Dion Cassius : "Le triomphe de César" : commentaire

Dion Cassius : Le triomphe de César : commentaire

Résumé du document

Le 25 Juillet 46 Jules César rentre à Rome, il a triomphé de ses ennemis politiques comme des ennemis de Rome et il peut dire peu après son retour dans un long discours au peuple romain que les territoires qu'il vient de conquérir sont si étendus que le peuple romain en tirera chaque année du blé et de l'huile en énorme quantité.

Le peuple admire le retour majestueux de l'imperator victorieux et César va tenter de s'imposer comme chef politique pouvant ramener la concorde au sein de la cité après plus de 10 ans de troubles continus.
C'est dans ce contexte que vont se dérouler entre août et septembre 46 quatre triomphes accordés à César pour ses victoires, triomphes que décrits Dion Cassius dans le passage de son Histoire romaine que nous allons étudier ici.

Dion Cassius est un homme politique et auteur romain du Haut empire, il naît en Bithynie (Nord de l'Asie Mineure) en 155 AP JC dans une famille provinciale d'une certaine audience et suit les études gréco-romaines classiques de son milieu avant de venir à Rome étudier le droit romain.
Il entame le cursus honorum en 188-189 en devenant questeur puis tribun en 191. Il se rapproche alors de l'empereur Septime Sévère qui prend le pouvoir en 193, il est préteur en 194 et une première fois consul en 205-206 ; il le sera à nouveau en 229.

Ce sont les écrits de Dion Cassius notamment sur la guerre civile qui l'ont rapproché de l'empereur Septime Sévère qui va le soutenir dans son ouvrage majeur : une histoire de Rome en 80 volumes des origines à Septime Sévère. Ce projet occupera en partie plus des 20 dernières années de sa vie. A la mort de Septime Sévère de qui il était devenu très proche il restera un intime de la cour impériale.
Dion Cassius nous livre donc le regard d'un homme gréco romain du haut empire proche de la cour impériale sur un événement datant de plus de deux siècles.

C'est le récit d'un triomphe magistral, mais on ne peut s'empêcher de remarquer dès la première lecture que dans ce triomphe Dion Cassius remarque déjà des éléments perturbants quant au personnage de César.
Nous pouvons ainsi nous poser la question de savoir comment Dion Cassius, dans sa narration du triomphe de César, présenté comme un personnage illustre voit déjà des éléments annonciateurs des troubles à venir. (...)

Sommaire

Introduction

I) Le récit du triomphe d'un imperator

A. Quatre triomphes pour quatre victoires
B. Des festivités mémorables

II) La description de César

A. Un imperator tout puissant sachant rester modeste
B. Un homme généreux qui ne cède pas à la démagogie

III) Des signes annonciateurs de son échec

A. Le triomphe de César provoque des réactions contradictoires
B. Le mauvais présage divin

Conclusion
Bibliographie

Informations sur le commentaire de texte

Mathieu
  • Nombre de pages : 8 pages
  • Publié le : 04/04/2011
  • Langue : français
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Il entame le cursus honorum en 188-189 en devenant questeur puis tribun en 191. Il se rapproche alors de l'empereur Septime Sévère qui prend le pouvoir en 193, il est préteur en 194 et une première fois consul en 205- 206 ; il le sera à nouveau en 229. Ce sont les écrits de Dion Cassius notamment sur la guerre civile qui l'ont rapproché de l'empereur Septime Sévère qui va le soutenir dans son ouvrage majeur : une histoire de Rome en 80 volumes des origines à Septime Sévère. [...]


[...] Dion Cassius fait enfin mention D'une sorte de théâtre de chasse appelé amphithéâtre. Les triomphes de César sont donc des processions majestueuses mettant en scène l'imperator au sommet de sa puissance, prétexte à des fêtes splendides et des réalisations architecturales monumentales. Tout cela étant destiné à marquer le peuple et à assurer une popularité durable. II) La description de César Dion Cassius nous livre dans ce texte un portrait assez favorable du personnage de César qui est un imperator puissant sachant rester modeste et un homme généreux qui ne cède pas à la démagogie. [...]


[...] La dernière manifestation de la grandeur du triomphe est l'inscription des victoires de César dans le paysage urbain de Rome. Il fait construire plusieurs monuments imposant dont Dion Cassius nous fait mention. Il y a d'abord le forum Iulium dont Dion Cassius nous parle à la ligne 35 : Il avait fait construire le forum qui porte son nom et qui est plus beau que le forum romain Adjacent au forum romanum le forum de césar est inauguré à l'occasion de ses triomphes alors qu'il aurait commencé l'acquisition du terrain dès 54 selon Cicéron. [...]


[...] Il ne lui faudra pas moins de 7 ans de 58 à 51 pour triompher de la Gaule toute entière non sans revers. Il ramène à Rome Vercingétorix, chef d'une révolte Arverne qu'il va faire exécuter à la suite de son triomphe. Puis en Août 49 il bat Pompée à la bataille de Pharsale (en Thessalie) l'obligeant à fuir en Égypte. Quand César y met le pied en Octobre 49 il arrive dans un pays en pleine lutte de succession. [...]


[...] Dion Cassius fait aussi remarquer la modestie de César qui fait ôter l'inscription demi-dieu qui figurait sous sa représentation afin de rester à sa place. L'auteur nous décrit donc un chef militaire puissant mais tolérant et modeste. Un homme généreux qui ne cède pas à la démagogie Mais César est aussi un homme généreux dans le texte de Dion Cassius. Tout d'abord il faut rappeler que les festivités et les spectacles donnés dans le cadre du triomphe sont perçus comme ôtant de cadeaux offerts au peuple pour son divertissement. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok