Dans quelles mesures l'évolution de notre société de consommation et du marketing, impose aux entreprises d'être remarquables ?

Dans quelles mesures l'évolution de notre société de consommation et du marketing, impose aux entreprises d'être remarquables ?

Résumé du document

De manière générale, le service marketing d'une entreprise réalise un produit ou un service fini et dépense de l'argent pour communiquer ses bénéfices à des cibles. Les marketeurs ont pendant des années parlés des « 5P ». Ils correspondent à la checklist du marketing, un moyen rapide de s'assurer que l'on a accompli son travail, un moyen qui décrit comment le service marketing va faire pour que les gens achètent ce que l'entreprise produit. Mais le marketing n'est jamais une garantie de réussite, même si dans les années passées, la méthode des « 5P » pouvait assurer un succès lorsqu'elle était correcte et cohérente. Seulement, les « 5P » ne suffisent plus, cette approche ne peut plus fonctionner. Nous sommes dans une logique d'offres et de surenchères où le consommateur a de moins en moins de temps pour se soucier de la publicité qui l'entoure. De nos jours, nous ne pouvons plus communiquer à la population de masse, car nous avons créé un monde où les produits sont devenus invisibles. Il y a une nécessité plus importante que jamais de se démarquer : être remarquable. Pour mieux comprendre cette position, auparavant le marketing se faisait par le « bouche-à-oreille », les produits apportant des solutions faisaient parler d'eux et étaient achetés. Par exemple, le meilleur vendeur de légumes du marché avait une bonne réputation et son étal était toujours bondé. Puis, l'apparition de la télévision combinée à une prospérité grandissante et à des besoins de plus en plus importants a changé ces façons de marketeur. La publicité TV était une garantie de réussite et assurait les ventes. C'est une des raisons pour lesquelles de nombreux produits mis sur le marché n'ont pas rencontré le succès par manque de moyens financiers nécessaires à l'élaboration d'un spot publicitaire TV. Aujourd'hui, la télévision s'essouffle et nous revenons là où tout a commencé, à l'exception du « bouche-à-oreille » qui est dynamisé par la puissance des nouveaux réseaux qui permettent aux idées remarquables d'être diffusées à travers des segments de la population à grande vitesse.

Sommaire

I. Le déclin du marketing de masse A. La fin de la publicité télévisée B. Vers un nouveau marketing II. Le marketing « remarquable » A. La notion d'idée remarquable B. La courbe de Goeff Moore C. Les idées qui se diffusent, gagnent III. Being safe is too risky A. Généralités B. Le problème avec les grandes idées C. La recette miracle

Informations sur le mémoire

jonas
  • Nombre de pages : 18 pages
  • Publié le : 09/10/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 09/10/2012
  • Consulté : 8 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Le nombre de volailles au Vietnam est énorme, une stratégie de niche serait intéressante car même du marché représente un potentiel non négligeable. Les fermes privées ou étrangères ont la capacité de parler de votre idée aux autres fermes (correspondant ainsi aux innovators et à plus long terme le produit arrivera dans les fermes de taille moyenne puis les petites. Le produit se vendra par lui-même car ses bénéfices sont indéniables et les éleveurs/sneezers en parleront à d'autres éleveurs. Pour mieux comprendre ce point important, prenons l'exemple d'une banque. [...]


[...] Les marketeurs ont pendant des années parlés des 5P Ils correspondent à la checklist du marketing, un moyen rapide de s'assurer que l'on a accompli son travail, un moyen qui décrit comment le service marketing va faire pour que les gens achètent ce que l'entreprise produit. Mais le marketing n'est jamais une garantie de réussite, même si dans les années passées, la méthode des 5P pouvait assurer un succès lorsqu'elle était correcte et cohérente. Seulement, les 5P ne suffisent plus, cette approche ne peut plus fonctionner. Nous sommes dans une logique d'offres et de surenchères où le consommateur a de moins en moins de temps pour se soucier de la publicité qui l'entoure. [...]


[...] Elles s'efforcent de pousser leurs produits vers le centre du marché en termes de prix et de performance. Elles s'assurent que le produit sera accepté par les plus grands distributeurs et qu'il conviendra à un maximum de consommateurs. En plus de cela, une campagne publicitaire de grande ampleur vient compléter ces actions. Nous pouvons alors nous demander quel est l'intérêt de faire une publicité destinée à tout le monde pour un produit qui ne convient pas à tout le monde ? [...]


[...] Comme expliqué ci dessus, la majorité des consommateurs sont satisfaits de ce qu'ils ont. Ils ne cherchent pas un remplacement et n'aime pas s'adapter à ce qui est nouveau. Aucune entreprise n'a le pouvoir de les forcer. L'idée est donc de vendre aux consommateurs qui aiment les nouveautés, ceux qui cherchent ce que vous vendez. Il faut ensuite espérer que votre idée se diffusera jusqu'aux early adopters. Une fois cette catégorie conquise, ils vendront le produit à la majorité. Il est donc important de faire un produit remarquable pour attirer les early adopters mais assez flexible et simple pour qu'il soit facile d'en parler au reste de la courbe. [...]


[...] Pour terminer, il n'y a pas de moyen de savoir ce qui marchera et ce qui ne marchera pas. Certains essaient de trouver les points communs entre les entreprises qui réussissent, mais les succès se ressemblent rarement. Par exemple Four seasons Hotel et Motel 6 ont tout les deux connues une croissance forte dans le secteur de l'hôtellerie mais n'ont pourtant rien n'en commun. Ou encore Nokia qui change ses appareils tous les 30 jours et Nintendo qui a marketé la même Game boy pendant plus de 15 ans. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok