Le monde en 1945 - Yalta et Postdam

Le monde en 1945 - Yalta et Postdam

Résumé du document

1945 est une année charnière, l'un des moments essentiels du XXème siècle. Il y a un avant 1945 et un après : – «l'avant 45» : bilan de la guerre la plus meurtrière de l'Histoire (55 millions). Cette guerre a connu un sommet dans l'horreur de l'Histoire de l'Europe (totalitarisme, racisme, antisémitisme). L'avant 45 est une période marquée par la négation de l'Humanité, notamment à la découverte des camps de concentration et à l'utilisation de la bombe atomique (l'Humanité est capable de s'autodétruire). – «l'après 45» : l'ONU le symbolise; elle remplace la Société Des Nations (SDN) qui avait pour but de construire un monde meilleur autour de la paix, la démocratie, la justice sociale, la prospérité. L'Organisation des Nations Unis (ONU) reprendra ses valeurs pour les perpétuer.

Sommaire

I. Un désastre sans précédent
A. Les pertes démographiques
B. Un traumatisme moral
C. Les conséquences matérielles

II. L'espoir d'un monde nouveau
A. La création de l'ONU
B. Eviter un nouveau «1929»
C. Vers une justice internationale ?

III. Une nouvelle donne internationale
A. L'apparition des deux «super-grands»
B. Yalta, l'entente cordiale (février 1945)
C. Postdam (à Berlin), la rupture de la Grande Alliance (17 juillet jusqu'au 2 août 1945)

Informations sur le cours

ANGIE
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 09/05/2012
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 26/06/2014
  • Consulté : 2 fois
  • Format : .pdf

Extraits

[...] d'infrastructure ferroviaires et de manière plus général des axes de communication mais aussi de ville (Caen, Saint Lô en France mais aussi Tokyo, Dresde . ) et d'exploitations agricoles. Par contre, les usines ont été souvent moins touchés car mieux protégés par la défense aérienne. De nombreuses capitales belligérantes sont très éprouvées (Londres, Tokyo . On note aussi de nombreuses conséquences financières (paragraphe B page 24). Effectivement, la dette publique du Royaume-Uni a été triplé, celle de la France quadruplé et celle de l'Allemagne multiplié par 10. L'Europe est donc dans une ruine financière. [...]


[...] Page 3 Chapitre introductif : Le monde en 1945 C. Postdam (à Berlin), la rupture de la Grande Alliance (17 juillet jusqu'au 2 août 1945) : On ne retrouve plus le même leader excepté Staline et c'est Clément Attlee (Royaume-Uni) qui remplacera Churchill et Truman (États-Unis). Staline (URSS) devient une puissance forte. Les soviétiques libèrent Berlin en avril 1945 et la capitulation de l'Allemagne est au profit des soviétiques. Il faut régler le sort de l'Allemagne en 4D (démocratisation, démilitarisation, dénitrification et décartellisation ; la Pologne est abandonné à Staline ; l'Allemagne est séparée est 4 parties et Staline annexe des territoires : la Pologne orientale devient territoire de l'URSS, dû au pacte germano-soviétique. [...]


[...] Il a durée 3 ans (de janvier 1946 à novembre 1948). Les juges sont issus des pays vainqueurs (Australie, Chine, États-Unis et URSS). L'empereur du Japon n'a pas comparu car il avait signé un accord avec McArthur. Le 1er ministre Tojo par exemple a été jugé ainsi que des généraux. Une vingtaine de prévenus sont aussi condamnés à mort. En Allemagne, comme au Japon, personne n'a nié les fait. Ces procès ouvrent une nouvelle ère désacralisant les chefs militaires et politiques autrement dits «issus» des dictateurs. [...]


[...] Le massacre de Katym a été réalisé par l'armée rouge mais avait été déguisé pour faire croise à un massacre nazi. Les faits les plus marquants sont les bombes atomiques : Hiroshima le 6 août avec morts (multiplié par deux avec les morts des suites de la bombe) et le 9 août Nagasaki avec morts (multiplié également par deux par la suite). Un génocide c'est la volonté d'extermination systématique d'un peuple. C'est ce qui a eu lieu pour les juifs. [...]


[...] «l'après : l'ONU le symbolise; elle remplace la Société Des Nations (SDN) qui avait pour but de construire un monde meilleur autour de la paix, la démocratie, la justice sociale, la prospérité. L'Organisation des Nations Unis (ONU) reprendra ses valeurs pour les perpétuer. Problématique : Quelles sont les conséquences humaines, morales et politiques de cette guerre ? Quels nouveaux défis semblent se poser à l'Humanité ? I. Un désastre sans précédent : A. Les pertes démographiques : L'ampleur des pertes humaines provoque un profond traumatisme parce que le nombre des victimes civiles dépasse souvent le nombre des militaires tués. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok