Les documenteurs des années noires - Jean-Pierre Bertin-Maghit

Les documenteurs des années noires - Jean-Pierre Bertin-Maghit

Résumé du document

Paru en 2004, "les documenteurs des années noires" se présente en premier lieu comme l'ouvrage d'un historien. Jean-Pierre Bertin-Maghit, docteur d'Etat en Histoire et notamment professeur à l'université Paris III Sorbonne nouvelle, poursuit et achève son triptyque sur le cinéma français sous l'Occupation — commencé en 1980 avec "Le Cinéma français sous Vichy", les films français de 1940 à 1944, puis "Le Cinéma sous l'Occupation" en 1989. L'auteur se situe d'emblée dans la continuité des Annales, tant en termes de pensée que de méthode. En effet, il choisit pour son analyse la pluridisciplinarité prônée par l'école des Annales — « la méthode à laquelle j'aurai recours relève à la fois de l'histoire, de la sociologie et de l'analyse de contenu » — et s'appuie sur un principe propre aux Annales. Il écrit : « Je m'appuierai ici sur une des problématiques fondamentales de l'école des Annales qui veut qu'en Histoire l'initiative appartienne à la question posée plutôt qu'au document ». Il s'agit d'interroger le cinéma documentaire français d'une période donnée, 1940 à 1944, en tant qu'il est susceptible d'apporter des éléments de réponse à une problématique posée.  

Sommaire

I. Présentation de l'oeuvre et de l'auteur

II. Résumé détaillé de l'oeuvre

III. Accueil critique de l'oeuvre

Informations sur la fiche de lecture

Gabrielle
  • Nombre de pages : 8 pages
  • Publié le : 17/09/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 17/09/2014
  • Consulté : 3 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] cit., p.89 Ibid., p.85 Les documenteurs des Années noires, op. cit., p documentaires, qu'ils concernent les mouvements de jeunesse, l'artisanat, les provinces françaises ou le monde agricole, inscrivent le singulier dans la chaîne du collectif, et participent de la devise “Chacun au service de la communauté“. C'est ainsi que le propagandiste de Vichy tient à représenter l'idée de l'intégration des individus dans l'“ordre nouveau“.» 20. La propagande de Vichy, propagande d'intégration s'organise donc autour de quelques thématiques centrales, qui visent à amener le spectateur au consentement : les Français doivent se mettre au service du renouveau prôné par Pétain. [...]


[...] Dans un premier 9 Les documenteurs des Années noires, op. cit., p.20. Ibid., p Ibid., p temps, la Propaganda Abteilung structure chargée de la propagande allemande en pays étranger se charge de diffuser sa propagande par le biais des actualités filmées allemandes, dont elle impose la projection en zone occupée ; en parallèle, elle élabore les structures nécessaires à une production documentaire en France. L'occupant trouve ses producteurs parmi des Français, membres des partis collaborationnistes et donc acquis à sa cause. [...]


[...] L'auteur résume le discours de Vichy, à partir du documentaire Pétain et la France de 1941. Le montage détermine quatre moments distincts : un rappel de la défaite ; la reconstruction entreprise par le Maréchal ; sa popularité ; l'encadrement de la société. 21, remarque-t-il. Du côté des autorités de Paris, l'idéologie est bien différente, le discours de propagande également. Il s'agit d'obtenir l'adhésion des spectateurs Français de la zone occupée, puis de l'ensemble du territoire à la politique du Reich en France comme à l'étranger. [...]


[...] La troisième leur attribue la responsabilité des scandales financiers du milieu des années trente 23. On est donc en présence d'une propagande qui vise à stigmatiser une catégorie de la population, en l'occurrence les Juifs mais aussi, dans d'autres films, les résistants, les francsmaçons, les communistes afin que les bons Français soient eux aussi convaincus de leur culpabilité. L'auteur fait appel à d'autres sources pour montrer que le film est abondamment encensé dans la presse par collaborationnistes, qui contribuent par là à assurer la continuité du discours via la presse, le gardant présent dans l'esprit du public Les documenteurs des Années noires, op. [...]


[...] Corrupteurs rappelle l'auteur. Afin d'illustrer les dissensions entre les deux pouvoirs propagandistes, il prend les journaux d'actualités pour exemple. En effet, Paris et Vichy mettent chacun en place un programme d'actualités unique dans leur zone respective. Pour autant, la guerre des propagandes [ . ] par journaux d'actualités interposés 13 s'essouffle rapidement : Vichy, par sa situation, manque de diversité dans ses sujets quand Paris rencontre la défiance du public. En novembre 1941, après négociation, un journal d'actualité unique est créé pour tout le territoire, France-Actualités, censé faire valoir la collaboration. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok