Médias et Culture Populaire

Médias et Culture Populaire

Résumé du document

Qu'est-ce que la culture populaire aujourd'hui ? Comment la définir ? Quelles sont les réalités derrière ces notions ? Culture populaire fait forcément écho à la réalité d'aujourd'hui qui concerne la mondialisation des échanges, la mondialisation éco, et la mondialisation culturelle. Culture populaire = culture pour tous ; Culture pour tous est un facteur démocratique. CULTURE populaire pourrait signifier « culture qui a du succès, qui se vend bien, qui donne des produits culturels attractifs ». La culture populaire est celle qui dépasse les clivages, les normes, et les limites des classes sociales. Culture populaire veut-elle dire culture de masse ? Cela renvoie à une opposition entre la culture élitiste et une culture « subalterne ». La culture subalterne veut dire la culture des pauvres, des laissés pour compte, sous-culture qui est discutée. La culture conformiste et la culture contestataire : il se peut que la culture des élites soit conformiste et la culture subalterne porteuse de valeurs de contestations.

Sommaire

I. Le lien entre média et culture populaire est la libéralisation de l'information

II. La réception des médias dans la société

III. Comment les individus reçoivent le discours politique

IV. La télévision peut-elle rendre la culture populaire ?

Informations sur le cours

jessica
  • Nombre de pages : 19 pages
  • Publié le : 27/11/2013
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 15/09/2014
  • Consulté : 3 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] 06/10/11 Fil conducteur : coment les individus reçoivent le discours politique Vincent Goulet : sociologue des médias a répondu à cette question en analysant pendant 3 ans un quartier populaire de la banlieu de Bordeaux, la réception des médias dans les conversations informelles échangées dans les espaces publics du quartier. C'est une analyse pratique qui prend comme point de départ les conversations amicales et spontanées. Cela renvoie au travail d'Erwing Goffman dans Les relations en public, échange d'opinion sur les sujets d'actu. Goffman est un sociologue américain qui appartient à la 2e école de Chicago. On est dans des études sociologiques sérieuses. [...]


[...] Est-ce que les médias font leur autocritique ? Essayent de s'adapter ? Les médias sont plutôt dans l'auto justification. Les medias essayent de renforcer la bonne transmission d'information, c'est-à-dire qu'ils essayent d'être plus pédagogiques, de mieux expliquer les choses. Il existe des medias qui analysent des médias, qui décrytent l'information et l'expliquent par des reportages, des émissions Les journalistes devrait être les meilleurs commentateurs d'eux même, de nous expliquer les codes médiatiques. On attend lors de ces émissions de décryptage que les médias expliquent, analysent, mettent en abime les qualités et les défauts du système médiatique. [...]


[...] La culture populaire n'est pas reconnue. Il faut faire attention à ne pas moraliser la culture parce que le risque est important : populisme. Le populisme c'est l'exploitation de la notion de peuple à des fins électorales, en vie d'une certaine manipulation de ces classes sociales. Culture populaire envoie à la culture des classes moyennes, culture ordinaire, culture quotidienne, de la population dans la majorité. Aujourd'hui c'est une culture qui est davantage celle de la société de consommation. Elle n'est pas l'objet de la dévalorisation comme elle l'était au point de vue sociologique. [...]


[...] Cultural Studies La culture du pauvre (1957) Richard Hoggart. Etude des leux de la région de Leeds en GB, c'est le monde ouvrier des années 30 aux années 50. Il s'agit d'une analyse de la place des médias, de l'influence des médias sur la classe ouvrière par les moyens modernes de communication de l'époque. Ces moyens de communication sont essentiellement les grands quotidiens de la presse britannnique, et le sociologue R. Hoggart montre que l'influence médiatique est très limitée sur la classe populaire, son action est très lente dans la transformation des mentalités ouvrières, populaires. [...]


[...] Fonction identitaire de positionnement dans la hiérarchie sociale : ceux qui ont compris les médias Fonction cathartique ou psychologique : etre rassuré ou inquiet sur les aléas de l'existence. Centré sur nos préoccupations (presse nationale/ internationale). Médias recentre sur les préoccupations. Fonction de transmission et d'éducation : les médias s'interrogent sur la morale, sur la conduite de la vie ou sur les normes (bien/mal) à suivre. L'exemple d'une radio commerciale comme RMC montre le succès populaire des émissions de libre antenne où la proximité entre médias et public est très grande ou illusion, effet de proximité. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok