La guerre en Laconie (370 av. JC) au travers de l'extrait du livre 6 des Helléniques de Xénophon

La guerre en Laconie (370 av. JC) au travers de l'extrait du livre 6 des Helléniques de Xénophon

Résumé du document

- Xénophon = né en 426 mort en 355, un Athénien très proche de l'oligarchie, ancien élève de Socrate. Xénophon arrête son histoire du monde grec en 362. - Rappel : La Laconie est la région Sud du Péloponnèse dont la capitale est Sparte. La Béotie se trouve bien au Nord Est. - La guerre en Laconie évoque l'hiver de 370-369 où les Thébains et leurs alliés envahissent et ravagent la Laconie pendant trois mois. Elle s'inscrit dans le contexte de l'hégémonie Thébaine qui commence en 371 avec la défaite de Sparte à Leuctres, et qui s'achève avec la bataille de Mantinée en 362. Comment la description de l'invasion de la Laconie par les Thébains que nous donne Xénophon illustre-t-elle plus largement les caractéristiques principales de l'hégémonie Thébaine? De manière plus générale, qu'est-ce que cette invasion nous dit de cette période d'hégémonie pour Thèbes.

Sommaire

  1. Sparte une puissance déchue
    1. Sparte n'est plus l'acteur principal en Grèce
    2. Les faiblesses de Sparte mises en lumière par les Thébains
    3. Un déclin toutefois à nuancer
  2. La stratégie thébaine
    1. Des alliances et une confiance en soi grâce à la bataille de Leuctres
    2. Pas de stratégie militaire précise
    3. Ne jamais affronter Spartes directement

Informations sur le commentaire de texte

ben
  • Nombre de pages : 5 pages
  • Publié le : 26/03/2014
  • Langue : français
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Mais lors d'une préparation d'affrontement près de l'hippodrome de Poséidon Gaièochos (ils sont donc remontés vers Sparte) les Spartiates tendent une embuscade qui porte ses fruits, et les Thébains partent vers le Sud, décidés à ne plus s'attaquer à Sparte. À la place d'affronter Sparte, on va promettre la liberté aux hilotes, l.9 les magistrats décidèrent d'annoncer aux hilotes que, s'ils voulaient prendre les armes et entrer dans les rangs, ils s'engageaient à donner la liberté à tous ceux qui auraient pris part à la guerre prendre les périèques avec nous. Le but de cette invasion est de saper les fondements de la puissance spartiate, en libérant les citées sous sa domination. [...]


[...] J.-C.) Extrait du livre 6 des helléniques de Xénophon. Xénophon= né en 426 morts en 355, un Athénien très proche de l'oligarchie, ancien élève de Socrate. Xénophon arrête son histoire du monde grec en 362. Rappel : La Laconie est la région sud du Péloponnèse dont la capitale est Sparte. La Béotie se trouve bien au Nord Est La guerre en Laconie évoque l'hiver de 370-369 où les Thébains et leurs alliés envahissent et ravagent la Laconie pendant trois mois. [...]


[...] Epimanondas (418-362) porte une haine profonde de l'oligarchie spartiate qui peut laisser penser à une initiative portée par des intérêts personnels. De plus son mandat en tant que béotarque étant presque à son terme, et étant un seul béotarque parmi d'autres, il n'a pas le pouvoir suffisant pour lancer une telle manœuvre, mais utilise sa popularité chez ses hommes. Ne jamais affronter Spartes directement Thèbes n'est pas encore sûre de sa propre force elle préfère donc provoquer des insurrections des anciens opprimés. [...]


[...] Pas de stratégie militaire précise La première phrase nous dit Après leur victoire, les Arcadiens allèrent rejoindre les Thébains à Caryes en effet, quand les Béotiens et leurs alliés atteignent le Péloponnèse, Argésilas est déjà parti protéger la Laconie. Il est alors facile pour les Arcadiens et leurs alliés de persuader Epaminondas de marcher avec eux contre Sparte. Mais alors qu'Epimanondas hésite (notamment à cause de l'agencement du territoire), les gens de Caryes viennent le chercher et l'implore d'envahir la Laconie, car il manque d'hommes, promettent de les guider. Les périèques également promettre de faire défection si les Thébains viennent. Ils envahissent par Caryes tandis que les Arcadiens partent par Oion. [...]


[...] L Ils brûlèrent les villes qui étaient sans murailles il y a ici un manque de protection de la part des Spartiates qui entraine la destruction d'un certain nombre de périèques. Seule la ville de Gytheion avec l'arsenal maritime est fortifiée, mais Xénophon nous dit qu'ils assiégèrent même pendant trois jours Gytheion = Énormément de dommages dus à l'invasion, les Béotiens repartent avec un butin important. Ce manque de protection montre d'un côté que les Spartiates sont à la hauteur de leur réputation, ils défendent leur citée avec leurs armes plutôt qu'avec des murs, mais d'un autre côté ce qui semble comme de la négligence avec les villes sous leur domination, peut être certains de ne jamais être envahis. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok