Pensez-vous que « les musées soient les cimetières des arts » ?

Pensez-vous que « les musées soient les cimetières des arts » ?

Résumé du document

On a trop souvent attribué aux musées une image ternie. Dans les plus sombres clichés, l'idée de musée renvoie à un lieu immense couvert de toiles jusqu'au plafond souvent désert, hormis les jours de pluie où les familles et les groupes scolaires viennent s'y mettre à l'abri. De ce point de vue, Alphonse de Lamartine ira même jusqu'à considérer ces musées comme des cimetières des arts. Même si cette citation décrit une certaine vérité, il me semble que depuis, les musées ont évolué, se sont diversifiés rendant alors cette image quelque peu exagérée.

Sommaire

I. Les musées peuvent provoquer une certaine incompréhension, la lassitude de l'art a mis à mal l'image des musées d'art

II. En France, le gouvernement a la volonté d'ouvrir ses musées

III. On remarque la volonté de moderniser la vision de l'art : l'art va vers les individus, l'art s'installe maintenant là où se trouvent les gens, la rue en est le plus grand exemple

Informations sur la dissertation

Hélène
  • Nombre de pages : 2 pages
  • Publié le : 03/10/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 17/09/2014
  • Consulté : 3 fois
  • Format : .docx

Extraits

[...] Les musées nationaux sont maintenant gratuits pour les européens de moins de 18 ans et les français de moins de 25 ans. Depuis la fréquentation des musées augmentent d'années en années, par an. Avec l'exemple de l'exposition de Claude Monet, l'œuvre d'art a bel et bien montré qu'il pouvait intéresser. Cette exposition a été un franc succès mais contre le prix de nombreuses publicités. Et si le manque d'intérêt pour les musées tenait seulement à un manque d'information ? Nous sommes habitués à recevoir un tas d'information que nous en oublions peut-être ce qui se passe à notre porte. [...]


[...] On remarque la volonté de moderniser la vision de l'art : l'art va vers les individus l'art s'installe maintenant là où se trouvent les gens, la rue en est le plus grand exemple. Mais aussi dans des lieux où l'on s'y attend encore moins comme la Galerie des Glaces à Versailles avec en ce moment l'exposition de Joana Vasconcelos. Pour conclure, en apparence, les musées peuvent en effet s'apparenter à des cimetières par le silence qui font régner ces œuvres, mais depuis Lamartine qui rappelons-le est mort en 1869, l'image des musées a clairement évolué et l'art également. [...]


[...] Sujet de Colle : Pensez-vous que « les musées soient les cimetières des arts » ? On a trop souvent attribué aux musées une image ternie. Dans les plus sombres clichés, l'idée de musée renvoie à un lieu immense couvert de toiles jusqu'au plafond souvent désert, hormis les jours de pluies où les familles et les groupes scolaires viennent s'y mettre à l'abri. De ce point de vue, Alphonse de Lamartine ira même jusqu'à considérer ces musées comme des cimetières des arts. [...]


[...] Le musée rappelle souvent l'image d'immenses locaux où s'entreposent de nombreuses peintures or aujourd'hui les musées d'art ne sont plus seulement des peintures, c'est aussi des œuvres à taille humaine qui demande la participation du spectateur, qui ont la volonté de choquer-émotionner-remettre en question le visiteur. Si les musées s'apparentent à des cimetières, les tombes alors sont loin de la tranquillité que l'on pourrait attendre pour un mort. De plus loin d'être morte, ces œuvres d'art vivent sous l'admiration de nombreux gens et sont couvertes de soins (entre les mesures thermiques, de luminosité ou encore les nombreuses restaurations), les œuvres d'arts ne reposent pas en paix. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok