Exemples de sujets et de problématiques pour un mémoire en Sciences politiques

Le mémoire est un travail de recherche par lequel l'étudiant doit prouver ses connaissances dans la matière ainsi qu'apporter le fruit de ses propres recherches et conclusions. Dès la première année, les étudiants vont devoir se pencher sur le choix du sujet de leur mémoire sous la direction d'un directeur de projet.

Mémoire en Sciences politiques

Credit Photo : Pixabay Gerd Altmann

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Inscris-toi !

Mais alors, quels sont les sujets qui peuvent être abordés dans un mémoire en Sciences politiques ? Nous vous laissons aujourd'hui quelques idées avec une introduction au sujet.


Sujet 1 - La politique africaine de France : la continuité du néocolonialisme
Sujet 2 - Les institutions politiques du XXIe siècle
Sujet 3 - Les mutations de l'État contemporain
Sujet 4 - La privatisation des entreprises publiques


Sujet 1 - La politique africaine de France : la continuité du néocolonialisme

De toutes les anciennes puissances coloniales européennes en Afrique, la France est la seule à croire que son prestige international est indissociable de son influence et de sa présence sur ce continent. Il en résulte l'adoption d'une politique africaine basée sur des contradictions et des réseaux en faveur de leurs intérêts et de leurs entreprises, contre le développement des pays africains, et leur manque de préparation pour faire face aux défis de la mondialisation. Elle a multiplié, au cours des cinq dernières décennies, sur ce continent, les interventions militaires.

Exemple de problématique : quels sont les mécanismes et les instruments du néocolonialisme français en Afrique ?


Sujet 2 - Les institutions politiques du XXIe siècle

Les pays dont les démocraties sont plus consolidées disposent d'institutions davantage orientées vers la responsabilité et le contrôle citoyen de la prise de décision politique, ainsi que de ressources plus importantes pour les mettre en oeuvre. Les politiques erratiques qui contrôlent les institutions d'un territoire peuvent faire dérailler le développement économique qu'un pays a accumulé pendant des siècles. Et l'inverse peut aussi être vrai, même s'il ne foisonne pas dans l'histoire récente du monde contemporain : les bonnes politiques, la complicité des élites avec leur communauté et la vision à long terme des institutions d'un pays sur les questions stratégiques qui affectent l'économie et le bien-être peuvent déterminer de longues étapes de prospérité et de bien-être.

Exemple de problématique : est-ce que les institutions responsables du développement sont celles qui ont le plus grand pouvoir politique et financier ?


Sujet 3 - Les mutations de l'État contemporain

L'une des étapes fondamentales du long développement de la modernité est celle de la gestation et du développement de l'État moderne. Ses débuts hésitants en tant que forme de régulation venue atténuer le vide de pouvoir laissé par l'effondrement de l'Empire permettaient à peine de deviner l'entité redoutable qui allait se créer au fil des siècles et qui jouerait un rôle si définitif dans le destin de la communauté politique. Ce rôle n'a pas été exempt d'ambiguïtés, car si, d'une part, le travail de l'État sert de cadre réglementaire et d'horizon d'action dans la sphère publique, d'autre part, son développement en a fait un cadre qui a fini par coopter des espaces qui appartenaient autrefois à la sphère privée.

Exemple de problématique : quel est le rôle de la fissure des hiérarchies sociales dans la genèse des états contemporains ?


La privatisation est une réaction à la crise d'après-guerre qui prend différentes formes en fonction de la réalité socio-économique où elle se déroule. Le terme de privatisation n'est pas très spécifique, car il couvre un vaste ensemble de phénomènes qui vont de la déréglementation à la dénationalisation ; c'est pourquoi il faut faire la différence entre le sens large entendu comme un ensemble de techniques économiques visant à réduire l'intervention de l'État et le sens strict ou restrictif qui se réfère uniquement au transfert de propriété publique au secteur privé.

Exemple de problématique : existe-t-il des limites juridiques à la privatisation des entreprises publiques ?



Sources : Université de Genève ; Université de Rennes I ; Principes et réalités de la politique africaine de la France, Jean-Marc Châtaigner ; OCDE

En cliquant sur OK, vous acceptez que Pimido.com utilise des cookies ou une technologie équivalente pour stocker et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Ces informations personnelles peuvent être utilisées pour mesurer la performance publicitaire et du contenu ; en apprendre plus sur votre utilisation du site ; ou pour vous permettre d'interagir avec les réseaux sociaux. Vous pouvez paramétrer vos choix pour accepter les cookies ou non. Vous pourrez également modifier vos préférences à tout moment en cliquant sur le lien "Paramètres des cookies" en bas de page de ce site. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité