Les principes et enjeux de la régulation financière

Les principes et enjeux de la régulation financière

Résumé du document

Si les clients agissent de manière plus risqués, le rendement est plus fort pour la banque d'où la nécessité d'un arbitrage. Plusieurs types de restrictions existent tels que l'obligation d'avoir des fonds propres : le taux Cook resta à 8% pendant longtemps. Les USA ont impulsé de nombreuses régulations concernant la gestion des risques de crédit. Le risk management se définit ainsi comme la capacité des banques à déterminer les probabilités d'occurrence et d'impact. Cependant il existe des contournements de la réglementation comme les innovations financières afin d'échapper au contrôle du risque. Par exemple, la titrisation dans des zones géographiques moins surveillées par les autorités. Les comptes bancaires sont toujours transparents, mais ne révèlent plus toute l'information.

Sommaire

I. Les principes de la régulation financière A. Finance régulée et parallèle B. crise financière et gouvernance II. Se relever de la crise financière A. Les causes de l'instabilité financière B. Les solutions possibles

Informations sur le cours

Benoit
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 24/01/2017
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 24/01/2017
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Si une banque ne respecte pas les fonds propres, le but n'est pas de la sanctionner jusqu'à la faillite. On l'accompagne et on lui impose de nouveaux ratios pour qu'elle accepte la régulation. Autres possibilités : prêteur en dernier ressort, fusions-acquisitions trouver des solutions. Se relever après la crise financière La crise a témoigné que la stabilité des prix ne suffit plus à la stabilité financière : on avait oublié les banques et leur gestion des risques une faible inflation ne garantit pas une finance stable. [...]


[...] Contournement de la réglementation : innovations financières : échapper au contrôle du risque. Exemple: titrisation dans des zones géographiques moins surveillées par les autorités. Les comptes bancaires sont toujours transparents, mais ne révèlent plus toute l'information. Finance régulée Finance parallèle : acteurs qui ont émergé, notamment par les technologies (crowdfunding) prêts et financements non régulés, sans passer par les banques. On y trouve souvent des particuliers, mais aussi parfois des agences non gouvernementales, qui font partie du shadow banking : banques électroniques non régulées, qui sont en fait des fonds de titrisation cachés, parfois de taille importante. [...]


[...] La Fed comme prêteur en dernier ressort a aussi contribué à la panique financière. Aléa moral : on joue avec le risque car on sait que la Fed pourra intervenir. De plus, rôle de la finance parallèle a été majeur dans la courroie de transmission des crises. La régulation ne suffit pas à éradiquer les crises : toujours un train de retard sur les innovations. Risques d'actions illégales : effet pervers le comportement des individus reste spéculatif. Solutions envisagées : changer le comportement des individus réduire le risque. [...]


[...] La réforme bancaire française est la conséquence directe d'une directive européenne sur la gestion des risques des marchés financiers, elle-même issue du Comité de Bâle. Comité de Bâle : représentants de BC, d'experts, d'autorités prudentielles 4 objectifs : Renforcer la sécurité. Etablir des standards minimum de contrôle prudentiel. Diffusion des meilleures pratiques bancaires de surveillance. Promotion de la coopération internationale en matière de contrôle prudentiel. Améliorer la régulation : harmonisation transnationale étendre la réglementation aux acteurs non régulés réguler les produits sophistiqués prendre en compte tous les risques bancaires. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok