Consulte tous nos documents en ligne !

ABONNE-TOI

à partir de
9.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres

Les différentes filières du baccaulauréat technologique

Il existe 8 filières du bac technologique, trouvez ici leur description, cursus et débouchés.

Les différentes filières du baccaulauréat technologique

Credit Photo : filières du bac technologique, éducation nationale

Le baccalauréat se compose de plusieurs filières. Les générales sont composées des spécialités littéraires, scientifiques et économiques et sociales. Les technologiques, qui sont celles qui seront décrites plus précisément ici sont au nombre de 8, les professionnelles qui sont à ce jour plus d’une centaine et les baccalauréats biculturels, qui proposent des enseignements bilingues et qui sont au nombre de 4.

Le baccalauréat technologique : il en existe 8 filières.

Les enseignements technologiques favorisent une polyvalence dans les enseignements et un approfondissement choisi par les élèves. Cela peut être l’architecture et la construction, l’énergie et l’environnement, les innovations technologiques et les systèmes d’informations. Par la suite, il est possible d’accéder aux études supérieures, comme les BTS et les licences notamment.

Dans les séries technologiques, un accompagnement personnalisé est proposé aux candidats, avec des stages qui leur permettent d’appréhender de manière concrète le monde du travail. Ce sont d’ailleurs les principales forces de ces filières, où les élèves ne sont pas livrés à eux-mêmes.

Les premières sont les séries STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), STL (sciences et technologies de laboratoire) et STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués).

Filière STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable)

Les principaux débouchés sont l’énergie, l’électronique, le multimédia, la mécanique ou encore les BTP.

Filière STL (sciences et technologies de laboratoire)

Pour les STL, les spécialités sont la biotechnologie et les sciences physiques et chimiques de laboratoire.

Filière STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués)

Cette série propose des connaissances approfondies en art. Il s’agit d’enrichir la créativité des candidats tout en améliorant leurs connaissances des nouvelles technologies. Pour ces filières, les bacheliers pourront poursuivre leurs études ou intégrer une formation professionnelle dans le domaine de leur choix.

Il existe d’autres séries tertiaires, les STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) et ST2S (sciences et technologies de la santé et du social).


La série STMG (sciences et technologies du management et de la gestion)

Ce bac propose une orientation en classe de terminale, permettant une première plus généraliste. Les principales spécialités sont la communication, les ressources humaines, et aussi la gestion et la finance et les systèmes d’information et de gestion. Ainsi, les candidats pourront se tourner vers l’enseignement supérieur, comme les BTS, DUT, ou encore DCG, sans oublier les universités.
Les candidats possèdent en fin de parcours de solides connaissances en management, gestion, économie et droit. Les principaux points forts sont la polyvalence dans les enseignements, et les débouchés qui sont plus nombreux. Il s’agit d’un véritable atout pour les entreprises, qui recherchent beaucoup ce type de profils, dans des secteurs très variés. Les bacheliers peuvent ensuite choisir d’effectuer un BTS, une licence ou une classe préparatoire. Selon le niveau, les débouchés changent, les métiers possibles sont assistant de direction, assistant de gestion, chargé de clientèle dans le monde bancaire, ou encore tous les concours administratifs du type contrôleur des impôts ou des douanes.


La série ST2S (sciences et technologies de la santé et du social)

Dans les séries ST2S, une langue vivante au choix du candidat est ajoutée aux enseignements.


La série STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant)

Ce bac est préparé la majeure partie du temps dans les lycées agricoles, et traite des sujets comme l’aménagement des espaces, l’agroalimentaire ou encore la protection des milieux naturels. Les candidats doivent avoir des affinités avec des matières comme la biologie, l’agriculture bien sûr, mais aussi l’environnement. Il s’agit d’une série qui s’intéresse à des problématiques actuelles, avec des débouchés dans des domaines variés. Les poursuites d’études se réalisent dans les BTS, ou encore une admission dans des écoles plus spécialisées, d’ingénieur notamment, avec toutefois de très fortes sélections à l’entrée. Il est également possible d’intégrer une première année de licence après une mise à niveau. Les débouchés sont variés, exploitant agricole, paysagiste, ou encore ingénieur forestier.


Le bac TMD (techniques de la musique et de la danse)

Bac très technique qui nécessite certaines aptitudes au départ. Au programme, des enseignements généraux et technologiques. Les deux principales options sont la danse et la musique. Les points forts sont la spécialisation et le professionnalisme que les candidats acquièrent. Cela leur permet de s’inscrire dans des conservatoires nationaux.

Le bac STHR (sciences et technologie de l’hôtellerie et de la restauration)

Les élèves souhaitent dans ce cas se diriger vers les métiers de l’hôtellerie et de la restauration, ou encore plus globalement du tourisme. Ce bac est souvent un tremplin pour faire ensuite des études supérieures, à la différence du bac pro restauration, qui est quant à lui davantage un tremplin pour la vie active. Les spécificités résident dans l’enseignement de l’environnement, alimentation, hygiène ou encore de l’économie et de la gestion. Les candidats pourront continuer vers un BTS tourisme, management commercial ou encore management des entreprises.


CONCLUSION

Le bac technologique s’obtient généralement trois ans (parfois deux) après le collège. Il s’inscrit également dans une logique de poursuite d’étude mais permet aux étudiants intéressés par un domaine en particulier de se spécialiser plus rapidement et acquérir par conséquent un certain nombre de connaissances. Il est possible de s’inscrire ensuite en licence, puis en master, et parfois même dans des grandes écoles. Il représente une opportunité intéressante et un réel gain de temps pour tous ceux qui savent vers quels métiers ils souhaitent se diriger.

REFERENCES

https://www.onisep.fr/Parents/Vos-questions-nos-reponses/Questions-reponses-lycee/Quelles-sont-les-differentes-series-de-bac-technologique
https://www.orientation.com/diplomes/bac-technologique