Pimido

Histoire du droit des institutions : l'Europe médiévale

Histoire du droit des institutions : l'Europe médiévale
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

I. Du IVe au IXe siècle: Tous les chemins mènent-ils à Rome?
A. L'Empire byzantin sous l'Antiquité tardive (IVe-VIIe siècles)
B. Les royaumes romano-barbares du haut Moyen-âge (Ve-IXe siècles)
C. Les califats des trois premiers siècle de l'hégire

II. Du Xe au XIIIe siècle: De la féodalité aux prémices de la modernité
A. Les temps féodaux (à partir du Xe - XIIIe siècle)
B. Les prémices de la modernité (mi-XIe - XIIIe siècles)
C. Les civilisations juives et musulmanes dans l'Occident médiéval

III. De la fin du XIIIe siècle à la fin du XVe siècle, vers un État moderne et des droits nationaux
A. L'apparition des premiers éléments constitutifs d'un État moderne
B. Les systèmes de droit continentaux ou la famille romano-germanique

L’origine de l’expression moyen-âge est péjorative elle signifie époque intermédiaire. Cette expression a été inventée par les humanistes italiens et notamment Pétrarque qui considérait la transition médiévale avec mépris comme une période de profonde décadence dans le domaine culturel, intellectuel et artistique. Voltaire dans l’essai sur les mœurs de 1756 utilise l’expression moyen âge pour célébrer la victoire des lumières sur l’obscurantisme de l’église et la victoire d’une civilisation raffinée sur la grossièreté et la barbarie des siècles de fer. Les réformateurs des lumières jugeaient la période médiévale au prisme de critère politique. Pour eux, cette période est terrible, car elle correspondait à la fin des cités grecques et romaines. Pendant la période des cités, le gouvernement avait appartenu au peuple par l’intermédiaire de ses assemblées qui votaient une loi s’imposant à tous. Les cités étaient dirigées par un pouvoir exécutif élu pour une période de temps très court et qui gouvernait collégialement. Donc du point de vue des philosophes des lumières la période des cités grecques et romaines est enviable. Le seul réel régime démocratique remonte à Athènes au 5e siècle et cette démocratie a décliné au 4e siècle et la Rome républicaine était loin d’être dirigée par le peuple, mais plutôt par une oligarchie de la noblesse et de l’argent. Cette vision était idéalisée et la devise du moyen âge était péjorée. On va découvrir une période qui a vu naître : les premiers codes de lois dont le Code Justinien, les grands pères de l’Église comme Saint-Augustin et saint Ambroise, les califats des Omeyyades et des Abbassides et les écoles de droit musulman, l’Église catholique et le droit canonique, la Common Law en Angleterre, la littérature des responsa des rabbins du Nord de la France et du Midi, les universités et la doctrine juridique, Al Andalous et la Sicile sous domination musulmane, et enfin, la naissance de la France telle que la connaissons aujourd’hui.

Les plus consultés

  • « Le roi est seul souverain dans son royaume et la souveraineté n'est pas plus divisible que le point en la géométrie. » Cette phrase écrite par Le Bret illustre bien le fait que le roi concentre tous les pouvoirs entre ses mains. Jean Bodin puis Guy Coquille ont élaboré des écrits semblables, c'est à dire légitimant la souveraineté absolue du...

    Simon

    lundi 08 novembre 2010

    Commentaire de texte de 3 pages - Histoire du droit

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • « Notre royaume est régi principalement par la coutume et les usages » (l.9). Dès lors, Philippe le Bel affirme clairement la primauté de la coutume sur le droit romain dû à sa large application dans le royaume de France. Néanmoins, la pénétration du droit romain en France n'a pas été similaire au nord et au sud du territoire et ainsi,...

    charlotte

    lundi 15 avril 2013

    Commentaire de texte de 3 pages - Histoire du droit

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Philippe Le Bel précise que l'enseignement du droit romain dans les universités est utile mais qu'il est interdit à Paris pour éviter que l'enseignement de la théologie du droit soit supplanté par la venue en masse d'étudiants voulant enseigner le droit romain. Mais nul doute n'est posé sur le fait que l'enseignement du droit romain...

    Jeremy

    samedi 22 novembre 2008

    Commentaire de texte de 4 pages - Histoire du droit

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La loi est un acte voté par le Parlement. Il apparait alors logique que le Parlement soit un acteur raisonnable et important de la procédure législative. Par définition « faire la loi » signifie : dominer et imposer ses conditions. En terme général, cela désigne qu'il faut avoir la faculté de présenter, d'enseigner, de parlementer, puis...

    aurore

    jeudi 02 avril 2015

    Dissertation de 3 pages - Histoire du droit

    Commentaire.s (0) Partage.s (2)

Les plus récents

  • Cela signifie qu'elle n'existe que d'une manière. Dans cette question on met en avant la loi du plus fort. Justice : chez Platon la justice doit être adapté à chacun, tous comme chez Rawls, la justice ne permet pas d'injustice c'est-à-dire que tous les hommes sont égaux. Pour Machiavel la justice est différente pour lui, la monarchie est une...

    flore

    lundi 01 juillet 2019

    Cours de 6 pages - Histoire du droit

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Différences entre le jus gentium romain (droit des gens) et le droit public contemporain : Le jus gentium a été créé suite à l'arrivée de nombreux étrangers à Rome, jus gentium contraire au jus civil qui régissait uniquement les rapports entre citoyens romains. Relations entre citoyens et étrangers, principalement commerciales, jus gentium égal...

    Adrien

    dimanche 30 juin 2019

    Cours de 4 pages - Histoire du droit

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Nationalité autrichienne. Justice constitutionnelle (rédacteur de la Constitution autrichienne de 1920) plus du droit international comme droit positif, il défend l'idée d'une organisation internationale. Il établit une "théorie du droit" dans laquelle il s'agit de définir les conditions de possibilité d'une science du droit. Ce n'est pas une...

    Adrien

    dimanche 30 juin 2019

    Cours de 2 pages - Histoire du droit

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'indivisibilité de la France est un principe à valeur constitutionnelle puisqu'il énonce en tête de l'article premier de la Constitution de 1958 : "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale". Cela signifie que le droit s'applique de manière uniforme sur le territoire national et qu'il est créé par le peuple, car...

    Adrien

    mercredi 26 juin 2019

    Dissertation de 2 pages - Histoire du droit

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok