Les spécificités de l'audit dans le secteur hôtelier

Les spécificités de l'audit dans le secteur hôtelier

Résumé du document

Depuis le début de la décennie, le Royaume du Maroc est engagé dans une transformation profonde et accélérée dans tous les domaines politique, économique et sociaux et culturels notamment avec pour ambition de construire un pays moderne et ouvert sur le Monde. Ainsi, le choix stratégique en faveur d'un développement touristique s'inscrit au cœur de l'ambition national. Puissante locomotive de croissance économique à travers ses effets d'entrainement sur les autres secteurs économiques, le tourisme participe à la prospérité collective de manière significative. Les performances touristiques sur le plan international (25e rang mondial au terme de l'année 2010), ainsi que l'importance prise par le secteur au sein de l'économie marocaine depuis 10 ans (1er contributeur à la balance des paiements, deuxième contributeur au PIB national et deuxième créateur d'emplois) témoignent de la volonté politique d'ériger le tourisme comme priorité nationale. Composante essentielle et indissociable du tourisme, le secteur de l'hôtellerie a connu aussi le même essor avec l'augmentation du nombre d'établissements d'hébergement de toutes catégories et l'élargissement de la capacité d'accueil des établissements existants. L'industrie hôtelière ne cesse depuis quelques années de se développer. Et constitue pour notre pays une importante source de richesses et une entrée de devises substantielle au Maroc. Ces évolutions soulignent l'intérêt que nous devons porter à notre industrie touristique et par extension au secteur hôtelier.

Sommaire

I. Présentation du secteur et de ses particularités

II. Identification et analyse des risques

III. Nécessité de l'adaptation de la démarche d'audit classique

Informations sur le mémoire

gair
  • Nombre de pages : 49 pages
  • Publié le : 22/04/2013
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 22/04/2013
  • Consulté : 63 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Ce système de présentation des comptes distingue les charges attribuables aux départements opérationnels (produisant des revenus), et qui peuvent donc être précisément réparties dans les départements concernés (Hébergement, Restauration et les charges des départements fonctionnels (Administration, Marketing, Entretien, Énergie Ces charges distribuables sont les coûts directs (coût des ventes), les frais de personnel et les dépenses directement liées à l'activité d'un département. Les charges non distribuées sont celles dont l'origine ne peut être imputée directement à un département opérationnel, à savoir : - Les frais de personnel et les dépenses liées à l'activité des départements fonctionnels. - Le coût du marketing et de la promotion. - Les coûts d'énergie, autres que ceux attribuables à l'activité Restauration. - Les coûts d'entretien. [...]


[...] De plus, nous aborderons les différentes variantes des contrats d'exploitation. A. La réglementation du secteur Les normes de classement Les hôtels sont classés en 5 catégories de 1 à 5 étoiles, définies en fonction de critères fixés dans un tableau de classement. L'attribution d'étoiles se fait sur la base de 3 grandes rubriques : équipements proposés, services aux clients, accessibilité et développement durable. Les 5 catégories existantes correspondent aux hébergements suivants : catégorie : hébergement économique, catégorie : hébergement milieu de gamme, catégorie : hébergement milieu de gamme-supérieur, catégorie : hébergement haut de gamme, catégorie : hébergement très haut de gamme. [...]


[...] Ces questions sont soulevées du fait de nombreuses opérations d'entretien, de réparation et de remplacement des immobilisations réalisées dans les exploitations hôtelières. Ce constat est accentué notamment par l'inexistence pour certains établissements de manuel de procédures comptables qui traite de la question ainsi que l'absence de coordination entre la fonction comptable et la fonction technique chargée de la maintenance des biens. A ce titre, il faut rappeler que les dépenses concernant des éléments d'actif déjà existants constituent des immobilisations si elles ont pour effet une augmentation de la valeur de l'élément ou une augmentation de sa durée probable d'utilisation. [...]


[...] - Le problème de la valorisation des stocks selon la nature des éléments stockés. Les stocks qui sont généralement peu significatifs dans les entreprises hôtelières de bas ou de moyenne gamme, ils peuvent être de valeur significative dans les hôtels de haut de gamme, notamment ceux disposant d'un restaurant gastronomique : en effet, ces hôtels possèdent un important stock d'alcools et de vins avec une cave généralement composée de vins millésimés de forte valeur. La comptabilisation et la valorisation des stocks ne présentent pas de difficultés particulières par rapport à d'autres secteurs d'activité. [...]


[...] Des pénalités allant de 0,5 à du montant mensuel de la taxe s'appliquent aux hôteliers fraudeurs ou retardataires. Taxe sur les licences Cette taxe concerne tous les établissements de consommation de boissons alcoolisés, elle est égale au produit d'un nombre de décimes additionnels par le principal de l'impôt des patentes applicable, pour l'année en cours, à chacune des professions dont l'exercice est subordonné à l'obtention d'une licence. II) Identification et Analyse des risques Chapitre I : Identification des risques L'exploitation courante d'un hôtel génère un certain nombre de risques qu'il faut identifier, analyser et maitriser. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok