La bataille de Marathon : analyse du VIe livre de l' « Enquête » d'Hérodote

La bataille de Marathon : analyse du VIe livre de l' « Enquête » d'Hérodote

Résumé du document

Si la bataille de Marathon, en -490, est restée célèbre pour avoir engendré la discipline sportive du même nom, elle n'en demeure pas moins un évènement majeur de l'histoire de la Grèce antique. Ce texte est un extrait du VIe livre de l' « Enquête » d'Hérodote, œuvre aussi connue sous le nom des « Histoires », qui relate de façon succincte le déroulement de cet affrontement entre les Athéniens et l'Empire perse. Hérodote naquit à Halicarnasse en -484, sur l'actuelle côte turque, où il conspira dans sa jeunesse contre le tyran Lygdamis, vassal des Perses. Exilé vers -457, il entreprend de nombreux voyages qui lui confèrent une connaissance certaine du Proche-Orient antique. Il s'établit à Athènes vers -446, où il se lie d'amitié avec Sophocle et Périclès notamment. Il débute la rédaction de l'Enquête vers -443, après s'être une nouvelle fois déplacé, pour s'établir cette fois dans une cité panhellénique de la côte Adriatique. Il consacrera le reste de sa vie à la rédaction de son œuvre, c'est-à-dire jusqu'en -420. La bataille de Marathon marque la fin de la première guerre médique, débutée une dizaine d'années plus tôt, lorsque la cité grecque de Milet, en Asie Mineure, décide d'adopter le système démocratique athénien et ainsi de se soulever contre le « roi des rois » perse Darius Ier. Soutenue par d'autres cités ioniennes, ainsi que par Athènes, la révolte milésienne est cependant noyée dans le sang, et Darios décide d'annexer la Grèce d'Europe suite aux alliances avec Milet. La première expédition perse voit l'armée de Darios débarquer en baie de Marathon, à environ 40km d'Athènes, en -490. Leur font face les Athéniens, aidés des Platéens, à qui l'issue de la bataille ne semble pas favorable… Ainsi, au vu de la tournure prise par les évènements, on est en droit de s'interroger sous deux angles : sur le plan stratégique d'abord ; en quoi cette bataille est-elle originale ? Ensuite, du point de vue de l'auteur ; Hérodote est-il pour quelque chose dans l'exceptionnalité de cette bataille ?

Sommaire

  1. Le déroulement de la bataille, une conception nouvelle de la guerre
    1. Les acteurs de la bataille
    2. Stratégie et phases de combat
    3. Le moral des troupes : le courage grec
  2. La vision d'Hérodote
    1. L'omniprésence de l'hommage
    2. L'avènement de la cité Athénienne et du patriotisme grec
    3. Les remises en cause

Informations sur le commentaire de texte

Kévin
  • Nombre de pages : 6 pages
  • Publié le : 16/03/2009
  • Langue : français
  • Consulté : 25 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Hérodote est né quelques années après la bataille de Marathon, et l'on est en droit de penser que le récit qu'il en fait lui est parvenu par la tradition orale caractéristique des récits épiques du monde grec ancien. Même si on sait que Hérodote fut un grand voyageur, et qu'ainsi il a éventuellement pu recueillir de nombreux témoignages quant à la bataille de Marathon, le temps a pu faire son œuvre :inexactitudes, exagérations, embellissement de la vérité, Il ne s'agit pas ici de remettre en cause la qualité narrative d'Hérodote en elle-même, mais simplement certains éléments constituant son récit dont la véracité aurait pu être altérée par le temps. [...]


[...] La bataille de Marathon: analyse du VIe livre de l' Enquête d'Hérodote Introduction Si la bataille de Marathon, en -490, est restée célèbre pour avoir engendré la discipline sportive du même nom, elle n'en demeure pas moins un évènement majeur de l'histoire de la Grèce antique. Ce texte est un extrait du VIe livre de l' Enquête d'Hérodote, œuvre aussi connue sous le nom des Histoires qui relate de façon succincte le déroulement de cet affrontement entre les Athéniens et l'Empire Perse. [...]


[...] Tout d'abord, le fait est que les Athéniens, pendant cette bataille, ne sont pas seuls face aux Perses. Ils sont aidés de leurs alliés Platéens : à la suite de la victoire, ceux-ci seront tout autant célébrés lors des futures fêtes religieuses que les Athéniens eux-mêmes (l.4-6 Depuis cette bataille ( ) les Athéniens et les Platéens). Ceci illustre une alliance solide et durable entre ces deux peuples, même si on peut supposer qu'Athènes reste en quelque sorte le suzerain de cette alliance. [...]


[...] Ces amplifications sont sans nul doute à mettre à la fois sur le compte du manque d'objectivité de l'auteur et d'un phénomène d'exagération au fil des années. Il ne faut également pas oublier que ce récit est quasiment la seule description précise du déroulement de la bataille de Marathon, ce qui ne permet pas une confrontation avec d'autres sources et ainsi une vérification approfondie des écrits d'Hérodote, qui restent malgré tout cela d'une qualité historique indiscutable. Conclusion Les Histoires d'Hérodote constituent la principale source de l'histoire des guerres médiques et fondent l'essentiel, pour ne pas dire la totalité, des connaissances actuelles sur ces conflits antiques. [...]


[...] La première expédition perse voit l'armée de Darios débarquer en baie de Marathon, à environ 40km d'Athènes, en -490. Leur font face les Athéniens, aidés des Platéens, à qui l'issue de la bataille ne semble pas favorable Ainsi, au vu de la tournure prise par les évènements, on est en droit de s'interroger sous deux angles : sur le plan stratégique d'abord ; en quoi cette bataille est-elle originale ? Ensuite, du point de vue de l'auteur ; Hérodote est-il pour quelque chose dans l'exceptionnalité de cette bataille ? [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok