Les régimes totalitaires de l'entre-guerre : points communs et spécificités

Les régimes totalitaires de l'entre-guerre : points communs et spécificités

Résumé du document

Tous les régimes totalitaires cherchent à mobiliser les sociétés au service d'une idéologie d'État et à façonner « un homme nouveau ». Ils embrigadent leur population dans des structures collectives jusque dans leurs loisirs (le sport par le biais de la compétition est également encouragé).

Sommaire

I. Le contrôle et la soumission des populations
A. Eduquer et surveiller
B. Punir et exclure

II. Les spécificités de chaque régime
A. Le racisme nazi
B. L'emprise de l'Etat dans l'Italie fasciste
C. Une société sans classes : le projet central du Stalinisme

Informations sur la fiche

Pauline
  • Nombre de pages : 3 pages
  • Publié le : 01/03/2013
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 01/03/2013
  • Consulté : 4 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Cela conduit à un pacte d'acier le 29 mai 1939, et donc ce traité oblige Mussolini à entrer en guerre auprès d'Hitler. C'est l'anti-communiste qui a cimenté l'alliance entre le fascisme et le nazisme. En septembre 1939, la guerre lancée contre la Pologne, confirme la nature violente et dominatrice du régime nazi. La 2nde Guerre Mondiale provoquera la radicalisation encore plus brutale du régime. Malgré un rapprochement cynique entre Hitler et Staline, en août 1939, ces deux hommes politiques vont se livrer une guerre sans merci. [...]


[...] A l'inverse les célibataires sont montrés du doigt. A l'école, le corps enseignant est épuré, les propagandes scolaires sont mises à contribution. La société est militarisée, les régimes totalitaires ont un goût marqué pour les parades militaires. L'Etat et le Parti déploient une intense propagande. Exemple : Albert Einstein a dans ses films participer à la propagande du régime de Staline. L'art est aussi mit à contribution. En Allemagne, on oppose à l'art dégénéré le réalisme germanique œuvres retirés des musées). [...]


[...] Et, c'est au nom de cette conception raciale, qui le conduit à revendiquer un espace vital et donc le conduit à conquérir l'Est. Hitler prépare donc son pays activement à la guerre en violant le traité de Versailles. (Seul, le régime nazisme se fond sur un racisme biologique qui sert de fondement à sa guerre de conquête et à son génocide. Certes, il existe en URSS, un anti-judaïsme ancien mais il n'est pas au cœur du système totalitaire. Mussolini a longtemps été indifférent à ces questions. [...]


[...] 2 )Punir et exclure *Les régimes totalitaires assurent leur respect de leur idéologie par la terreur omniprésente. Elle vise d'abord les opposants politiques, ensuite les traites, les parasites et certaines classes sociales à l'instar des Koulaks (URSS) .Des millions de personnes ont été aussi déchu de leur droit politique, ils sont ensuite internes dans des camps de concentration ou assassinés. Cette terreur s'appuie sur un appareil policier et aussi sur la collaboration d'une partie de la population délégation) En Allemagne, cet appareil policier se nomme la gestapo ; en URSS, cet appareil policier se nomme la Guépéou / NKV ; en Italie, cet appareil policier se nomme la OVRA. [...]


[...] 3 )Une société sans classes : le projet central du Stalinisme Le Stalinisme entend édifier une société sans classes et instaurer une dictature du prolétariat d'o( la collectivisation en éliminant les autres groupes sociaux. Cette doctrine repose bien sûr sur le Marxisme que Lénine a adopter que Staline a compléter ensuite. La Constitution stalinienne de 1936 se veut ainsi la plus démocratique du monde. Le socialisme marxiste doit en effet conduire à la fraternité des hommes et au pacifisme. Pourtant, c'est bien avec Staline que la dictature du prolétariat bascule dans un totalitarisme sanguinaire. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok