Les nouveaux acteurs de la scène internationale

Les nouveaux acteurs de la scène internationale

Résumé du document

Les attentats du 11 septembre 2001; la deuxième guerre d'Irak de 2003 ; la crise bancaire et financière commencée en 2008 font émerger de nouveaux acteurs des relations internationales (RI) aux côtés des Organisations Internationales (OI) et des Organisations Non Gouvernementales (ONG) que sont : les groupes terroristes et trafiquants de drogue ; multinationales ; banques et marchés financiers et même ce que la communauté américaine du renseignement nomme les «individus à stature internationale». De plus, pour reprendre l'expression du diplomate et auteur Pierre Buhler « L'âge de l'information a révolutionné le paradigme de la puissance. On est passé d'une expression très étatique de la puissance à une diffusion, une fragmentation de la puissance parmi des acteurs qui ne sont pas les Etats ». Ce faisant, au regard de la décennie de crise traversée par la communauté internationale, la montée en puissance de nouveaux acteurs transnationaux (ATN conduit à s'interroger sur leurs limites comme acteurs à part entière des relations internationales).

Sommaire

I. La montée en puissance de nouveaux acteurs transnationaux (ATN)... A. Si des acteurs non étatiques ont pu intervenir par le passé dans les RI B. La montée en puissance de nouveaux ATN est remarquable II. ... Conduit à s'interroger sur leurs limites comme acteurs à part entière des relations internationales A. Une montée en puissance des ATN qui met en lumière un désir et des limites de l'action des Etats B. Des ATN dont l'action, la légitimité et l'efficacité n'est pas sans posée de questions

Informations sur la dissertation

Richard
  • Nombre de pages : 6 pages
  • Publié le : 03/10/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 03/10/2012
  • Consulté : 19 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] Il n'en reste pas moins que, après la fin de la Guerre Froide et le réveil de la Chine, les critères de la puissance internationale sont bouleversés. Ainsi, les ATN sans être plus puissants voient leur influence démultipliée. Face à cette nouvelle réalité, les États occidentaux, dominés économiquement doivent apprendre à utiliser les ATN «constructifs» comme autant de relais, «multiplicateurs de puissance» (expression d'Hubert Védrine), et lutter globalement contre les ATN «déstabilisateurs». Références bibliographiques Les Etats face aux nouveaux acteurs Samy COHEN (http://www.politiqueinternationale.com/revue/article.php?id_revue=21&id=62&content=synopsis) Nonstate Actors: Impact on International Relations and Implications for the United States National Intelligence Council (http://www.dni.gov/nic/confreports_nonstate_actors.html) Le jeu du droit et de la puissance : Précis de relations internationales Maxime LEFEBVRE (Chapitre 4 les nouveaux acteurs) La puissance au XXIè siècle Pierre BUHLER (http://www.boulevard-exterieur.com/print.php?rubrique=1&ssCat=0&id=1762) Au-delà de l'intérêt national : une étude sociologique des politiques étrangères française et canadienne dans la crise du Kosovo. [...]


[...] La montée en puissance de nouveaux acteurs transnationaux . II . conduit à s'interroger sur leurs limites comme acteurs à part entière des relations internationales I . Si des acteurs non étatiques ont pu intervenir par le passé dans les RI, I.A.La montée en puissance de nouveaux ATN est remarquable. I . Une capacité d'influence des ATN qui varient selon la nature des Etats. I.A.Un bilan de l'action des ATN qui conduit à s'interroger sur la place des ATN dans les RI de demain. [...]


[...] Des «États-voyous» peuvent trouver dans des multinationales issues de Chine, d'Inde ou de Russie des sources d'investissement alternatives. Amoindrissement des politiques d'isolement économique issues des pays développés. NHPC (Inde) au Myanmar, à Cuba et au Venezuela ; Multinationales chinoises en Iran, au Soudan, au Myanmar ou au Zimbabwe. Des multinationales issues de BRICs rachètent des compagnies issues de l'OCDE ; des procédés technologiques ou des marques (PSG). Une part significative des sources d'énergies contrôlées par des multinationales issues. des BRICs Les ONG gagnent en expertise et puissance Les ONG, gagnent en importance et expertise. [...]


[...] Si la SDN n'a pas su prévenir le deuxième conflit mondial, l'Organisation des nations unies (ONU) a su après sa création par la Charte de San Francisco en 1945, sans être exonérée de critiques, faire la démonstration de son utilité. Ainsi, les opérations de maintien de la paix (OMP) et la justice internationale (Cour internationale de justice - CIJ et Cour pénale internationale - CPI) ont permis un recul du caractère conflictuel des RI. Les organisations non gouvernementales (ONG) n'ont pas d'existence en droit international public. Elles ont une personnalité juridique de droit privé dans ordre interne des États où elles sont présentes. [...]


[...] Les ONG ont un déficit de légitimité démocratique en tant qu'acteurs des RI, mais elles peuvent se faire reconnaître une représentativité auprès d'OI. Ainsi, l'article 71 de la charte de l'ONU dispose que le Conseil Economique et Social peut consulter des ONG compétentes ONG aujourd'hui sont ainsi pourvues de ce statut «consultatif» D'autres acteurs ont influencé les RI au cours de l'histoire L'influence d'autres acteurs non étatiques n'est pas un phénomène nouveau. La Ligue Hanséatique a monopolisé le commerce sur la mer Baltique entre les XIIIe et XVIIe siècle http://www.un.org/fr/documents/charter/chap10.shtml 1/5 La Compagnie anglaise des Indes orientales a été fondé le 31 décembre 1600 et était incontournable dans les relations entre l'Angleterre et son empire. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok