Écriture d'invention inspirée du livre Profession du père de Sorj Chalandon (2015)

Écriture d'invention inspirée du livre Profession du père de Sorj Chalandon (2015)

Résumé du document

J'étais seul. Le canon était maintenant sur ma tempe. Un dilemme a émergé. Appuyer et mettre fin à cette vie horrible. Ne rien faire et continuer à me faire battre. J'allais déclencher le tir. Ma mère est entrée avec mon père. Son visage s'est assombri. - Pose cette arme tout de suite !

Sommaire

I. La situation de départ
A. Tentative de suicide
B. L'enfermement dans la cave
II. La chute
A. La sortie dans le froid
B. Le meurtre

Informations sur l'étude de cas

Juan
  • Nombre de pages : 2 pages
  • Publié le : 25/03/2020
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 25/03/2020
  • Consulté : 0 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] RUSTERHOLTZ Juan PS1 Sujet 9 : Profession du père de Sorj Chalandon J'étais seul. Le canon était maintenant sur ma tempe. Un dilemme a émergé. Appuyer et mettre fin à cette vie horrible. Ne rien faire et continuer à me faire battre. J'allais déclencher le tir. Ma mère est entrée avec mon père. Son visage s'est assombri. -Pose cette arme tout de suite Jamais ma mère n'a été dans cet état. Je suis resté immobile. Mon père en a profité. [...]


[...] Rapidement j'ai regardé autour de moi. Le pistolet était sur la cheminée. J'ai couru. Je l'ai pris. J'ai mis en joue l'homme. Le chien était encore levé. -Emile merde Ça suffit Il avait le même visage que la veille. Sale et ridé. Je regardais ma pauvre mère. Elle était à terre. C'était à cause de cet homme. Je l'ai regardé. J'ai tiré. Il est tombé. Le sang coulait sur le sol. Maman a levé la tête. Elle a crié. -Qu'as-tu fait sale gosse ? [...]


[...] -Maman, j'ai faim et je suis blessé. Pas un regard, elle était absente. Elle s'est levée. Elle est partie. Il ne restait que mon père et moi. -Ok Emile, part t'acheter à manger et va à la pharmacie si tu veux. Par contre ne compte pas sur moi pour te donner de l'argent. Les placards sont remplis de nourriture. Les médicaments sont rangés dans la salle de bain. Il voulait juste me voir souffrir, partir blessé dans le froid hivernal. Je suis allé chercher mes bottes. [...]


[...] Elle m'a donné du Picri-Baume pour mes plaies. De l'argent pour la nourriture. -Merci maman. Son visage affichait un petit sourire. -Ne dis rien à ton père. Je t'ai donné assez d'argent pour que tu t'achètes des vêtements chauds. Je l'ai embrassé. J'ai appliqué la pommade. J'ai repris ma route en marchant péniblement. Les gens me regardaient. Ils étaient effrayés. Je suis arrivé au magasin de vêtements où j'ai acheté un gros manteau. Je n'avais plus froid. J'ai aussi acheté un hot-dog. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok