Pimido

Cour de cassation, Chambre commerciale, 8 novembre 2005: le cautionnement

Cour de cassation, Chambre commerciale, 8 novembre 2005: le cautionnement
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

I. Un revirement apparent de jurisprudence
A. Une exigence de rupture avec la jurisprudence antérieure
B. L'établissement certain du revirement jurisprudentiel

II. Les doutes subsistants quant au maintien de l'obligation de couverture
A. Une probable solution d'espèce
B. Des zones de doutes restant à éclaircir

Le cautionnement est actuellement une des notions représentant le mieux les suretés en matière commerciale : il est en effet régulièrement utilisé par les banques pour octroyer des prêts, aussi bien à des personnes morales que physiques. Le cautionnement se définit comme étant l’opération par laquelle une personne physique ou morale s’engage envers un créancier à satisfaire l’exécution d’une obligation (généralement le remboursement d’un prêt), au cas où le débiteur principal n’y satisferait pas lui-même. Un engagement d’une telle importance serait donc soumis à certains droits pour la personne qui va s’engager de la sorte. C’est à ce problème précisément que la Chambre commerciale de la Cour de cassation a été soumise dans l’arrêt en présence. En l’espèce, deux cofidéjusseurs se sont portés caution d’une société qui avait contracté une dette envers une société de baux. Cette dernière finit par réaliser une opération de fusion-absorption avec une autre société avant de renouveler l’opération avec une autre (qui devient donc le nouveau créancier des cautions engagées à la base, dans la mesure où la société débitrice avait été placée en redressement judiciaire). Le fait que le patrimoine où devaient aller les paiements ait été absorbé de la sorte est contesté par les cautions. La Cour d’appel de Poitiers accueille la demande des cautions solidaires en affirmant que leur consentement exprès était une condition sine qua non pour maintenir leur engagement avant une opération d’absorption-fusion de la sorte. Il est ajouté que le consentement pour le contrat de base de cautionnement n’était plus suffisant. Un pourvoi en cassation est donc formé.

Les plus consultés

  • Ces intérêts seront majorés de toute taxe ou imposition qui serait ou deviendrait exigible, et de toutes commissions et majorations qui feraient l'objet d'une décision de tout organisme ayant pouvoir réglementaire, mis à la charge du Prêteur.Le Prêt pourra être remboursé par...

    Christophe

    mardi 10 mars 2009

    Lettre type de 5 pages - Droit des affaires

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Cet arrêt de la chambre commerciale du 20 Novembre 1979 se prononce sur la qualification qu'il faut donner à une clause de réserve de propriété intégrée par les parties au contrat. Cette clause est en effet à l'origine d'une controverse doctrinal sur sa qualification. La société Mecarex a acheté à la société Néochrome une installation fabriquée...

    Abeba

    jeudi 22 septembre 2011

    Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Dans cet arrêt, une société forme un pourvoi en cassation contre l'arrêt d'appel en se fondant sur l'ancien article L621-1 du code de commerce. Elle invoquait que le juge s'était trompé en fixant la date de cessation des paiements car elle disposait la société disposait à cette date d'immeuble qu'elle était sur le point de céder. Toutefois, la...

    Erwann

    dimanche 27 février 2011

    Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Ce document récapitule sous forme de tableau et commente toutes les caractéristiques de la SARL (société anonyme à responsabilité limitée). Extrait : "Capital social : Le montant du capital est fixé par les statuts. Il est divisé en parts sociales de valeur nominative identique. Droits sociaux : Ils sont représentés par des parts sociales non...

    Julien

    jeudi 29 octobre 2009

    Fiche de 2 pages - Droit des affaires

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • Les origines de la décision: Par un arrêt en date du 28 février 2008 désigné sous le numéro de pourvoi 06-12349, la Cour de cassation a eu l'occasion de se prononcer sur litige relatif à l'acceptation de l'offre. Les faits: En l'espèce, la société SCI Sypamice engage un prestataire afin d'effectuer des travaux de climatisation. Ce dernier, une...

    Alexy

    lundi 28 octobre 2019

    Fiche de 1 pages - Droit des affaires

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En application de l'article 1844 du Code civil, chaque associé a le droit de participer aux décisions collectives, le non-respect de cette règle peut être sanctionné par la nullité de la délibération sur le fondement de l'article 1844-10 du Code civil. Par principe les droits de vote sont déterminés par rapport à la détention du capital social...

    Adrien

    dimanche 20 octobre 2019

    Cours de 2 pages - Droit des affaires

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le droit commun des sociétés en l'article 1844-7 prévoit un certain nombre de cas de dissolution d'une société : - Le terme - La réalisation ou l'extinction de l'objet social - La dissolution judiciaire prononcée pour juste motif - Une clause statutaire - La décision unanime des associés Il convient de ne pas omettre que la nullité du...

    Adrien

    dimanche 20 octobre 2019

    Cours de 2 pages - Droit des affaires

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les réserves sont de trois sortes, elle est d'abord d'origine légale, puis conventionnelle, voire facultative et donc décidée en assemblée. L'article L232-10 du code de commerce impose s'agissant des sociétés par actions ainsi que de la SARL (SARL, EURL, SAS, SCA, SASU, ne concerne donc pas les SNC, SC et entrepreneur individuel) un niveau de...

    Adrien

    vendredi 18 octobre 2019

    Cours de 2 pages - Droit des affaires

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok