Pimido

Le président des États-Unis et le Premier ministre britannique

Le Royaume-Uni et les États-Unis ont une histoire en partie commune. Mais chacun a connu une évolution différente. Les États-Unis sont devenus un régime présidentiel alors que le Royaume-Uni est devenu un régime parlementaire.

Le président des États-Unis et le Premier ministre britannique

Credit Photo : Unsplash freestocks

Lecture en ligne

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

À la tête de l'exécutif de chacun de ces régimes se trouvent respectivement le président des États-Unis, Donald Trump, et la Première ministre britannique, Theresa May. Les deux jouent un rôle essentiel avec d'importants pouvoirs et responsabilités.

Il n'est pas nouveau qu'en droit, il y ait des similitudes entre le Royaume-Uni et les États-Unis, notamment en ce qui concerne le droit coutumier. Malgré les différents régimes, on retrouve une trace de ces similitudes dans les fonctions de chef de l'exécutif. Bien qu'il demeure encore de grandes différences.


Une même légitimité populaire
Des pouvoirs et une responsabilité différente


Une même légitimité populaire

Chacune de ces fonctions de l'exécutif est élue par le peuple, mais de manières divergentes. Pour ce qui concerne le Premier ministre britannique, c'est la nature même du régime parlementaire qui lui donne sa légitimité dans sa nomination. On entend ici le régime parlementaire au sens premier comme envisagé par Montesquieu et non comme l'évolution française a abouti aujourd'hui.

Ainsi, le Premier ministre britannique est nommé par le chef de l'État, le souverain. Celui-ci désigne le chef du parti majoritaire à la Chambre des communes du Parlement, arrivé-là par l'élection du peuple. Le souverain ne peut pas désigner une autre personne. Le nouveau premier ministre désignera ensuite ses ministres qui composeront le Cabinet, organe collégial de décision de l'exécutif.

Ensuite, le président des États-Unis est élu au suffrage universel indirect par le collège électoral composé des grands électeurs, eux-mêmes élus par le peuple. Cette particularité réside dans la nature fédérale des États-Unis. Le président des États-Unis devient alors le chef de l'exécutif.

Chacun d'eux est élu universellement de manière indirecte.


Des pouvoirs et une responsabilité différente

La principale différence entre ces deux fonctions est leur place dans leurs régimes spécifiques. Il faut distinguer ici l'exécutif bicéphale britannique et l'exécutif monocéphale américain.

Le Premier ministre s'il dirige le gouvernement et mène la politique du pays, reste seulement la deuxième tête de l'exécutif dans la Constitution britannique.

Il est en effet à côté du chef de l'État, le souverain. Celui-ci représente la continuité et la légitimité de l'État. Bien que son rôle soit aujourd'hui davantage symbolique. Pour ce qui est du Premier ministre britannique, il mène la procédure législative pour faire adopter la politique gouvernementale. Il est assisté par le Cabinet, constitué des ministres qu'il a choisis. Il fait partie d'un exécutif collectif et solidaire. Leur responsabilité ensemble peut être engagée devant le Parlement britannique. Ceci est la principale caractéristique du régime parlementaire et ce qui différencie grandement le Premier ministre du président américain.

Le président est le seul membre de l'exécutif. Il peut être assisté par des secrétaires, mais ce ne sont que des aides au président. Constitutionnellement, il est le seul détenteur du pouvoir et du rôle de l'exécutif. C'est un chef d'État fort. Il est en effet essentiellement le chef des armées, le chef du gouvernent, le chef de l'administration, de la diplomatie et négociateur des traités. De plus, face au Congrès pendant le processus législatif il dispose à lui seul d'un droit de véto à l'encontre de dispositions qui ne lui plairaient pas.

Face à cette force de l'exécutif, la seule responsabilité autre que la responsabilité politique réside dans le fait de ne pas être réélu plus tard. C'est l'impeachment. Cette procédure également présente au Royaume-Uni est surtout connue pour son application aux États-Unis. Il s'agit notamment du seul recours contre le président en prononçant sa destitution par le pouvoir législatif.

Les deux ont un pouvoir important et diversifié en tant que membre de l'exécutif. Mais les différences apparaissent ici en raison de la différence de régime impliqué : un plus grand pouvoir pour le président des États-Unis avec une responsabilité moindre, face à un pouvoir plus équilibré et partagé avec le Cabinet, solidairement responsables devant le Parlement.



Ce qu'il faut en retenir ?

Le Premier ministre britannique et le Président américain ont chacun un rôle essentiel dans les régimes qu'ils représentent. Ils ont leurs pouvoirs en toute légitimité. Ces pouvoirs sont grands, mais de manière différente en raison de la composition de l'exécutif (bicéphale ou monocéphale).


Sources : Présidents et Premiers ministres : éléments de comparaison, RICHARD ROSE, Cours de droit constitutionnel

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com, tu en acceptes l'utilisation. Privacy PolicyOK