Pimido

Décrochage scolaire en baisse pour les jeunes, le gouvernement se félicite

Moins de décrochage scolaire aujourd'hui et moins de jeunes sans diplôme, c'est ce qu'annonce la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem le 1er décembre. Selon elle, l'engagement pris par le gouvernement au début du quinquennat en 2012 est sur le point d'être rempli, l'objectif étant de diviser les chiffres du décrochage scolaire par 2 d'ici 2017. Retour sur ce bilan et les dernières mesures prises dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire.

Décrochage scolaire en baisse pour les jeunes, le gouvernement se félicite

Credit photo : Pixabay

Inscris-toi !

Consulte tous les documents de Pimido en illimité

Jeunes décrocheurs : une baisse de 20 %

Le gouvernement se félicite pour les derniers chiffres sur le décrochage scolaire ; 490 000 jeunes étaient sans diplôme en 2014 contre 620 000 en 2010. En effet, il y a quelques années, ils étaient 136 000 à décrocher tous les ans, ils ne sont plus que 110 000, ce qui représente un recul de 20 %. Et ce n'est pas tout, le bilan de 2015 n'a pas encore été établi, mais il serait encore plus satisfaisant selon le gouvernement.

La réalisation de l'objectif de réduire le nombre total de décrocheurs de moitié - à 67 500 jeunes - d'ici la fin du quinquennat est sur la bonne voie d'après Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale.

Autre chose, la part de jeunes entre 18 et 24 ans qui ne possède pas de diplôme est de 9 %, soit moins que le seuil de 10 % fixé pour la France au niveau européen (stratégie Europe 2020).

Qui sont les jeunes décrocheurs ?

Selon le Depp, 57 % des jeunes décrocheurs sont des garçons et 84 % d'entre eux ont entre 16 et 19 ans et abandonnent le système scolaire après la fin de la scolarité obligatoire.

Quelles mesures le gouvernement a-t-il mises en place dans le cadre de cette lutte contre le décrochage ?

La dernière mesure en date pour lutter contre le décrochage a été lancée par Najat Vallaud-Belkacem en 2014 ; 50 millions d'euros supplémentaires sont débloqués depuis cette année. Ce plan d'action allie à la fois une mobilisation des équipes éducatives au sein des établissements d'enseignement et le renforcement du dialogue avec les familles, en plus de la mise en place d'un numéro vert (le 08 00 12 25 00) pour que les jeunes puissent joindre un spécialiste et se renseigner sur leur droit au retour à la formation après 6 mois ou plus après avoir quitté leur cursus scolaire. Des partenariats entre les établissements, les associations, les entreprises et de nouvelles structures d'accueil pour les jeunes décrocheurs ont été développés.

Durant les années passées, des actions avaient déjà été mises en place ; le recensement des places vacantes dans les formations afin de les proposer aux jeunes en 2013, le recensement des décrocheurs à partir de données fournies par l'Éducation nationale, les missions locales, les centres de formation, etc. en 2011.

Pour les prochaines années, le gouvernement entend renforcer ce dispositif de lutte et poursuivre les efforts, notamment avec la formation des acteurs à la prévention du décrochage scolaire, des parcours aménagés de formation initiale incluant des stages par exemple, le droit à se réinscrire dans son établissement après un échec au bac...

Sources : Décrochage scolaire : des résultats encourageants avec une baisse de 20 %, Lancement du dispositif "Objectif formation-emploi" pour les jeunes décrocheurs

devient

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com, vous en acceptez l'utilisation. Privacy PolicyOK