Oliver Cromwell : du gentilhomme campagnard à l'homme politique

Oliver Cromwell : du gentilhomme campagnard à l'homme politique

Résumé du document

« L'État, lorsqu'il choisit les hommes qui le serviront, ne tient aucun compte de leurs opinions. S'ils veulent bien lui être fidèles et le servir, cela suffit » (O. Cromwell). Voilà qui dépeint bien les ambitions du Lord Protecteur. Il est né à Huntingdon en 1599. Les Cromwell sont membres de la gentry, ils possèdent une maison à Huntingdon et un lopin de terre dans les alentours, tout ceci ne permet que 300 livres de revenus ce qui les place dans la tranche inférieure de la gentry. Il étudie à Cambridge au Sidney Sussex College professant une stricte doctrine puritaine. En 1617, il doit le quitter sans être diplômé, car son père décède. Il se marie avec une jeune femme, dont le père possède un important domaine foncier dans l'Essex. Et il entretient de nombreux liens avec la gentry puritaine locale. Les années 1620-1639 sont assez mal connues et pourtant, elles sont cruciales dans la formation de Cromwell. Ces années sont en effet celles de la maturation religieuse, car Cromwell est un fervent puritain et un anti-papiste notoire. On ne connait pas très bien la vie de Cromwell avant les années 1640, années du premier document soumis à notre étude. C'est là que le jeune Cromwell va commencer à se faire réellement remarquer.

Sommaire

I. Oliver Cromwell : du gentilhomme campagnard à l'homme politique
A. Un contexte défavorable à Charles Ier
B. Un homme inconnu

II. La naissance du Tyran ?
A. De l'exécution de Charles Ier ...
B. ... A l'avènement du chef d'Etat

III. Un homme de Dieu
A. De multiples discordances au sein du Parlement
B. Un gouvernement de Dieu

Informations sur le TD

pauline
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 16/01/2014
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 04/07/2014
  • Consulté : 3 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Un Conseil d'Etat est également mis en place, dont il prend la présidence. En tout cas ce que Cromwell est sur c'est que Dieu l'a désigné pour diriger l'Angleterre, en effet il est persuadé d'être son élu. C'est pour lui le seul moyen de défendre la Godly Cause (idées inspirées de Dieu). Un gouvernement de Dieu Cromwell dirige avec et pour Dieu, dans notre 3e document nous voyons qu'il ne cesse de faire référence à la Providence et à Dieu. [...]


[...] Un homme de Dieu De multiples discordances au sein du Parlement Le 20 avril 1653 Cromwell chasse les derniers membres du Parlement Croupion, qui est le reste du Long Parlement britannique suite à la Purge du Pride de 1648. Cette année est marqué par une nouvelle offensive des députés, c'est en quelque sorte la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Le 20 avril les députés déposent un nouveau projet de loi, qui s'appelle la Perpetuation Act. Cromwell mis au courant s'y précipite et il fait l'objet de violentes attaques, il ordonne au major Harrison et à ses hommes l'ordre de les expulser. [...]


[...] Ce discours dura presque 4 heures et Cromwell prononça un discours un peu invraisemblable. Parait-il qu'il a bégayé, qu'il a mêlé exhortation et citation bibliques. On le voit dans les dernières lignes, lorsqu'il cite les Ecritures. A présent le nouveau Parlement est mis en place et Cromwell semble vouloir se justifier aux yeux du monde : que ce que nous avons fait n'était pas pour prendre le pouvoir nous-mêmes, mais, dans la mesure où Dieu nous en a donné la force et les moyens, de le remettre entre les mains de ceux qui seraient appelés des différentes parties de la nation. [...]


[...] En 1649 Charles Ier est arrêté, jugé et condamné à mort. Pour Cromwell c'est une nécessité absolue. Ce dénouement est précédé par la guerre mené par l'armée formé par Cromwell, la New Model Army. Durant l'année 1647 Cromwell ne fait pas parti de l'armée, et ne siège pas au Parlement. Pendant ce temps l'armée se mue en un véritable parti politique, qui revendique surtout des satisfactions matérielles. Fairfax rappelle Cromwell en Juin 1647, il fait revenir la discipline au prix de mesures sans pitié. [...]


[...] Les Cromwell sont membres de la gentry, ils possèdent une maison à Huntingdon et un lopin de terre dans les alentours, tout ceci ne permet que 300 livres de revenus ce qui les place dans la tranche inférieure de la gentry. Il étudie à Cambridge au Sidney Sussex College professant une stricte doctrine puritaine. En 1617, il doit le quitter sans être diplômé, car son père décède. Il se marie avec une jeune femme, dont le père possède un important domaine foncier dans l'Essex. Et il entretient de nombreux liens avec la gentry puritaine locale. Les années 1620-1639 sont assez mal connues et pourtant, elles sont cruciales dans la formation de Cromwell. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok