Le Moyen Âge (IV-XVe s) - Fiche de révision

Le Moyen Âge (IV-XVe s) - Fiche de révision

Résumé du document

À la renaissance naît le concept de Moyen Âge, en 1469, Giovanni Bussi, bibliothécaire papal, parle de "media tempestas". Deuxième moitié du XVe siècle des intellectuels humanistes commencent à employer les termes "media aetas" et "media tempora" (termes faux).

Sommaire

I. Définition et lecture du Moyen Âge
II. Des peuples barbares à l'origine de la chute de l'Empire romain ?
A. Des invasions fatales pour l'empire ?
B. Les royaumes romano-barbares
III. La diffusion du christianisme en Occident
IV. L'empire carolingien
A. Les Francs entre conquêtes territoriales et quêtes de légitimation
B. L'Empire et ses horizons idéologiques
V. Du Ve au XIIe siècle, l'époque des moines
A. Les monastères comme centres de culture et de pouvoir au Moyen-Âge
B. Des réformes successives au cours du Moyen-Âge
VI. La féodalité et l'essor de l'Occident
A. L'émergence de la féodalité
B. ...à l'origine de l'essor de l'Occident
VIII. La rupture grégorienne et l'essor de l'église
A. La réforme grégorienne
B. De nouvelles normes pour les laïcs
IX. De nouveaux pouvoirs à partir des XIe-XIIIe siècles, les papes et les rois
A. La papauté et la construction d'une hiérarchie ecclésiastique efficace
B. Une affirmation, légitimation de la royauté
X. Les hérésies des XIe-XIIIe siècles
A. Pouvoirs et hérésies au Moyen-Âge
B. La construction des hérétiques, l'exemple de la croisade albigeoise et des cathares dans le midi
XI. Les XIVe-XVe siècles, automne du Moyen Âge

Informations sur le cours

Dorian
  • Nombre de pages : 16 pages
  • Publié le : 02/09/2019
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 02/09/2019
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] Chute de l'empire romain. Les royaumes romano-barbares La création d'une identité barbare Invention d'origines anciennes : - Les Goths prétendaient descendre des Balths - Les Francs disaient descendre des Troyens Appartenance religieuse : - La majorité des peuples étaient chrétiens et ariens (Goths, Burgondes, Vandales, etc ) - D'autres païens (Francs) Mise à l'écrit des lois barbares : - Personnalité du droit = deux droits distincts pour les romains et les barbares Royaume Wisigothique : - Bréviare d'Alaric (438) : abrégé du code théodosien ( pour les romains ) - Code d'Euric (466-484) (pour les barbares) : wergeld, serments Royaume Francs - Loi salique ( entre le IVe et le VIe siècle ) Les barbares sont de grands orfèvres mais médiocre en architecture et sculpture (car nomades) Les objets d'orfèvrerie sont largement christianisés et appliqués à des objets communs de l'empire. [...]


[...] La première hypothèse a été celle d'un grand chef de guerre Vikings, or, il s'avère que c'est une femme qui a été enterrée dans ce tombeau. Sources issues des peuples voisins Récits des origines (Historia gentium) écrits postérieurement, donc ce ne sont pas des histoires viables. Les Wisigoths affirment descendre des suédois mais à part quelques ressemblances dans la langue, il n'y a aucunes autres preuves. De plus les peuples barbares peuvent s'inspirer de textes de peuples comme les égyptiens avec Moïse, ou les romains avec Troie. Il y a 3 thèses qui ont voulus répondre à la question de l'origine des peuples barbares. [...]


[...] Les barbares dans l'empire Les royaumes romano-barbares La création d'une identité barbare Des échanges culturels : l'exemple de l'art lombard Bibliographie Jérome Baschet, La civilisation féodale, « Installation de nouveaux peuples et fragmentations de l'occident » B. Dumézil, M. Couvert, les royaumes barbares Des « invasions » fatales pour l'empire ? Quelle origine pour les « peuples » barbares ? Traces matérielles Les barbares sont nomades ne construisent pas de lieu de culte, de maison, n'écrivent pas leur Histoire car ne développent pas l'écriture. C'est l'archéologie funéraire qui donne plusieurs renseignement sur leurs manières de vivre. [...]


[...] Procès verbaux de l'Inquisition contenant des aveux, probablement obtenus sous la torture) C'est à partir du XIe siècle que la persécution hérétique débute, cette dernière atteint son apogée au XIIIe sicle, et s'en suit la persécution des « sorcières ». Pouvoirs et « hérésies » au Moyen-Âge La lutte contre les hérésies des premiers siècles : l'affaire des empereurs chrétiens Les points les plus débattus au sein du christianisme : La trinité Dieu unique, en trois aspects (Père, Fils, Saint Esprit), formés de la même essence, mais distincts. La double nature de Jésus Christ ? Le fils est à la fois homme et Dieu. [...]


[...] ) = Plusieurs renaissances tout au cours du Moyen-Âge Renaissance = Regard vers l'antiquité ( Sacre de Charlemagne, avec le titre d'Empereur ) La Renaissance est fondée sur l'idée que le passé est meilleur que le présent : c'est une idée médiévale Cette idée est abandonnée à partir de la révolution française en 1789 Continuité de plusieurs phénomènes du Moyen Âge à l'époque moderne (peste, développement des royautés, mythes de la royauté) Fin du Moyen-Âge : fin XVIIIe Lumières « Long Moyen-Âge » : période très longue, du II-IIIe s au XVIIIe s ( plus de 16 siècles caractérisée par de lentes évolutions Époque extrêmement différente de la nôtre ( cf l'image de la mort ) Au début du Moyen-Âge : la christianisation Constantin : 1er Empereur romain chrétien, Arc de triomphe érigé en 315, conception pleinement médiévale et construite de pièces provenant d'autres oeuvres d'empereur ( de « bons » empereurs ) II- Des « peuples barbares » à l'origine de la chute de l'empire romain ? Le mot barbare viens d'une onomatopée grecque. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok