Le banquet de Trimalcion - Comparaison Pétrone/Fellini

Le banquet de Trimalcion - Comparaison Pétrone/Fellini

Résumé du document

"C'est un film de science-fiction sur le passé, la Rome d'Ascylte, d'Encolpe, de Trimalcion est plus lointaine et plus fantastique que les planètes de Flash Gordon", Fellini à propos du Fellini-Satyricon pour Life, 15-08-1969... Pétrone serait un contemporain de Néron, de cognomen Arbiter et à la mort incertaine: même les évocations biographiques livrées par Tacite restent hypothétiques.

Sommaire

I. Quelques données sur Pétrone et le Satiricon
II. Construction, enjeux du roman
III. L'Antiquité pour les italiens et chez les Italiens
IV. La place de Fellini dans le cinéma italien
V. Quelques données objectives
VI. Comparaison film/roman

Informations sur le Commentaire d'oeuvre

Pastorelli
  • Nombre de pages : 20 pages
  • Publié le : 02/11/2018
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 02/11/2018
  • Consulté : 2 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] peinture murale de Trimalcion dans le roman (lot hétéroclite de divinités autour de lui) : au fr à côté du faux chien (« cave canem ») fragment 47 chez Pétrone sur les besoins naturels 6. Rivalité (Fortunata vs Scintilla) fr.67 Les écarts film/roman: la transposition ROMAN • Trimalcion a plus de temps de parole: considération sur les biens accumulés et sur son processus d'émancipation ; • Récurrence des descriptions d'objets luxueux et répétition d'adjectifs « aureus », «argenteus »;obsession du matériel (« argenteus, aureus, cristallinus, divitiae » en fr.33 et récurrence du verbe « emere » en fr.38 • Longues considération sur la poésie; • Considération sur la beauté des jeunes gens par le narrateur ou Trimalcion luimême FILM • Perspectives expansionnistes de Trimalcion jusqu'à la Sicile • Intervention et mise à mort du philosophe Eumolpe : Eumolpe battu à mort et jeté au feu sur ordre de Trimalcion avec la rôtissoire • Ebauche de considérations stoïciennes sur la fragilité et la brièveté de la vie humaine: « siamo meno che mosche », « la vita passa com'un'ombra » pensées réduites à des maximes moins métaphysiques dans le roman: « satius est rideri quam derideri » au fr L'œuvre fellinienne • Le film se veut à la fois extravagant, choquant et étourdissant : parti pris d'une accumulation de plans avec plus de place donnée aux corps qu'aux discours = un film grand public. [...]


[...] • Ses vestiges sont visibles à l'œil nu: Rome, Naples, la Sicile, Milan . L'ANTIQUITE DANS LE CINEMA ITALIEN LE PEPLUM: Nel segno di Roma (1959) PASOLINI, Edipo-Re (1967) La place de FELLINI dans le cinéma italien Milo MANARA lui a rendu hommage Il était surnommé le MAESTRO ETTORE SCOLA a réalisé un film documentaire sur lui Oscar du meilleur film étranger pour Amarcord en 1975, meilleur film étranger et meilleur réalisateur pour Otto e mezzo (1963), lion d'argent à Venise pour I vitelloni et la strada, palme d'or à Cannes pour La dolce vita (1960). [...]


[...] Then I must see it from a very narrow point of view, so it will appear foreign and unknown. I am examining ancient Rome as if this were a documentary about the customs and habits of the Martians. To be detached from your own creation is unnatural - I must look on my son as a stranger. • "Because the film is so detached, the sex in it will not be erotic. Everyone says Fellini is making a dirty movie. But everything will be abstract, detached. [...]


[...] The sex in 'Satyricon' will be like those ancient Indian statues on the positions of love. Even as you see a woman kissing a monster, it means nothing, because it is so old, so far away, from another civilization." Quelques données sur Pétrone et le Satiricon • Pétrone serait un contemporain de Néron, de cognomen Arbiter et à la mort incertaine: même les évocations biographiques livrées par TACITE restent hypothétiques. Les historiens, y compris de l'époque, retiennent la dimension critique et satirique du roman qui voudrait dénoncer la décadence des mœurs et la débauche des êtres sous Néron (fin des années 60 apr. [...]


[...] = personnage de farce et champion de l'artifice = registre satirique FILM • Trimalcion apparaît en gros plan, profil = parodie de la représentation égyptienne = dimension comique • Souvent au premier plan • Les convives sont davantage filmés en plans larges = difficultés à appréhender Trimalcion = réflexion critique Conformité roman/ film : l'adaptation FILM 1. Moquerie des pauvres : « ma che cos'è un povero? » 2. Découpe de la bête, extraction des viscères 3. Applaudissements des convives 4. Découverte du portrait mural gigantesque de Trimalcion 5. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok