L'entreprise Duchemin : calcul des besoins en fonds de roulement et tableau de flux

L'entreprise Duchemin : calcul des besoins en fonds de roulement et tableau de flux

Résumé du document

En 2003, l'entreprise met en place un agrandissement et un réaménagement de l'entrepôt de stockage (12 000 euros), une mise au rebut des anciens équipements (350 euros), une prise d'une participation minoritaire chez un concurrent (1000 euros), un investissement divers (1700) et un remboursement d'emprunt (2000 euros). En 2004, la société poursuit ses travaux dans l'entrepôt (5000 euros), provoque la cession d'une partie du terrain non utilisé (7000 euros) et obtient une plus-value dégagée de 1500 euros. Le dépôt sur le loyer est versé au loueur d'un équipement électronique (100 euros).

Sommaire

I. Calcul du fonds de roulement et du besoin en fonds de roulement A. Fonds de roulement B. Besoin en fonds de roulement II. Tableaux de flux A. Flux de trésorerie lié à l'activité B. Flux de trésorerie lié aux investissements C. Flux de trésorerie lié aux opérations de financement III. Analyse financière A. Première impression : analyse du fonds de roulement et de la trésorerie nette B. Analyse des flux d'activité C. Analyse des flux d'investissement

Informations sur le cours

Benoit
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 13/04/2018
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 13/04/2018
  • Consulté : 7 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] En 2003, le FR net négatif, lié au remboursement de l'emprunt ainsi qu'aux investissements de la période (on ne peut pas financer le besoin à court-terme de la société), est plus que couvert par les dettes sur immobilisations (BFR négatif) : les excellents résultats et le recours à un emprunt rétablissent un FR très largement supérieur au BFR, malgré l'attribution d'un dividende au cours de cette même période. L'entreprise est donc bien gérée et semble être en bonne santé financière. Analyse des flux d'activité Le résultat net augmente constamment : l'activité semble rentable. Calcul de la marge commerciale (CA – Achats de marchandises – Variation des Stocks) / CA x 100 : - 2002 : ( – – 39) / x 100 = 90%. [...]


[...] La CAF augmente également : l'entreprise arrive à se financer et a donc une bonne trésorerie. Le BFR n'évolue pas dans le même sens que le CA, mais cela est compensé par les dettes sur immobilisations. Analyse des flux d'investissement Moins d'investissement en 2004, et même cession d'immobilisations ( cela provoque des flux de trésorerie positifs qui permettent une bonne santé financière à court-terme. C'est une façon d'équilibrer sur le court-terme la trésorerie après les investissements réalisés en 2003, qui s'inscrivaient dans une période de résultats positifs. [...]


[...] La société se finance donc principalement en fonds propres : capacité d'endettement importante. Analyse du financement des immobilisations ( Capitaux permanents / Immobilisations nettes : o 2002 ( / = 1,3. o 2003 ( / = 0,9. o 2004 ( / = 1,4. Les capitaux permanents augmentent significativement entre 2002 et 2004 par l'accumulation de profits non distribués et couvrent plus qu'entièrement les investissements liés au développement. Versement dividendes en 2004 : on a confiance dans le cycle d'exploitation et on veut transmettre cette confiance aux actionnaires, sur la base des bons résultats passés et du cycle d'investissement qui devrait générer de la trésorerie positive dans le futur. [...]


[...] o Versement d'un dividende aux actionnaires sur le résultat de l'exercice antérieur : o Nouveau prêt octroyé par la banque, sur 3 ans : Calcul du FR et du BFR Pour établir les flux de trésorerie, il faut calculer le FR et le BFR avec les chiffres du Bilan Capitaux Propres + Provisions pour R&C + Dettes financières - Immo nettes (15 000) (25 290) (20 530) = Fonds Roulement 527) Stocks + Créances clients + Autres créances - Avances/acomptes - Dettes fournisseurs 250) 824) 872) - Dettes fiscales (200) (289) (350) - Autres dettes (365) 729) 200) = BFR 827) Trésorerie (FR-BFR) La trésorerie trouvée correspond bien aux disponibilités qui apparaissent au bilan. Ce n'est pas ce BFR qui apparaît dans le tableau de flux, car il compte aussi des dettes sur immo. On ajoute donc les dettes sur immobilisations pour annuler leur effet sur le BFR, car ce ne sont pas des opérations liées à l'exploitation mais aux investissements ( on les retrouve dans les flux d'invest. BFR total 827) + Dettes sur immo = BFR exploitation Donc variation du BFR d'exploitation en 2003 : 36. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok