Pimido

Du progrès des études historiques en France (extraits), reprise du texte original du « Manifeste » de 1876, in La revue historique, n 258, avril-juin 1976 - G. Monod

Du progrès des études historiques en France (extraits), reprise du texte original du « Manifeste » de 1876, in La revue historique, n 258, avril-juin 1976 - G. Monod
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

  1. Une revue neutre
    1. Une indépendance vis-à-vis du politique et du religieux
    2. Des visions différentes
  2. Une histoire objective
    1. Une vision scientifique
    2. Le rôle de l'historien

Gabriel Monod est né à Ingouville (Seine inférieure) le 7 mars 1844 et est à mort à Versailles (Seine-et-Oise) le 10 avril 1912. Gabriel Monod est un historien français. Il est issu d'une famille d'origine protestante et il a reçu une éducation protestante libérale. Gabriel Monod en 1865, fut reçu premier à l'agrégation d'histoire devant Ernest Lavisse. Il a également suivi des séminaires en Allemagne, car les universités allemandes représentent un certain modèle. D'un point de vue politique Gabriel Monod est né sous la Monarchie de Juillet (1830-1848), mais a surtout connu le Second Empire avec Napoléon III qui s'est déroulé de 1852 à 1870, il a donc vu la naissance de la III ème République qui est née après la défaite de l'armée française face à l'armée prussienne le 2 septembre 1870 à Sedan. D'un point de vue historiographique, Gabriel Monod a vu le développement de l'école romantique. Mais en 1876, Monod fonde avec Gustave Fagniez ( historien français, spécialiste du Moyen Âge et de l'époque moderne) la Revue historique. Ce texte est un extrait du Manifeste de la Revue Historique qui s'intitule « Du progrès des études historiques en France », ce document est un des textes fondateurs d'une nouvelle école qui est l'école dite méthodique. Ce document s'adresse aux intellectuels qui vont lire cette revue. L'école méthodique veut imposer une recherche scientifique écartant toute spéculation philosophique et visant l'objectivité absolue dans le domaine de l'histoire ; elle pense parvenir à ses fins en appliquant des techniques rigoureuses concernant la critique des documents, l'inventaire des sources. Dans le premier paragraphe de son Manifeste, Gabriel Monod, montre la constitution d'une nouvelle école historique qui peut accueillir tous les travaux si ces derniers sont basés sur des recherches sérieuses et tout le monde selon ses convictions religieuses ou politiques peut y participer. Dans le deuxième paragraphe, l'auteur met en avant le fait que la revue sera neutre politiquement et qu'elle adoptera un point de vue scientifique. Et enfin dans le troisième paragraphe, l'auteur met en avant le fait que le but de cette revue est de faire une étude de l'histoire pour la faire connaître au peuple . On peut se demander en quoi la nouvelle approche de l'histoire qui est défendue par Gabriel Monod dans la Revue historique marque-t-elle une rupture ?

Les plus consultés

  • Depuis l'aurore de la politique, il n'y a de république que « publique ». La république caractérise donc fondamentalement la forme politique des sociétés humaines. La république est donc par essence « chose publique »: elle est littéralement « res publica ». Cicéron (106-43 av. J.-C.), est un homo novus (le premier de sa famille à exercer...

    Bich-Thu

    mercredi 01 avril 2009

    Commentaire de texte de 3 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Commentaire du chapitre XVII du Léviathan de Hobbes et critique du texte, avec description de la théorie hobbesienne sur la genèse de l'Etat et les conditions de son apparition, critique de la vision aristotélicienne et naturaliste de la sociabilité de l'homme, caractéristiques du Léviathan, et critique de Rousseau et Léo Strauss sur la théorie...

    Diane

    mardi 13 septembre 2011

    Commentaire de texte de 7 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Au cours de l'été 2008, lorsque le conflit d'Ossétie du Sud éclate, la réaction internationale est immédiate : une condamnation unanime de la guerre est faite dans les journaux, on explique que c'est un conflit d'une autre époque, qui date de la guerre froide et qui n'a plus lieu d'être. De la même manière, lorsqu'un soldat meurt en Afghanistan,...

    amicie

    jeudi 11 février 2010

    Commentaire de texte de 7 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Cet irlandais va être à l'origine du courant des auteurs contre-révolutionnaires. C'est un homme politique engagé. Sa pensée est mise en valeur dans son ouvrage « Réflexions sur la Révolution en France » (1790) qui est en fait une synthèse de lettres adressées à un député de l'Assemblée nationale française.

    Marion

    mardi 16 février 2010

    Fiche de 2 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • "Qu'est-ce que l'autorité ?" est le troisième des "huit exercices de pensée politique" (sous-titre) qui forment le recueil "La Crise de la culture". L'essai (65 pages) est composé de six sections. Sur les rapports entre religion et politique chez Machiavel, v. p. 180. L'essai peut permettre de traiter les notions suivantes : "l'autorité"...

    Mathis

    vendredi 23 août 2019

    Fiche de lecture de 9 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • On peut d'abord s'intéresser au chapitre 8 : De ceux qui sont devenus princes par scélératesse. On peut accéder au rang de prince par une voie scélérate et mauvaise ou bien par la faveur des citoyens. Agathocle le Sicilien était fils de potier. Il mena une vie scélérate et accéda par la violence au poste d'Empereur, en réunissant tous les...

    Mathias

    lundi 29 juillet 2019

    Étude de cas de 3 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'objectif est de fixer des éléments sur la philosophie politique. Qu'est-ce que la philosophie politique ? Qu'est-ce qu'une bonne société ? Qu'est-ce qu'une société juste, etc. ? Avant, la philosophie politique était relativisée (avant les années 70) : elle était enterrée par la sociologie, le marxisme et la science politique.

    Chloé

    mercredi 19 juin 2019

    Cours de 9 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • État-providence : conception de l'intervention de l'État, qui s'est imposée avec la Seconde Guerre mondiale, selon laquelle l'État doit jouer un rôle actif dans la recherche du progrès économique et social. Dans une approche plus restrictive, l'État-providence désigne le système de protection sociale.

    Baptiste

    lundi 13 mai 2019

    Cours de 5 pages - Philosophie politique

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok