Pimido

Le Conseil du roi : étude d'un Règlement des conseils du 21 mai 1615

Le Conseil du roi : étude d'un Règlement des conseils du 21 mai 1615
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

  1. Le conseil du roi : une construction empirique
    1. La place principale du roi dans son conseil
    2. La réorganisation du conseil du roi, facteur d'unité et de centralisation
  2. La pluridisciplinarité du conseil du roi
    1. Le conseil d'Etat et finance et le conseil privé : deux formations du conseil du roi
    2. Une attention particulière pour le conseil des affaires

Dans l’ancienne France, les rois gouvernaient par un grand conseil, selon une expression remontant à l’époque médiévale, qui traduisait le fait qu’ils s’entouraient de personnages choisis pour les aider à conduire les affaires du royaume. Le conseil du roi a toujours été lié à la personne même du souverain, sans lequel son autorité n’aurait aucun fondement. Ainsi déjà dans la lignée carolingienne, même si le roi gouvernait seul, la culture germanique l’encourageait à gouverner avec le concours des siens et de l’aristocratie franque. De la curia regis (cour de roi) du moyen âge se détachèrent progressivement un certain nombre d’institutions, et particulièrement le parlement, la chambre des comptes et le grand conseil. Ce texte est un règlement des conseils de 1615. A partir du moment où le conseil du roi, sous Henri II, a commencé à organiser son activité et à la répartir entre les formations spécialisées, son histoire a été jalonnée de règlements. A cet égard, Roland Mousnier en a dénombré et publié 28 rien que pour les vingt premières années du règne de Louis XIII. Les règlements, généralement d’usage interne, sont utilisés principalement pour organiser le cérémonial et l’étiquette. Le règlement du 21 mai 1615 fait apparaître pour la première fois dans un document, le conseil des affaires.

Les plus consultés

  • Le document est un extrait de l'ouvrage intitulé "De la souveraineté du roy" écrit en 1632 par Cardin Le Bret qui a pour but d'affirmer la souveraineté du pouvoir royal dans tout le royaume de France. Cardin Le Bret (1558-1655) est un juriste français considéré comme l'un des penseurs majeurs de l'absolutisme. On s'interrogera lors de ce...

    Clément

    mardi 09 mars 2010

    Commentaire de texte de 3 pages - Histoire moderne : Renaissance à XIXe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le document étudié est un extrait d' « Histoire de la Révolution et des évènements de Saint-Domingue depuis 1786 jusqu'en 1812 » rédigé par Listré. Ce récit littéraire, à la fois historique et autobiographique, est extrait du fonds Gabriel Debien de la Bibliothèque Municipale de Nantes sous la référence 1809, publié dans « Centre de Recherches...

    johanna

    mercredi 09 mai 2012

    Cours de 11 pages - Histoire moderne : Renaissance à XIXe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • « L'État, lorsqu'il choisit les hommes qui le serviront, ne tient aucun compte de leurs opinions. S'ils veulent bien lui être fidèles et le servir, cela suffit » (O. Cromwell). Voilà qui dépeint bien les ambitions du Lord Protecteur. Il est né à Huntingdon en 1599. Les Cromwell sont membres de la gentry, ils possèdent une maison à Huntingdon et...

    pauline

    jeudi 16 janvier 2014

    TD de 4 pages - Histoire moderne : Renaissance à XIXe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Un office est une charge publique stable, qui répond à un besoin permanent de l'administration. La plupart des agents de la monarchie sont ainsi des officiers. Les prévôts et baillis ou sénéchaux, pour l'administration générale, et tous les agents travaillant pour des administrations particulières reçoivent des lettres de provisions d'office,...

    Elise

    mardi 27 janvier 2009

    Commentaire de texte de 5 pages - Histoire moderne : Renaissance à XIXe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • Le personnage qui a écrit le texte est le Sieur Jacquelin Duplesis, conseiller du roi. Le contexte d'écriture est la fin du règne de Louis XIV (1715). La guerre de succession d'Espagne (1701-1714) est une guerre qui oppose de nombreuses puissances européennes pour le trône d'Espagne à la mort du dernier Habsbourg espagnol Charles II (sans...

    Damien

    jeudi 03 octobre 2019

    Cours de 5 pages - Histoire moderne : Renaissance à XIXe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704) était un prédicateur de la cour (sermon), évêque de Meaux et précepteur du Dauphin représentatif du classicisme. Le prince de Condé, de son vrai nom, Louis de Bourbon, cousin de Louis XIV, a battu les Espagnols en 1643 à la bataille de Rocroi : c'était un grand général. Le texte se situe au début de l'oraison...

    Steven

    mercredi 21 août 2019

    Commentaire de texte de 2 pages - Histoire moderne : Renaissance à XIXe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Après 1453 et la prise de Constantinople, des intellectuels, les humanistes, se mettent étudier les euvres antiques négligées au Moyen-âge. L'Homme est remis au centre de leurs préoccupations et non plus Dieu. Certains vont aussi faire évoluer les sciences comme Copernic qui développe la théorie que la Terre tourne autour du soleil. Les...

    isabelle

    mardi 30 juillet 2019

    Cours de 2 pages - Histoire moderne : Renaissance à XIXe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'histoire de la radicalisation des "assassins" en Iran au XIe siècle à État islamique. Processus par lequel un individu ou groupe d'individus adopte une forme violente d'action liée à une idéologie extrémiste à contenu politique, sociale ou religieuse. C'est un phénomène minoritaire en occident, la radicalisation s'est produite dans un...

    isabelle

    jeudi 11 juillet 2019

    Cours de 4 pages - Histoire moderne : Renaissance à XIXe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok