Consulte plus de 199175 documents en illimité sans engagement de durée. nos formules d'abonnement

Tu ne trouves pas ce que tu cherches ? Commande ton devoir, sur mesure !

Essayer
 
odt
  • Nombre de pages
    59 pages
  • Langue
    français
  • Format
    odt
  • Date de publication
  • Consulté
    1 fois
  • Date de mise à jour
    10/02/2011
 

Lecture en ligne

avec notre liseuse dédiée !
 

Contenu vérifié

par notre comité de lecture
Documents similaires
  • Droit des biens
    Cours de 20 pages - Droit civil
    -définir le droit des biens, exclusion du droit de créance: -le premier sens général signifie tout élément qui entre dans le patrimoine d'une personne, et qui a une valeur pécuniaire -mais, le domaine d'application de cette notion recouvre presque tous les domaines du droit, surtout le droit des obligations -il faut donc lui donner un sens...
  • Droit des biens - publié le 09/11/2011
    Cours de 42 pages - Droit autres branches
    Chapitre 1 : Les choses appropriées et les choses non appropriées.On distingue différentes choses non appropriées. I.LES CHOSES COMMUNES Cette catégorie juridique vient très directement de la source romaine. Ce sont les res communis du droit romain. Plusieurs raisons de leur inappropriation : leur abondance c'est à dire qu'on peut en...
  • Droit des biens - publié le 14/01/2013
    Cours de 59 pages - Droit civil
    Subdivision entre les choses et les personnes, ce qui concerne l'être concerne le droit des personnes et tout le reste relève du droit de l'avoir. Entre les personnes et les choses, il y a des rapports de droit unilatéraux et verticaux, cela veut dire que les personnes bénéficient de droit sur les choses, évidemment jamais l'inverse, d'où le...
  • Droit des biens - publié le 04/02/2013
    Cours de 34 pages - Droit civil
    Introduction : les rapports entre les êtres humains ont toujours été gouvernés par le rapport aux biens. Le bien est ancré dans le réel. C'est la chose au regard de son état. Cette chose n'est pas grand-chose si on n'ajoute pas sa personnalité juridique. Le droit qui porte sur la chose, c'est ce qui est important, ce qu'on peut avoir sur un bien...