Le programme du Parti national-socialiste des travailleurs allemands : 1920

Le programme du Parti national-socialiste des travailleurs allemands : 1920

Résumé du document

Le 5 janvier 1919 fut fondé à Munich le Parti ouvrier allemand ou DAP par le serrurier Anton Drexler et le journaliste Karl Harrer. C'est en septembre 1919 qu'Adolf Hitler y adhère, occupant très rapidement les fonctions de chef de la propagande. Conscient de la nécessité de rédiger un programme clair et précis pour faciliter les adhésions, Hitler présente ainsi les 25 points essentiels du nouveau parti qui vient de se former, découlant du DAP : le Parti national-socialiste des travailleurs allemands ou NSDAP. Ce programme rédigé par Drexler et Hitler se caractérise par son antilibéralisme, un anticapitalisme prononcé, un anti-impérialisme et surtout un antisémitisme omniprésent. Contrairement à ce que pourrait laisser croire son nom, le parti national-socialiste se caractérise par son opposition au socialisme et au marxisme. Son programme reste cependant destiné en premier lieu aux classes défavorisées et aux membres de la classe moyenne menacés par la pauvreté. En effet, le discours prononcé par Adolf Hitler le 24 février 1920 s'inscrit au lendemain de la première guerre mondiale. L'Allemagne est la grande vaincue de cette guerre. Le traité de Versailles est vécu comme un véritable Diktat. Les allemands n'ont pas pu intervenir dans les négociations qui amenèrent au traité de paix et une certaine rancoeur demeure au sein de la société allemande. La république de Weimar vient juste de faire son apparition et reste fragile dans ses positions. Beaucoup de mécontentements surgissent après l'abdication de Guillaume II. De nombreux idéaux politiques se battent pour arriver au pouvoir. C'est dans ce contexte que le programme est présenté lors de la première grande réunion populaire à la Hofbrauhaus de Munich. Il est considéré comme l'un des premiers manifestes de racisme.

Sommaire

I) Une Allemagne fragilisée à portée de nouveaux idéaux.
A. Le lendemain de la guerre.
B. Hitler, missionnaire de la cause nationaliste.
II) Le nationalisme, nouvelle donne de la politique
A. La suprématie de la race aryenne
B. La lutte contre les Juifs
III) Une société subordonnée au gouvernement
A. Un gouvernement maître du pays
B. La classe moyenne, visée du programme

Informations sur le commentaire de texte

Philippine
  • Nombre de pages : 7 pages
  • Publié le : 30/09/2011
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 30/09/2011
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Cette injustice fait que le national-socialisme souhaite retrouver des terres pour nourrir sa population. Il faut réintégrer dans le circuit plusieurs millions d'hommes qui sont démobilisés. L'endettement de l'Allemagne est de plus en plus important. Les prix augmentent sans que les salaires ne suivent la marche. Nous exigeons des territoires pour la nourriture de notre Peuple Point 3 (soit le fait que les terres leur soient rendues). -Hitler propose dans ce programme la réunion des terres allemandes, en réaction au traité de Versailles mais tout en utilisant les armes des Alliés, puisqu'il s'exprime au nom du droit des peuples à disposer d'eux- mêmes, qui est l'idée forte de la fin de la première guerre mondiale. [...]


[...] L'étude portera dans un premier lieu sur le contexte historique qui a favorisé le développement du national-socialisme. Puis sur le caractère racial et nationaliste du mouvement. Enfin nous verrons la forme de gouvernement et de société qui est avancée par Hitler. I. Une Allemagne fragilisée à portée de nouveaux idéaux. A. Le lendemain de la guerre. -Les idées qui menèrent au national-socialisme datent du XIX siècle. Ainsi des hommes comme Class, président de la ligue pangermaniste ou comme Bernhardi vont dessiner un complexe idéologique réactionnaire modernisé héroïque au sens où l'entendait Nietzsche. [...]


[...] Le trait principal de cette race est qu'elle n'a pas de sol à elle donc pas d'Etat. En conséquence, aucun Juif ne fait partie du Peuple Point 4. Matérialiste et étrangère au travail selon les nationaux- socialistes, la race juive est d'ailleurs incapable de créer un Etat. Ils utilisent alors de moyens perfides pour parvenir à la domination mondiale. Il combat l'esprit judéo-matérialiste Point 24. -Le racisme ethnique puis biologique est devenu un ingrédient essentiel de la pensée ethnique qui se forme. [...]


[...] Il est considéré comme l'un des premiers manifestes de racisme. Hitler explique d'abord la nécessité de la régénération raciale (distinction entre les hommes de sang allemand, citoyens du Reich et les non Allemands comme les Juifs). Points 4-5-7 et 9. Il dénonce la corruption parlementaire, l'esprit judéo-matérialiste et le mensonge volontaire de la presse. Points 23-24. Il souhaite remplacer le droit romain universel et matérialiste par un droit communal. Point 10 Le futur Reich devra être beaucoup plus centralisé. Point 25. [...]


[...] Le programme de la NSDAP veut ainsi trouver des responsables aux malheurs de l'Allemagne mais aussi mettre en œuvre des thèses édictées depuis le XIX siècle. Faire en sorte que la communauté se mette au service de l'Etat dans le souci de faire triompher la civilisation aryenne. On peut ainsi noter des points qui deviendront les clés du parti nazi et qui mèneront au déclenchement de la seconde guerre mondiale. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok