la Grande-Bretagne demeure la 1ère puissance mondial sur les plans économique, naval, colonial et diplomatique. [...]


[...] l'Empire dans la guerre : Les colonies britanniques sont engagées dans le conflit par leur allégeance à la Couronne. La guerre permet aux colonies de faire leurs preuves mais les réponses britanniques à cet enthousiasme ont ambiguës. La G-B considère qu'elle a le devoir de porter le fardeau principal de la guerre. Mais la pratique de la guerre va modifier cette attitude. -La contribution de l'armée indienne est essentielle. Exs : de l'armée britannique en France vient de l'Inde en automne 1914 ; les soldats indiens assurent la défense du Canal de SUEZ ; la puissance de l'armée indienne réside dans sa fonction d'armée de réserve ; participation financière indienne = 146 millions de donnés à la G-B. [...]


[...] Les Britanniques comprenaient la structure sociale de leur Empire par analogie avec ce qu'ils connaissaient chez eux, cherchaient ainsi à transposer dans les colonies le système de classes qui dominait les relations sociales chez eux ! La New Imperial History : que savait-on de l'Empire dans la métropole ? La place occupée par l'Empire dans la société britannique a envahi l'historiographie britannique depuis une trentaine d'années. Quelle a été la pénétration de l'impérialisme dans la culture de la métropole ? Elle est au cœur de la New Imperial History qui considère que l'Empire était partout présent en G-B acteurs principaux de ce débat sur la réception : -John MacKenzie montre l'omniprésence de la propagande impériale. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok