Les Lettres persanes de Montesquieu - Résumé

Le roman Les Lettres persanes est sans doute une des oeuvres les plus connues de Montesquieu. Il s'agit d'un roman épistolaire qui a été publié en 1721 pour la première fois à Amsterdam. Sa publication fut d'abord anonyme, en effet, l'écrivain n'a pas souhaité dans un premier temps qu'il soit reconnu comme l'auteur de ce roman pour des raisons de prudence.

Les Lettres persanes

Credit Photo : Unsplash Brandi Redd

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Inscris-toi !
Contexte et caractère épistolaire

Le XVIIIe siècle était l'époque des voyages en Orient, ce qui a permis à l'auteur de dresser une critique sociale sur la France au travers des yeux de deux voyageurs persans, Usbek et Rica arrivés en France. Car une des particularités des « Lettres persanes » c'est que c'est « ici » que l'on retrouve ce qui est « étranger ». C'est-à-dire qu'il ne s'agit pas d'un récit de voyage, de la découverte d'un de ces pays du lointain Orient si en vogue à cette époque, mais c'est plutôt ce caractère inconnu qui est arrivé en France. C'est ici que l'on découvre l'ailleurs.

L'intrigue épistolaire se construit autour des lettres échangées entre les deux personnages principaux, Usbek et Rica et leurs amis qui sont restés en Perse.



Les échanges par lettres

Le roman est composé de 160 lettres qui sont toutes assez différentes. À chaque changement de lettre, le lecteur assiste à un changement de ton, de style, ou encore de sujet, à part, bien évidemment de destinataire et expéditeur.

C'est la répétition des personnages qui permet de garder une cohérence tout au long du roman. En effet, l'unité d'ensemble est assurée par la description des traits de caractère des personnages principaux au fur et à mesure de leurs apparitions.



Résumé

C'est à Paris qu'arrivent Uzbeck et son ami Rica. Ils fuient leurs ennemis. Uzbeck est un grand seigneur persan. Tout au long de son séjour en France (de 1711 à 1720), les deux amis vont s'écrire avec des compatriotes restés dans leur pays.

Un des objectifs de ces correspondances est, évidemment, d'avoir des nouvelles de ce qui se passe chez eux. Mais, sans doute, l'objectif principal cherché et voulu par Montesquieu est celui de dépeindre la réalité de la vie française.

C'est notamment de la lettre 24 à la lettre 147 que les deux amis vont le plus échanger sur les modes de vie français et la réalité sociale d'ici, qui est l'ailleurs pour eux. Presque tous les sujets y sont abordés : la religion, la vie politique, les affaires en France.

Uzbeck partira vivre en campagne, ce qui le présentera comme un personnage plutôt philosophique, tandis que Rica, plus jeune, sera présenté comme quelqu'un de plus contestataire.

Mais au fil du temps et des avis sur la vie en France, des évènements qui ont lieu au sérail refont surface. Il y a de la jalousie entre les femmes que Uzbeck a laissées là-bas, à tel point qu'un drame aura lieu.



Montesquieu dans les « Lettres persanes » réussit à mélanger des traits d'humour avec des traits de la plus pure tragédie, il allie à la perfection les avis philosophiques avec les enjouements amoureux. Il est sans doute un des précurseurs des romans épistolaires.

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok