Pimido

La microéconomie et la macroéconomie : théorie du consommateur, du producteur, du marché et des prix

La microéconomie et la macroéconomie : théorie du consommateur, du producteur, du marché et des prix
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

I. La microéconomie A. Genèse de la théorie du consommateur, du producteur B. La théorie du marché et des prix II. La macroéconomie A. Les instruments de l'analyse keynésienne B. les politiques économiques keynésienne

L'analyse du comportement du consommateur est une question de microéconomie puisqu’on s'intéresse à un comportement individuel : celui du consommateur qui est vu comme un agent économique abstrait c'est-à-dire qu'il aura les caractéristiques qui lui seront propres et qui seront communes à tous ses agents. Le revenu est une des caractéristiques de l'argent du consommateur. En toute logique l'analyse du comportement du consommateur devrait être conduite en comparaison et en relation avec l'analyse du comportement du producteur. En effet les concepts de consommation et de production entretiennent entre eux un rapport dialectique, car toute production a pour raison d'être la consommation et toute consommation suppose une production préalable. L'étude du consommateur comme celle du producteur renvoie à l'étude d'un processus logique de décision qui conduit l'agent économique à rechercher le maximum d'avantages à partir des ressources dont il dispose. C'est donc toujours un problème de maximisation sous contrainte que l'agent économique doit résoudre. Maximisation du niveau de production ou du profit pour le producteur et maximisation du niveau d'utilité pour le consommateur. Il y a donc dans un premier temps un parallélisme entre l'analyse du consommateur et du producteur. En effet le parallélisme entre producteur et consommateur s'arrête sur les points suivants : pour le producteur il est possible de définir scientifiquement et mathématiquement une unité de mesure de la production qui soit incontestable et donc objective. C'est le cas des unités de produit (automobiles produites dans l'année), de la comptabilité et du profit. En revanche, il est beaucoup plus difficile et moins scientifiquement pur de mesurer, de quantifier l'utilité découlant de la consommation d'un bien par un consommateur. Sur ce point de la mesure de l'utilité la théorie a évolué. En effet pour les pionniers que sont Léon Walras ou Stanley Jevons ou Karl Menger l'utilité était considérée comme mesurable. Wilfredo Pareto va critiquer cette idée qu'il est possible de mesurer précisément l'utilité d'un bien et il va proposer de remplacer le terme d'utilité par un terme plus neutre, car ce terme selon lui est trop courant. Il va le remplacer par « ophélimité » qui signifie que l'individu est simplement capable d'ordonner ses préférences c'est-à-dire de choisir un bien plutôt qu'un autre. Il faut distinguer ensuite entre les préférences affichées du consommateur et les préférences révélées. La préférence affichée c'est ce que déclare préférer le consommateur lorsque notamment on le soumet à une enquête ou à un questionnaire et la préférence révélée c'est ce qu'on préfère en fonction de ce qu'on a acheté.

Les plus consultés

  • Fiche d'Economie sous forme de tableau sur les principales formules de calcul utilisées en Macroéconomie, en Economie générale et en Commerce international par les entreprises et par l'Etat.

    Lotfi

    mardi 15 septembre 2009

    Fiche de 2 pages - Théories & notions économiques

    Commentaire.s (2) Partage.s (1)
  • Série de question à choix multiples (QCM) et d'exercices corrigés de macroéconomie.

    Lotfi

    mardi 07 août 2007

    Fiche de 15 pages - Théories & notions économiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • A partir d'un exemple ancien (16e siècle) : quelles furent les conséquences d'un afflux de métaux précieux vers l'Europe ? - Vision keynésienne : l'afflux de métaux précieux permet d'enrichir l'économie, et permet d'accroitre la demande. - Vision classique : ça fait augmenter les prix, et crée de l'inflation. La question aujourd'hui : une...

    Matthieu

    jeudi 21 mai 2009

    Fiche de 6 pages - Théories & notions économiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (1)
  • De manière générale, les économistes accordent beaucoup de vertus à l'investissement. Il est facteur de croissance des richesses et de l'emploi, source d'accumulation de capital et de progrès technique. Il convient donc de rappeler ici trois effets positifs de l'investissement pour l'économie : - Un effet multiplicateur qui joue un rôle...

    frederic

    jeudi 24 avril 2014

    Fiche de 2 pages - Théories & notions économiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • Prix de revient : coût de production d'un produit à l'unité. Bien(s) exclusif : biens qui ne peuvent être consommés que par certaines personnes par exemple, seul les gens abonnés peuvent aller à la salle de sport. Équation déséquilibre macroéconomique : PIB + M (importations) : CF + FBCF (emplois) + G (dépenses publiques) + variation des stocks...

    Baptiste

    lundi 13 mai 2019

    Cours de 7 pages - Théories & notions économiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • François Quesnay est considéré comme le chef de file du courant de la physiocratie ("gouvernement de la nature"), s'opposant par principe au mercantilisme. La physiocratie semble être l'une des premières formes du libéralisme économique, car elle part du postulat que l'économie est régit par un ordre naturel. On se situe donc dans une conception...

    Mai-Linh

    vendredi 01 mars 2019

    Fiche de lecture de 1 pages - Théories & notions économiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Théorie pure des dépenses publiques de 1954 qui est à comprendre dans un enchainement de trois ouvrages de Samuelson, et à intégrer dans une logique de plus long terme de son travail. Selon le psychologue Carl Pickhardt, cet article est en parti écrit pour prouver que les mathématiques sont utiles à l'économie, et qu'il est ainsi écrit en...

    Mai-Linh

    mercredi 27 février 2019

    Commentaire de texte de 2 pages - Théories & notions économiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Aujourd'hui, on a tendance à mesurer l'efficacité des politiques économiques publiques par le taux de croissance. Mais la croissance est une notion controversée au sein de la théorie économique. Non seulement elle est questionnée sur sa pertinence et ses usages, mais aussi sur son fonctionnement et sa provenance. C'est pourquoi plusieurs...

    Mai-Linh

    mercredi 27 février 2019

    Cours de 2 pages - Théories & notions économiques

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok