L'Edit de Clotaire II

L'Edit de Clotaire II

Résumé du document

En 614, Clotaire II est le souverain unique d'un royaume franc réunifié. Dès lors, le fils de Frédégonde va s'employer à mettre en place un pouvoir fort et centralisé. Ainsi, il convoqua en 614 un Concile des Gaules d'où est tiré ce texte. Ce document est un acte public royal donc une source normative de nature législative. Cet acte public est émis et promulgué par le roi Clotaire II. Il a une portée générale et appliquée à l'ensemble du Royaume. C'est un texte fiable car il émane d'une autorité. Clotaire II a été proclamé roi de Neustrie en 584 à la mort de son père, Chilpéric Ier. Etant trop jeune, c'est sa mère Frédégonde qui exerça la régence jusqu'en 597 sur le royaume de Neustrie. En 613, il récupère à la mort du roi Thierry II, l'Austrasie et la Burgondie. Clotaire II réunit ainsi les trois royaumes francs et devient l'unique roi des Francs de 613 à 629. Lors de son accession au trône, il nomme un maire du palais pour contrôler ses royaumes. Mais ce nouveau statut de maire engage des compétitions dans l'aristocratie et restreint le pouvoir du roi. Clotaire réagit et convoque le 10 octobre 614 à Paris dans la Basilique Sainte-Geneviève fondée par Clovis, un Concile des évêques. Par cet édit, Clotaire annonce sa volonté de réformer le royaume sous la conduite de Dieu. Les 24 canons garantissent les privilèges de l'église et réaffirment les droits de l'aristocratie laïc et luttent contre les abus des officiers royaux. Il s'agit d'analyser qu'elle est la portée de cet acte et les décisions qui ont été prises et à qui sont-elles destinées ?

Sommaire

I) Un Edit qui s'adresse au Regnum Francorum
II) Une volonté de ramener la discipline dans le royaume
III)Mise en place de décisions et conscessions des deux parties présentes

Informations sur le commentaire de texte

DEMARLE
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 29/06/2011
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 29/06/2011
  • Consulté : 14 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Elles formeront par la suite les deux premiers états : le clergé et la noblesse. Bibliographie Outils de travails : G.DUBY, Histoire de la France des origines à nos jours, Larousse, Paris F. GUERAR, Dictionnaire des rois et reines de France, Paris C.GAUVARD, Dictionnaire du Moyen-âge, Quadrige, Paris Ouvrages généraux : C.GAUVARD, La France au Moyen-âge du Vème au XVème siècle, PUF, Paris (première édition en 1996) S. [...]


[...] Cela exprime la volonté de Clotaire de former un seul royaume. On se rend bien compte que Clotaire II veut montrer sa légitimité au Royaume. ( Pour créer des conditions favorables à son règne, Clotaire n'hésite pas à ramener la discipline dans son royaume tant dans le domaine administratif que dans le domaine judiciaire. Tout d'abord, Clotaire n'hésite pas à établir son autorité en interdisant les détournements et les abus des fonctionnaires et autres agents du fisc. Mais aussi en réduisant les inégalités d'impôts lorsque ceux-ci ont été injustement augmentés en organisant une enquête pour corriger les abus. [...]


[...] Le roi rassemble ici toutes les personnes influentes de son royaume et marque son autorité. Clotaire II se pose comme roi d'un royaume fraichement réunifié comme on peut le voir aux lignes 1 à 2 : illustre prince Clotaire qui règne sous l'ensemble du peuple En effet, Clotaire II est proclamé roi de Neustrie en 584 après la mort de son père Chilpéric Ier. Etant trop jeune, c'est sa mère, Frédégonde, qui va assurer la régence jusqu'en 597. A la mort de Thierry II en 613, Clotaire récupère le royaume de Burgondie et d'Austrasie. [...]


[...] (Lignes 22- 27) Pour finir, les clercs ne peuvent être jugé que par un tribunal ecclésiastique sauf en matière criminelle. Toutefois, les prêtres et diacres sont convaincus de crime capital, qu'ils soient poursuivis selon les canons et jugé par les évêques (Lignes 28-31) Cet édit met en place aussi des décisions pour les laïcs. Dans le canon 16, Clotaire met en avant l'ascendance pour montrer qu'il est important de respecter ces mesures comme on pu le faire avant eux leurs ancêtres. Pour Clotaire, c'est un devoir de mémoire. [...]


[...] ( Par cet édit, Clotaire II se pose en roi légitime d'un royaume des Francs fraichement unifié. Il se base sur cet édit pour ramener la discipline dans son royaume. Malgré tout, l'Austrasie, la Neustrie et la Burgondie sont en compétition pour obtenir la charge de maire du palais. Clotaire connait l'importance de ce poste et le ménagea dans son édit. L'édit à peine proclamé, la Burgondie s'agita, ne pardonnant pas à Clotaire le sort qu'il infligea à Brunehaut. Une émeute éclata et le duc de Bourgogne fut tué. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok