« La fabrique de l'opinion publique dans les conversations télé », Dominique Boullier

« La fabrique de l'opinion publique dans les conversations télé », Dominique Boullier

Résumé du document

L'article s'intitule : « La fabrique de l'opinion publique dans les conversations télé », il est tiré de l'ouvrage La télévision telle qu'on la parle, 3 études ethno - méthodologiques qui a été publié en 2004. L'auteur, Dominique Boullier, est anthropologue et professeur en sciences de l'information et de la communication à l'université de technologie de Compiègne. Dans cet article, l'auteur démontre que la télévision en tant qu'instance de socialisation n'existe que dans les conversations qu'elle suscite. L'opinion publique, créée de toutes pièces par les instituts de sondage pour les uns, ou dans la tête des gens pour les autres, serait, selon la thèse de l'auteur, le produit d'interactions entre l'offre télévisuelle et les débats qu'elle suscite dans des contextes locaux. D'emblée, l'auteur adopte une démarche pragmatique selon ses propres mots: il relativise les travaux sur les « effets puissants « des médias, et ceux qui au contraire insistent sur leurs « effets limités » en critiquant les travaux des années 1980 qui donnent tout le pouvoir aux récepteurs. Il fait ainsi le bilan sur les « missiles qui ont ébranlé définitivement toute vision positiviste » du supposé récepteur, « lecteur modèle ».

Sommaire

  1. Le rapport entre la télévision et les spectateurs correspond à un « modèle tangentiel »
    1. Ce qui circule
    2. Le modèle tangentiel et séparatif de la réception
  2. La méthode d'observation de l'auteur et ses exemples
    1. L'ethnométhodologie chère à D. Boullier : une méthode originale
    2. Un exemple : la première séquence rapportée par l'auteur
    3. Les autres séquences : 3 idées générales sont dégagées par l'auteur à l'issue de son enquête

Informations sur le commentaire de texte

Laura
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 05/10/2009
  • Langue : français
  • Consulté : 11 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] La mobilisation de la télévision permet quand même de garder le fil. Pendant toute la conversation, Jacques fait une analyse politique critique - Moment : On s'appuie sur la communauté de situation (fonctionnaires) pour effacer les divergences d'opinion induite par la prise de position de Jacques. - Moment : On raconte des anecdotes qui marquent une appartenance commune à l'univers soixante-huitards C'est la combinaison dimension particulière et univers de référence commun qui met en branle ce mouvement qui constitue une opinion publique. [...]


[...] schémas) Le modèle tangentiel et séparatif de la réception L'observation qui montre que des éléments d'émission identiques peuvent être mobilisés de façon très différente voire contradictoire selon les milieux différents. Il existe des formes variées de tangentes : on peut, par exemple, se frotter à la télé sans jamais la regarder par l'intermédiaire de presse spécialisée ou par le biais ce que disent les médias sur la télé et ses programmes. Le fait que beaucoup de personnes sont persuadées d'avoir vu Armstrong sur la Lune alors qu'il n'en est rien en réalité illustre bien cette idée. [...]


[...] Les autres séquences : 3 idées générales sont dégagées par l'auteur à l'issue de son enquête En premier lieu, l'auteur remarque, dans une seconde séquence, que le produit de la conversation télé est finalement très éloigné de la proposition télé initiale. Cette proposition (une émission concernant la chirurgie esthétique) devient pertinente parce qu'elle est contextualisée (le sujet de la discussion tourne autour du nez de la secrétaire, digne de celui de Cyrano). La conversation télé forme ainsi un cadre souple de formation de l'opinion qui ne doit pas être interprétée en référence à la proposition de la TV comme institution, mais seulement dans le contexte des relations locales C'est donc la relation qu'entretiennent les récepteurs avec la télévision qui permet le travail de conversation, et non pas le contenu des programmes en lui-même. [...]


[...] - Exit enfin le téléspectateur passif : les récepteurs ont une capacité d'interprétation et d'appropriation des messages véhiculés par la TV assez développé (Katz) Hypothèse: Pour comprendre la place de la TV dans le monde vécu social, il ne faut pas penser la réception télé comme une activité privée. Il faut admettre que la TV se parle au cours d'autres activités ou même comme une activité centrale de conversation C'est d'ailleurs, souligne l'auteur, le seul moyen à la disposition des acteurs donner du sens à leur activité télé : ils manifestent aux autres membres de la société ce qu'ils en font c'est ce que D. [...]


[...] En second lieu, l'observation ethnométhodologique montre que le même matériau télévisuel peut être traité de façon radicalement différente selon l'univers social dans lequel il est mobilisé. Chaque style de traitement est différent selon les schémas relationnels internes aux groupes et à la tradition de conversation télé Enfin, il peut y avoir un déplacement du registre privé au registre public durant la conversation télé qui s'effectue au cours de la conversation télé, en dernier lieu, mais seulement à deux conditions : - Il faut parvenir à enrôler certains membres du groupe dans l'expérience personnelle, en trouvant un lien à créer qui les engage et cet enrôlement est réussi si l'expérience privée d'un membre d'un groupe est débattue comme un cas général ou lorsque d'autres expériences privées sont introduites D'ailleurs, la télé permet souvent aux récepteurs qui expérience par procuration - Ce travail de déplacement est une coopération à plusieurs et cela demande du temps. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok