Cours de relations internationales : les acteurs, le jeu de pouvoir et des influences...

Lorsque l'on parle des acteurs des relations internationales, il est nécessaire de faire un petit saut en arrière pour se situer au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. En effet, c'est ce moment historique qui déclenche, en quelque sorte, un nouveau type de relations internationales. Nous sommes face à un sujet classique de dissertation qui peut facilement être abordé en cours.

Cours de relations internationales

Credit Photo : Stocksnap Park Troopers

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Inscris-toi !

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la carte des relations internationales se modifie doucement. Jusque-là, il n’y avait que les États qui jouaient un rôle dans l’international, mais doucement d’autres acteurs surgissent pour prendre de plus en plus d’importance : les partis politiques, des entreprises multinationales, des organisations à but non lucratif (ONG), des médias, des groupes altermondialistes, etc.

Les relations internationales commencent alors à se tisser différemment. De plus en plus d’acteurs, des partis et des groupes trouvent leur place dans ce nouveau monde qui se construit et ils ont, par conséquent, la possibilité de s’exprimer, d’agir et de changer les choses. Mais alors que le monde et les pays se situent face à un nombre croissant d’acteurs, le paradoxe s’installe : le vrai pouvoir n’appartiendrait qu’à une minorité.


Le jeu du pouvoir et des influences
Le monde gouverné et le rôle du droit


Le jeu du pouvoir et des influences

Ce sont les États eux-mêmes qui s’en rendent compte. Tandis que l’on pense faire de la place pour tout le monde, les États les plus grands qui ont toujours cru à leur prédominance doivent faire face à des limites auparavant inconnues. D’un autre côté, les États les plus petits n’arrivent pas à agir et à manoeuvrer comme ils le souhaitent, car ils se sentent pauvres en moyens.

En ce qui concerne le reste des acteurs dits non étatiques, un autre type de situation se profile : chacun veut être le meilleur et fait tout pour mieux atteindre les « grands » et les « forts ». Peu importe la façon d’y parvenir ; parfois ce sont par des moyens pacifiques, mais parfois c’est la force qui est utilisée.

Le monde gouverné et le rôle du droit

Dans un panorama comme celui-ci où chacun tente de trouver sa place et son pouvoir, il est souvent difficile de savoir qui d’entre tous ces acteurs (États, organismes internationaux, ONG...) gouverne la scène internationale. Il est difficile, car chacun de ces acteurs y contribue à sa manière.

Mais pour mieux connaître leur degré de puissance, il existe un outil, peut-être un des seuls encore qui arrive à placer chacun de ces acteurs : il s’agit du droit. Ainsi, selon le statut de chaque organisme, groupe, etc. les échelles de pouvoir vont être délimitées et les pouvoirs définis.


Même si de nombreuses années se sont écoulées depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, il est encore aujourd’hui difficile de définir quelles sont véritablement les règles des relations internationales, d’autant plus que le nombre d’acteurs ne cesse de croître.


Source : La documentation française


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Cours de Sciences Po - L'État unitaire et l'État fédéral
Cours de Sciences politiques - Le pouvoir politique et la séparation des pouvoirs
Les caractéristiques du régime présidentiel et le présidentialisme
Cours de sciences politiques - Les différentes démocraties dans le monde

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok