Ovide, Fastes, V, 550-596 - le renouveau religieux et culturel entrepris par Auguste

Ovide, Fastes, V, 550-596 - le renouveau religieux et culturel entrepris par Auguste

Résumé du document

A l'image d'un Romulus fondateur de la Rome matérielle, Auguste veut mettre en avant, par un rayonnement culturel intense, l'idée d'une Rome éternelle centrée sur son pouvoir. Auguste, depuis sa victoire sur Marc Antoine et Cléopâtre à Actium en 31, est le seul détenteur du pouvoir à Rome. Il gouverne l'Empire et peut maintenant entreprendre la restauration de la religion romaine en tentant de lui rendre l'autorité qu'elle avait perdue. Pour cela, il consacre beaucoup de temps et d'argent à la construction ou à la rénovation d'édifices religieux. Il tente de rendre au culte des dieux sa splendeur et d'embellir Rome. Auguste créé ou renouvelle trois cultes importants liés à sa personne et à sa dynastie : celui de Vénus Mère (Vénus Genetrix) avec l'achèvement du temple de Vénus de Pharsale dans le forum de César, celui de Mars Vengeur (Mars Ultor) avec la dédicace du temple de Mars de Philippes sur le forum d'Auguste, et celui d'Apollon Palatin (Apollo Palatinus) avec la dédicace du temple d'Apollon d'Actium sur le Palatin. Le "siècle d'Auguste" a été une période propice à la production littéraire, ces années sont marquées par les œuvres de nombreux poètes ou historiens axées sur la rhétorique patriotique et la glorification de Rome. Ces auteurs sont bien souvent à la solde du prince et de sa propagande. À l'instar de Virgile et de son Énéide, des Odes d'Horace, des Élégies de Properce ou encore de l'Histoire romaine de Tite-Live qui célèbrent et poétisent, conformément aux vœux de l'Empereur, le passé de Rome, Ovide tente de collaborer au redressement, au renouveau religieux et culturel entrepris par Auguste.

Sommaire

  1. Une religion du triomphe : Mars Ultor favorise la cause d'Auguste
    1. Le voeu d'Auguste à Philippes (oct. 42)
    2. Un ''dieu deux fois vengeur'' (l. 29) : l'affront parthe lavé
    3. Le forum Augustum : reflet d'une domination universelle
  2. Le quadrige : la figure divinisée d'Auguste
    1. L'héritage de la gens Iulia
    2. La pietas d'Auguste : un nouvel Enée
    3. La virtus d'Auguste : un nouveau Romulus
  3. L'apogée républicain : l'Empire
    1. La vision prophétique d'Enée aux Enfers
    2. Le Principat : le retour à l'Âge d'Or
    3. Une dynastie impériale pour une Rome éternelle

Informations sur le commentaire de texte

Laure
  • Nombre de pages : 8 pages
  • Publié le : 29/05/2009
  • Langue : français
  • Consulté : 13 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] La fides est la base de la loyauté et réconcilie les hommes entre eux, c'est ce que cherche à montrer Auguste dans le forum. La présence des statues de deux ennemis jurés que sont Marius et Sylla montre en effet la réconciliation nationale, la fin des guerres civiles. Auguste se place ainsi au-dessus des partis mais oublie quand même de se réconcilier avec Marc Antoine en ne lui érigeant pas de statue et en cherchant même à effacer son nom de l'histoire. [...]


[...] Le décor du forum nous montre bien le passage de ces périodes qui montre le fil de l'histoire de Rome. D'abord viennent les lointaines origines de Rome avec l'Âge des Héros que sont Enée et Romulus, ensuite on peut voir les Âges de Fer et d'Argent sous les différents héros républicains, puis survient l'Âge de Bronze exprimé dans la soumission du "monde de l'Aurore" (l. de Marc Antoine par le "soleil d'Occident" (l. d'Auguste, et pour finir arrive l'Âge d'Or avec la paix du Prince. [...]


[...] C'est uniquement grâce à cette légitimité divine et historique que Rome connaît son heure de gloire. On explique mieux ainsi tout ce qui a trait, dans le forum, au culte de la personnalité et à l'image d'un homme providentiel. Auguste soutient le tout, le monde qu'est Rome, comme le montre sa position de pilier sur le fronton du temple, supportant la triade Venus, Mars et Rome. "Sur la façade du temple", Mars "lit le nom de César Auguste et le monument lui parait plus grand" (l.11/12). [...]


[...] La propagande simplifie la réalité et mystifie le politique, c'est ce que fait Auguste en conjuguant culture et pouvoir. De général victorieux il devient protégé de Mars, de simple homme il évolue en dieu et de fondateur d'Empire il se transforme en restaurateur de la République. Le forum Augustum apparaît donc bien comme la pièce maîtresse de la propagande augustéenne. Sous le patronage de Mars et grâce à la prophétie d'Anchise, Auguste conquiert l'espace et le temps pour la grandeur d'un Empire éternel dirigé par la gens Iulia. [...]


[...] Toute cette propagande est martelée par l'omniprésence de la famille d'Auguste dans le paysage architectural. On retrouve Vénus sur le fronton du temple de Mars Ultor, preuve qu'elle apparaît plus comme le membre d'une famille que comme un simple hommage à César. On voit, à l'intérieur du templum, Vénus et César divinisé aux côtés du "puissant dieu des armes" (l. 6). L'exèdre gauche du forum Augustum est entièrement consacrée à Enée, Iule et à leurs descendants que sont les rois d'Albe. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok