Exposé sur le Fauvisme - naissance, critiques et influences

Exposé sur le Fauvisme - naissance, critiques et influences

Résumé du document

Une synthese détaillée de ce que fut l'un des mouvement les plus important de l'art du XXème siecle..

Informations sur la fiche

Nail
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 12/09/2008
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 20/03/2014
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Ils rencontrèrent Matisse à l'exposition consacrée à Van Gogh en 1901. Vlaminck est un autodidacte, anarchiste qui n'hésite pas à emplir de couleurs et d'énergie ses toiles. Derain peindra aux cotés de Vlaminck puis à Collioure avec Matisse; il ramènera de Londres certaines de ses toiles fauves des plus réussies. Raoul Dufy est lui aussi l'un des piliers du mouvement et si on parle d'une école de Chatou, une école du Havre s'impose puisque Dufy, Braque et Friesz qui ont étudiés tous trois à l'école des Beaux-Arts du Havre peindront de nombreux paysages fauves. [...]


[...] D'un poncif de la peinture de l'époque, tous les peintres auront peint une femme au chapeau au début du siècle, Matisse va réaliser un tour de force dans la juxtaposition des couleurs, dans la liberté de la composition; c'est l'oeuvre fauve par excellence. Elle fut exposée au salon d'automne de 1905 et fut achetée par Leo Stein pour 500 francs qui rapportera : . une de celles du salon qui ont fait rire tout le monde à part quelques personnes qui en étaient folles». Les grandes figures du Fauvisme furent Matisse, le précurseur bien qu'il n'abandonna le tachisme que vers 1905. Derain et Vlaminck pourraient quant à eux constituer l'ossature du mouvement, constituant l'école de Chatou. [...]


[...] Le rôle de Matisse dans ce mouvement, quoique bref, est primordial : Il ne fut pas véritablement l'inventeur du Fauvisme mais joue certainement le rôle de théoricien du mouvement. Il fut en effet surnommé "le professeur" par les autres peintres fauves . Une existance éphémère Si 1905 est la date de naissance officielle du mouvement, chaque peintre, que ce soient Matisse, Vlaminck, Derain, Marquet et Valtat peignaient tous la manière' fauve depuis plusieurs années (Matisse élabora le genre dès 1896). Le salon d'automne marque plus un point de convergence qu'une naissance véritable. [...]


[...] Tous les peintres de la salle VII ne feront toutefois pas partie du mouvement. Si Vauxcelles fut un fervent défenseur du mouvement, le terme qu'il inventa était utilisé d'une manière particulièrement péjorative par la majorité des critiques de l'époque. Il faut dire qu'il ne s'imposa comme terme générique que dans les années 30, bien après la fin de celui-ci. A la différence de beaucoup d'autres mouvements artistiques et notamment de l'impressionnisme, le fauvisme ne se présente pas comme un groupe d'artistes homogène, mais plutôt comme des peintres partageant un même besoin de représenter les choses telles qu'ils les voyaient et non telles qu'elles étaient réellement. [...]


[...] LE FAUVISME : Une naissance dans le scandale Le Fauvisme fut un mouvement pictural français que l'on situe entre 1904 et 1908 dans sa période la plus active. Le style «fauve» se caractérise par un emploi quasi exclusif de couleurs pures, bien que sur ce point Van Dongen se démarque fréquemment en utilisant assez largement de tons rompus (tels que des violets, rose et verts). Le fauvisme passe par l'utilisation de larges aplats, d'une simplification systématique du trait et de la composition: tous les moyens sont recherchés pour obtenir force, intensité afin de frapper la sensibilité. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok