L'Allemagne de 1945 à nos jours

L'Allemagne de 1945 à nos jours

Résumé du document

Document: L'Allemagne de 1945 à nos jours, fiche de cours de 15 pages en histoire contemporaine Extrait: Vaincue et occupée par les quatre puissances alliées, l'Allemagne va se trouver coupée en deux avec la guerre froide et donner naissance à deux États, chacun sous un régime à la couleur de ses occupants et aux destinées fortement contrastées. A l'Ouest, après qu'en 1947 les Alliés occidentaux décidèrent de l'organisation économique commune des zones qu'ils contrôlaient et qu'ils réduisirent leurs prétentions aux réparations de guerre ( la France surtout) va être instituée en 1949, sous un régime parlementaire démocratique la République fédérale allemande ou RFA ( qui comprenait également le Land de Berlin sous protection occidentale des USA, Grande Bretagne et France) avec comme capitale Bonn dans la Ruhr.

Informations sur la fiche

  • Nombre de pages : 15 pages
  • Publié le : 30/01/2009
  • Langue : français
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] Les premières élections de l'Allemagne réunifiée, en décembre 1990 vont être une victoire décisive pour la coalition gouvernementale dirigée par le Chancelier Kohl Le 20 juin 1991, le Bundestag consacre à nouveau Berlin comme capitale de l'Allemagne. 1991-2002: Succès et ratés o l'Allemagne en tête Durant les premières années de sa réunification, l'Allemagne aspirait à une structurelles d'où le retour à la méthode d'avant 1989, c'est à dire la concertation permanente avec les partenaire fasse, mais c'est Berlin qui en a fixé les critères; l'Allemagne est notamment à l'origine du pacte de stabilité, qui lui pèsera dès serait pas imposée par les armes, comme en 1914 ou en 1939, ce serait une "hégémonie douce", selon l'expression de 2002; de même l'Allemagne réunifiée at-elle souhaité véritable hégémonie, par l'économie, sur o le continent européen. [...]


[...] Dès 1950, la RFA participe à la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA) et de ce fait obtient la levée du statut provisoire de la Ruhr. De 1952 à 1954, profitant de la tension estOuest de la Guerre froide il arrache aux Alliés des concessions favorables; la RFA récupère petit à petit sa pleine et entière souveraineté et malgré l'échec du projet de Communauté Européenne de Défense (CED) entre dans l'OTAN en octobre 1954. Alors que beaucoup d'Allemands de l'Est, cette disparité qui sera C'est d'ai beaucoup "Miracle économique", un qui à la RDA met en place lentement ses qui concernera aussi la plupart des structures, les années 50-60 un qui entre lC'est d'ai beaucoup d'Allemands de l'Est, cette disparité concernera aussi la plupart des pays entre l cette disparité qui sera à l'origine de l'exode massif et clandestin de dizaines de milliers d'entre eux vers l'Allemagne de l'Ouest, exode qui connaîtra un arret brutal avec la construction du Mur en août 1961 Cette période de prospérité fulgurante est le résultat de le fruit de plusieurs facteurs : l'aide financière à la reconstruction du Plan Marshall qui va faire de l'industrie allemande un modèle de modernité et de performance , le défi que se lancent les Allemands de reconstruire le pays et d'intégrer les 13 millions de réfugiés des régions annexées par les Polonais, les Tchèques et des zones occupées par l'Armée rouge, et, pour coordonner le tout, une gestion avisée et efficace de la politique économique et financière du Ministre de l'économie et futur chancelier -après Adenauer-, Ludwig Erhard. [...]


[...] Avec l'affaire irakienne et la position "gaullienne" de Jacques Chirac qui s'est opposé à l'intervention militaire américaine en mars 2003, c'est la France qui reprend le l'inspiration de Willy Brandt. La stratégie européenne de l'Allemagne L'élargissement de 1995 (Autriche, Suède, Finlande) conduit à mettre en perspective celui prévu en 2004 pour les pays d'Europe centrale l'accès à des gisements de main d'?uvre bon marché qui permettent économiques et politiques allemands, il s'agit pour l'Allemagne de et orientale. En fait, il existe depuis 1990 une double obsession aux grandes entreprises allemandes de l'Etat providence et les allemande. Premièrement, l'Allemagne veut favoriser l'extension de sa puissance économique. [...]


[...] Willy Brandt (SPD) devient ministre des affaires étrangères et vice-chancelier. Mais cette configuration politique présente aussi des dangers pour la démocratie dans la mesure où l'absence d'opposition parlementaire au gouvernement encourage la naissance d'une Opposition Extra-Parlementaire, mouvance gauchiste dans laquelle le terrorisme des années 70 trouvera quelques sympathies. En 1969, la RFA se choisit, pour la première fois depuis la guerre, un parlement à majorité socialiste. Willy Brandt est élu chancelier, à la tête d'un gouvernement SPD/FDP, avec Walter Scheel (FDP) aux affaires étrangères. [...]


[...] Durant la décennie 90, l'Allemagne a fait de la réunification le bouc émissaire de ses difficultés. En 2003, Schröder la libéralisation du marché du travail et la hausse de sa durée du nombre des chômeurs couplée à la création de emplois, la baisse du déficit ( du PIB) et de la dette publique (revenue de à du PIB). Cette reprise est ancrée retraite à 65 puis 67 ans), modernisation par des prélèvements sur la production et le travail. Trois ans après, Angela Merkel (qui a succédé à Schröder) et sa grande coalition offensive fondée sur la restructuration du capitalisme allemand. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok