Comment faire l'introduction du commentaire de texte en Français ?

Le commentaire de texte met en évidence les qualités littéraires en indiquant les procédés d'écriture de l'auteur. Il s'agit à la fois d'une analyse objective reprenant des éléments précis du texte et d'une interprétation personnelle de la part de l'étudiant. Il repose sur une problématique qui porte sur la singularité du texte.

L'introduction du commentaire de texte en Français

Credit Photo : Unsplash Sincerely Media

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Inscris-toi !

Rédiger l'introduction d'un commentaire revient à amorcer cette réflexion en attirant l'attention du lecteur. Elle doit donner envie au lecteur de poursuivre sa lecture tout en présentant l'oeuvre analysée. Cela requiert de la pédagogie et il est utile lors de l'écriture d'imaginer que le lecteur n'a jamais entendu parler de l'auteur et de l'oeuvre commentée.

Composition d'une introduction
1) L'accroche
2) La problématique
3) L'annonce du plan
Quelques conseils de rédaction

Composition d'une introduction

Pour réussir cette mission, l'étudiant doit respecter un certain ordre et faire figurer les trois éléments suivants :
-
L'accroche.
-
La présentation de la problématique.
- L'annonce du plan.

1) L'accroche

C'est le moment d'attirer l'intérêt de votre lecteur. L'accroche passe du général (une thématique particulière) au texte particulier à commenter. Elle présente de manière subtile l'oeuvre dont il est tiré et son auteur en mettant en évidence le point l'angle suivant lequel le commentaire sera rédigé.

Par exemple, une introduction faisant allusion à la fascination envers les femmes criminelles depuis Médée ou Électre pour annoncer un commentaire d'un extrait de Thérèse Desqueyroux sera judicieuse. Le roman de François Mauriac traite en effet du geste criminel d'une femme désespérée et le commentaire pourra montrer ce que le crime comporte d'inexplicable pour les témoins et son auteur.

C'est aussi le moment de donner le genre du texte et son registre. Indiquer le genre d'un texte consiste à dire s'il s'agit d'une pièce de théâtre, d'un poème, d'un apologue ou de l'extrait d'un roman. Le registre désigne plutôt l'intention du texte. Le registre comique souhaite faire rire le public. Indiquer ces éléments permet de tenir compte de ces spécificités.

 Un texte théâtral ne peut pas être commenté en ignorant qu'il a vocation à être mis en scène devant un public. Il est utile de savoir que les textes poétiques devaient être récités. Il est aussi important de préciser le genre poétique du poème (sonnet, élégie, ode…) et des objectifs de l'auteur. Le commentaire tiendra compte du rythme, de la prosodie des phrases et enfin du respect par le poète des règles de métrique. Si le commentaire est tiré d'un essai, il faudra parler de la thèse que l'auteur défend. Il mettra en oeuvre pour cela une stratégie argumentative. Quels arguments utilise-t-il ? Cherche-t-il à convaincre ou à persuader le lecteur ?

Si cela est possible, la présentation indiquera l'importance de l'oeuvre traitée pour son auteur. Ainsi, le recueil Les Contemplations étant qualifié dès sa préface par Victor Hugo de « Mémoires d'une âme », un commentaire qui aborde l'importance biographique des poèmes pour l'auteur disposera d'une valeur ajoutée.

Cette présentation doit indiquer la compréhension des intentions de l'auteur.

2) La problématique

Il s'agit de l'élément central de l'introduction et de l'ensemble du devoir. Elle est la question à laquelle il doit répondre et dont la réponse sera fournie de manière synthétique dans la conclusion. L'énoncé de la problématique aborde frontalement les intentions de l'auteur en posant la question suivante : « Quelle est le sens véritable du texte ? ». Répondre à cette question permet de rendre compte des choix de l'auteur. Pourquoi le texte est-il structuré de telle façon ? Pourquoi le choix d'un mot plutôt qu'un autre ?

La problématique d'un texte peut prendre en compte des éléments externes, mais à condition que cela permette l'interprétation du texte, c'est-à-dire d'en montrer la signification cachée. Par exemple, la nouvelle de Balzac l'Élixir de longue vie trouve son sens en ce qu'elle est une variation du mythe de Don Juan.

 

3) L'annonce du plan

Elle est la présentation du devoir. Le commentaire de texte est avant tout un exercice argumentatif. Il énonce une thèse qui est la réponse à la problématique formulée précédemment. Ce qui signifie qu'il doit suivre une progression permettant de convaincre le lecteur de sa démonstration, en s'appuyant sur une analyse des éléments précis.

Le plan est la plupart du temps décliné en trois parties. Il est possible, pour ne pas avoir une formulation trop lourde et inélégante de ne pas annoncer le plan de manière trop explicite. Une fois le texte annoncé, le lecteur doit avoir envie de poursuivre. Un conseil pour réussir l'annonce du plan est de résumer le devoir en une seule phrase contenant le propos du devoir.

Il est possible d'annoncer le plan d'un commentaire de la fable par Jean de La Fontaine Les Deux Coqs de la manière suivante : « L'étude de la parodie de poème épique par Jean de La Fontaine met en évidence l'énonciation d'une leçon morale pour instruire ses jeunes lecteurs. Mais cette fable n'est-elle pas aussi pour La Fontaine l'occasion de méditer sur l'inconstance de la fortune et des revers qu'elle peut infliger ? »

Quelques conseils de rédaction

Bien qu'elle soit située en tête du devoir, elle est la dernière partie du commentaire à être formulée. Il est nécessaire qu'elle soit rédigée après la conclusion. La juxtaposition des deux éléments permet d' « encadrer » le commentaire. La problématique du commentaire dispose-t-elle d'une réponse satisfaisante ?

De manière générale, l'écriture d'un commentaire - ou d'une composition - doit en préserver la cohérence. Chaque élément doit être solidaire du reste du devoir, autrement la lecture en deviendra pénible. La première partie suit-elle naturellement l'introduction ? La conclusion reprend-elle l'introduction de manière pertinente ? S'en assurer permettra de valoriser son travail.