Pimido

construire l'empire britannique (1815/1931)

construire l'empire britannique (1815/1931)
  • Résumé
  • Informations

Résumé

I) construire = fonder
A. la Grande Bretagne : première puissance mondiale
B. un empire d'abord commercial
C.une culture et une idéologie impériales naissantes
II) construire = gérer
A. un empire construit autour de territoires aux statuts divers : gestion multiple

B.un empire géré grâce à de multiples acteurs : polycentrisme
C.le Royaume uni s'inscrit dans les pays et les paysages de l'empire

III-Construire = durer
A.une expansion qui se fait dans la violence, des oppositions qui montrent une contestation et une remise en cause de la domination
B.La Grande Bretagne n'aurait pas été cette puissance sans son empire
C.une phase d'adaptation indispensable pour inscrire cette construction dans le long terme

« Notre passé est le leur, leur futur est le nôtre » s‘exclame Joseph Chamberlain en1887 lors d‘un discours à Toronto, en faisant référence aux colonies britanniques, et ce en exposant ses velléités impérialistes, et sa volonté de poursuivre l‘expansion. Cependant l‘Empire britannique n‘est pas une simple affaire d‘expansion, mais suppose en effet une construction. Et il faut voir dans le verbe construire, différent du mot construction, une action. Il s‘agit d‘une action des britanniques sur des territoires qui ne sont pas encore les leur. Quelle est donc cette action ? En fait construire vient du latin « construere » et « struere » qui signifie disposer, ranger. Construire suppose donc l‘action de gouverner, de régir, de la puissance britannique sur les territoires de cet empire. Il s‘agit en fait dans ce sujet de voir de quelle manière la Grande Bretagne gouverne l‘Empire. Et on entend par empire essentiellement l‘empire formel (Irlande, Inde, Dominions) dans la mesure où c‘est sur ces territoires qu‘on observe une véritable domination, une construction multidimensionnelle c'est-à-dire que dans ces territoires, la construction a une dimension matérielle, morale et idéologique, géopolitique, institutionnelle, intellectuelle et culturelle. Il faut donc voir cette construction sous ces différentes dimensions. Mais on observe également une certaine forme de domination également sur l‘empire informel, par la puissance commerciale britannique notamment. De plus, on ne s‘intéresse à la construction de l‘empire qu‘à partir de 1815, dans la mesure où c‘est à partir de là essentiellement que la Grande Bretagne s‘intéresse à l‘empire d‘un point de vue géopolitique, et c‘est à ce moment que la Grande Bretagne atteint le statut de la plus grande puissance du monde. Mais en 1931, date à laquelle le statut de ses colonies change avec le Commonwealth, est bien la marque d‘une adaptation et d‘une évolution de l‘idéologie impériale. Il ne faut pas non plus oublier le fait que construire un empire relève d‘un choix. Les britanniques font le choix d‘étendre leur territoire « au-delà des mers ». Et donc construire un empire semble être un moyen pour les britanniques d‘affirmer leur puissance, leur domination. D‘ailleurs, l‘historiographie post coloniale a eu tendance à réduire la construction de l‘empire britannique, le fait colonial à une relation dominant-dominés, colonisateurs-colonisés. Ce qui nous interroge donc sur l‘aboutissement de la construction d‘un empire. En effet, la construction de l‘empire est elle le reflet de la puissance et de la domination britanniques qui s‘affirme en 1815, une manière de construire le monde à son image ? et une telle construction peut elle permettre à la Grande Bretagne de construire une unité et une identité britannique ? Et enfin comment la Grande Bretagne domine-t-elle son empire dans le contexte de crise qui va la toucher dès les années 1880 et davantage après la première guerre mondiale ? Il est vrai que construire un empire suppose d‘être assez puissant pour le fonder, mais aussi pour le gérer, une gestion qu‘il faut adapter par la diversité des territoires. Et enfin, construire un empire, et ainsi forger une identité britannique suppose de durer dans le temps, malgré les oppositions et les revendications. Problématique : La construction de l‘empire est elle le reflet de la puissance et de la domination britannique qui s‘affirme en 1815, une manière de construire le monde à son image? Et une telle construction peut elle permettre à la Grande Bretagne de construire une unité et une identité britannique ? Et enfin comment la Grande Bretagne domine-t-elle son empire dans le contexte de crise qui va la toucher dès les années 1880 et davantage après la première guerre mondiale ?

Les plus consultés

  • Otto Von Bismarck est le chancelier allemand qui a construit le 2e Reich, Reich signifiant "empire" en allemand. Le chancelier est le chef du gouvernement de la République fédérale d'Allemagne, donc il correspond à l'équivalent du Premier ministre au Canada, par exemple. Présentement, la chancelière allemande est Angela Merkel.

    Annie

    dimanche 27 mai 2018

    Fiche de 6 pages - Histoire contemporaine : XIXe, XXe et XXIe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • "L'Éducation sentimentale", histoire d'un jeune homme est un roman écrit par Gustave Flaubert, et paru en 1869. Flaubert (1821- 1880) est un écrivain qui a marqué la littérature française du XIXe siècle par son souci du détail, mais aussi son regard critique sur les individus et la société de son époque. C'est cette volonté de pur réalisme qui...

    Nina

    jeudi 29 avril 2010

    Commentaire de texte de 9 pages - Histoire contemporaine : XIXe, XXe et XXIe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le tome 2 de l'ouvrage correspond au 19ème siècle, à savoir de la signature du congrès de Vienne à la crise de l'été 1914. Ce « siècle des révolutions » est marqué par la volonté de l'Europe à dominer le monde, la résurgence des mouvements nationaux, contestataires de l'ordre établi à Vienne mais aussi de l'ordre social. Mais cette «...

    François-henri

    vendredi 09 janvier 2004

    Fiche de 12 pages - Histoire contemporaine : XIXe, XXe et XXIe

    Commentaire.s (0) Partage.s (2)
  • Comment faire une lettre de motivation pour entrer en master 1 d'histoire. C'est une lettre pour le master 1 d'histoire contemporaine des relations internationales, avec une spécialité relations internationales à la Sorbonne. Je me permets de proposer ma candidature pour entrer en Master 1 d'histoire. En effet, votre formation me semble être la...

    Marion

    mercredi 22 juin 2011

    Lettre type de 1 pages - Histoire contemporaine : XIXe, XXe et XXIe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • L'Europe a connu deux conflits fratricides au cours du XXIe siècle, faisant des dizaines de millions de morts et au cours desquelles elle a entraîné d'autres pays de tous les continentso L'enjeu de la paix est donc grand concernant cette région du monde. Nombre de personnalités politiques françaises ou allemandes ont vu dans la construction...

    Baptiste

    lundi 13 mai 2019

    Cours de 4 pages - Histoire contemporaine : XIXe, XXe et XXIe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les mémoires sont la représentation subjective du passé, car elles intègrent une expérience/ressenti des populations. Elles sont diversifiées dans le temps et dans l'espace, d'un groupe social à un autre, d'un individu à un autreo Les mémoires sélectionnent/déforment les événements passés. Elles sont influencées par une diversité de témoignages...

    Baptiste

    lundi 13 mai 2019

    Cours de 3 pages - Histoire contemporaine : XIXe, XXe et XXIe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Depuis la fin du XIXe siècle, les médias de plus en plus diversifiés contribuent à former l'opinion publique, à l'influencer et à la refléter. Des relations complexes se nouent entre médias et opinions en particulier lors des crises. L'opinion publique désigne l'ensemble de convictions sentiments, jugement largement partagé par une population à...

    Baptiste

    lundi 13 mai 2019

    Cours de 5 pages - Histoire contemporaine : XIXe, XXe et XXIe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Après la Deuxième Guerre mondiale, on assiste à une intervention croissante de l'État dans les sphères économiques et sociales : soutien de l'industrialisation, redistribution des richesses, et ce jusque dans les années 1970. De Gaulle, héros de la Résistance, s'impose alors comme un "monarque républicain" en faisant adopter la Ve Constitution,...

    Baptiste

    lundi 13 mai 2019

    Cours de 3 pages - Histoire contemporaine : XIXe, XXe et XXIe

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok