Pimido

La ségrégation dans les villes françaises

La ségrégation dans les villes françaises
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

I. La « ville émiettée » (Eric Charmes, La ville émiettée, essai sur la clubbisation de la vie urbaine)
A. La fin de la « coprésence » (Jacques Levy, Le Tournant géographique) comme définition de la ville ?
B. Lieux de relégation, lieux de l'entre-soi

II. Le triomphe du « séparatisme social » (Eric Maurin, Le Ghetto français, enquête sur le séparatisme social)
A. « De la lutte des classes à la lutte des places » (Michel Lussault, 2009)
B. Une politique de la ville inefficace et impuissante

III. Mobilité contrainte, immobilité forcée
A. Gentrification et opérations de rénovation
B. Le « Mauer in Kopf » (mur dans la tête) né de la ségrégation

Selon Yves GRAFMEYER et Jean-Yves AUTHIER dans Sociologie urbaine, « la ville est à la fois territoire et population, cadre matériel et unité de vie collective, configuration d’objets physiques et nœuds de relations entre sujets sociaux. » La ville n’est donc pas un simple agrégat inconstitué de populations désunies, pour pasticher Mirabeau, mais elle crée au contraire un lien entre ses habitants dans une forme de « maximisation de l’interaction sociale » (Paul CLAVAL, La Logique des villes, essai d’urbanologie). Selon Paul CLAVAL en effet, la ville est née pour être un carrefour, un lieu de convergence entre les hommes, ceci afin de minimiser leurs frais de déplacement. La ville confère donc un « avantage urbain », car en tant que lieu de « coprésence » (Jacques LEVY, Le Tournant géographique), elle compense les inconvénients qui existent dans le fait de vivre sur un même territoire, restreint, au lieu de se disperser. Mais ce phénomène de concentration dans les villes, lié notamment à l’exode rural, connaît une inversion depuis les années 1970 à travers la périurbanisation (Martin BERGER dans Les périurbains de Paris. De la ville dense à la métropole éclatée ? 2004). La logique de concentration des hommes a été supplantée par une logique d’étalement et d’éloignement, et donc, de séparation. Or, la séparation de différents types de populations ne se fait pas selon un schème aléatoire et inexplicable : séparer, c’est trier. Une ségrégation spatiale naît donc de la séparation liée à l’étalement urbain, selon différents critères. Selon Éric MAURIN dans Le Ghetto français, enquête sur un séparatisme social, trois facteurs ségrégatifs sont principalement en jeu : discrimination ethnoraciale avec stratégies d’évitement résidentiel et scolaire ; structuration économique de l’espace urbain par le marché du logement ; cumul de stratégies de « distinction » issues de toutes les catégories sociales. La ségrégation est donc un phénomène de séparation basé sur des critères sociaux, ethniques, économiques.

Les plus consultés

  • La carte topographique IGN au 1 : 50000 dont il est ici question est celle de Domène dont la révision est datée de 1983. La ville de Domène se situe dans le sud est de la France, dans le département de l'Isère, dans la région administrative Rhône-Alpes. La ville se situe à 10 km de Grenoble (et dans son agglomération), dans la vallée du...

    William

    mercredi 16 mai 2012

    Dissertation de 5 pages - Géographie France

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • • Un régime politique renforcé: 3 conditions de solidité du régime politique : un système de valeurs dominant, un rapport de force favorable, des institutions adaptées. • Le ciment républicain: L'esprit républicain fondé sur la laïcité. Incompatibilité entre les valeurs républicaines et celles de l'Eglise (→ ordre, antidémocratique)....

    Paulette

    jeudi 14 février 2013

    Fiche de 17 pages - Géographie France

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • 5853 km de côtes maritimes métropolitaines, + important de l'UE. 1 océan et 2 mers, position d'isthme, mais polarisation faible des côtes. Héritage paysan + inté mondiale par l'Europe. Mais littoraux dynamiques démogmt (10 % pop/4% territoire), croiss bâti et équips, concurrence usages, conflits envirtx. Valeur touristique. Littoral : ligne...

    G.

    vendredi 06 septembre 2013

    Fiche de 4 pages - Géographie France

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Selon Yves GRAFMEYER et Jean-Yves AUTHIER dans Sociologie urbaine, « la ville est à la fois territoire et population, cadre matériel et unité de vie collective, configuration d'objets physiques et neuds de relations entre sujets sociaux. » La ville n'est donc pas un simple agrégat inconstitué de populations désunies, pour pasticher Mirabeau,...

    Vivien

    lundi 26 janvier 2015

    Dissertation de 7 pages - Géographie France

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • Quatre Français sur cinq sont aujourd'hui citadins. Avec la mondialisation, les villes concentrent de plus en plus de pouvoirs et accroissent leur emprise sur le territoire, notamment les grandes métropoles régionales et non plus seulement de Paris. Malgré un certain rééquilibrage dans l'armature urbaine du pays, les inégalités persistent, à...

    Axel

    samedi 15 juin 2019

    Cours de 2 pages - Géographie France

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Une aire urbaine est un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine) de plus de 10 000 emplois et par des communes rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine) dont au moins 40% de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci.

    Catherine

    vendredi 19 avril 2019

    Cours de 2 pages - Géographie France

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Un relief de montagne est défini par une altitude élevée (>1500m), mais aussi un étagement de la végétation qui va de pair avec des activités humaines étagées. On inclut aussi une présence de lignes de crêtes séparées par des pentes importantes suivant des directions opposées. Cela appelle à une description minutieuse des reliefs et de mises en...

    Julie

    mardi 12 mars 2019

    Cours de 3 pages - Géographie France

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le modèle français remonte aux monarchies de tradition centralisatrice. Paris concentre le pouvoir (jacobinisme), l'État agi et intervient (comme l'État colbertien des Trente glorieuses et dès 1945). Il y a une mise en place du modèle social dès 1936 (comme le Front populaire avec l'instauration des congés payés et du droit de syndicalisation),...

    Arthur

    dimanche 09 septembre 2018

    Cours de 2 pages - Géographie France

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok