L'Europe carolingienne (751-987) : restauration de l'Empire ou nouvelle conception politique ?

L'Europe carolingienne (751-987) : restauration de l'Empire ou nouvelle conception politique ?

Résumé du document

Au milieu du Ve et VIIIe siècle, les royautés barbares se sont imposées en Occident. Au milieu du VIIIe siècle, on assiste à un déclin, à cause de la coutume des rois barbares de considérer leur royaume comme un bien patrimonial. Cette "patrimonialité" fait que le roi à sa mort partage le royaume entre autant de fils qu'il en a puisque le droit d'ainesse n'existe pas. Inévitablement, les fils entrent en guerre les uns avec les autres (il n'y a pas d'État qui demeure). Ces guerres fratricides vont profiter par exemple aux musulmans (exemple de l'Espagne). Les Mérovingiens sont des rois qui se sont maintenus assez longtemps, jusqu'en 721. Les Carolingiens vont leur succéder : Carolus et Charles soit Charles Martel et Charlemagne. La période 751-987 est-elle une restauration de l'Empire ou s'agit-il d'une nouvelle conception politique ?

Sommaire

I. Un Empire fondé sur la conquête
A. La montée en puissance des maires du palais
B. Le sacre de Pépin le Bref
C. Les conquêtes de Charlemagne, 768-814

II. L'administration de l'Empire
A. La conception de l'Empire par Charlemagne
B. L'administration de l'Empereur
C. La renaissance carolingienne

Informations sur le cours

coralie
  • Nombre de pages : 5 pages
  • Publié le : 25/04/2018
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 25/04/2018
  • Consulté : 11 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Les Carolingiens vont leur succéder : Carolus et Charles soit Charles Martel et Charlemagne – 987, Est-ce une restauration de l'empire ou est ce une nouvelle conception politique ? I – Un empire fondé sur la conquête La montée en puissance des maires du palais La majeure partie du temps, le royaume Francs mérovingiens était divisé en trois : - Austrasie à l'Est - Bourgogne au Centre - Nostrie à l'Ouest Chaque roi avait peu d'autonomie et avait du mal à se faire obéir des Comtes Dans ce contexte, un officier va prendre de plus en plus d'importance : le maire du palais. [...]


[...] Charlemagne va concevoir la restauration de l'éducation sur le modèle romain. Deux cycles : les Trivium matières : la grammaire (histoire- littérature), la rhétorique, la dialectique) et le quadrium (2ème cycle qui comprend 4 matières : l'arithmétique, al géométrie, la musique, l'astronomie). L'ensemble des deux cycles s'appellent les arts libéraux. « le savoir rend libre » Les Carolingiens vont restaurer les écoles dans le cadre des diocèses, des monastères. Et Charlemagne va développer à Aix-la-Chapelle une cour brillante, attirant tous els savants qui parlent une même langue, le latin. [...]


[...] Le roi est roi par la gloire de Dieu après l'avoir été par le sang et la victoire. C'est lèse- majesté que de s'attaquer à un roi « par la grâce de Doieu ». Objets royaux : les Regalia = l'anneau, l'épée, le sceptre. Il sera ensuite acclamé par le peuple. En prêtant, il promet de défendre l'Eglise, le royaume et de maintenir la paix. Les conquêtes de Charlemagne 768 – – 800, Charles surnommé le Grand, Carlus magnus, va protéger et conquérir les royautés barbares de l'Occident au moyen d'une armée puissante qu'il mène personnellement. [...]


[...] Il y a toujours un empire à Byzance, mais il connait une certaine instabilité. Irène à déposé Constantin VI en l'aveuglant (796) afin de prendre le titre de Basileus. Mais une femme ne peut l'être. Charlemagne défend le Pape contre l'aristocratie romaine. Les conseillers de Charlemagne considèrent que l'acte d'Irène a disqualifié Byzance déc Charlemagne va à St Pierre de Rome et alors qu'il prie devant le tombeau de St Pierre, le Pape Léon III lui dépose sur la tête une couronne. [...]


[...] Le prestige est considérable. Il est le Prince Chrétien. Il fait construire le palais d'Aix-la-Chapelle qui devient sa capitale. Le centre de gravité du pouvoir est à L'Est. Charlemagne aime à être comparé à Constantin ou à David. Mais la conquête ne suffit pas. II – L'administration de l'Empire La conception de l'Empire par Charlemagne Dans ce contexte de victoires, l'idée d'une restauration impériale s'impose. Mais Charlemagne et le Pape n'en ont pas la même conception. Pour Charlemagne, c'est Rome et l'empereur autonome. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok